Les publicités "vertes" soumises au crible des internautes - Actualités RT Infrastructure

Les publicités "vertes" soumises au crible des internautes

le 04/02/2009, par Agence Relaxnews, Infrastructure, 411 mots

Les publicités utilisent de plus en plus l'argument de la responsabiblité sociétale et du Green IT. Dans les technologies de l'information, l'argument risque d'être abusivement employé. De manière générale, une association attire l'attention sur ces risques.

Pour lutter contre le "greenwashing", pratique commerciale consistant à utiliser des arguments environnementaux pour vendre des produits, l'Alliance pour la planète a lancé l'Observatoire indépendant de la publicité (OIP). Ce collectif d'associations environnementales appelle les internautes à signaler toute publicité suspecte et à donner leur avis. Il s'engage de son côté à vérifier que la publicité respecte les règlementations. L'Observatoire Indépendant de la Publicité (OIP) a été créé pour sensibiliser les citoyens au phénomène de "Greenwashing". Les marques sont de plus en plus nombreuses à utiliser l'argument environnemental pour mettre en valeur leurs produits. Or, le collectif indique que "les prises de parole des marques utilisant l'environnement se multiplient. Parfois pour le meilleur, hélas trop souvent pour le pire". L'ONG invite donc les internautes à lui signaler tout message publicitaire semblant suspect. Le portail offre "au public les outils nécessaires pour alerter et mieux juger de la pertinence ... ...ou non d'un message publicitaire en matière environnementale". Le consommateur peut saisir l'OIP lorsqu'il suspecte un message de contrevenir à la règlementation. L'observatoire réunit alors des experts associatifs et des professionnels de la communication pour étudier la publicité incriminée. Au bout d'un mois, l'OIP rend son avis public. Dans le même temps, les internautes peuvent donner leur avis en se fondant sur les documents mis à leur disposition sur le site, Observatoiredelapublicite.fr. On leur demande également d'attribuer une note à la publicité. Cette dernière est rendue public en même temps que l'avis de l'OIP. Dès 2006, L'Alliance pour la planète avait alerté les autorités publiques concernant le greenwashing. Il a fallu attendre avril 2008 pour que le ministère de l'environnement de l'époque signe avec le BVP (Bureau de vérification de la publicité) la Charte d'engagement et d'objectifs pour une publicité éco-responsable. Le document vise à éviter que certaines publicités ne recourent de façon ambiguë, voire parfois abusive, à des arguments environnementaux. Même si pour L'Alliance pour la planète "des progrès significatifs ont été réalisés", beaucoup de travail reste à faire. L'OIP se veut donc être un "aiguillon du système officiel" et "le lieu d'alerte et d'expertise citoyenne dans le domaine de la publicité mais aussi un espace de formation pour celles et ceux qui souhaitent que la publicité et les marques respectent la planète". Site : http://observatoiredelapublicite.

HPE va lancer une offre hyperconvergée

Cisco va entrer sur le marché de l'hyperconvergence en co-développant un produit avec Springpath, HPE se lance également ce mois-ci. Pour IDC c'est un marché qui doit progresser de 60% par an jusqu'en 2019...

le 04/03/2016, par James Nicolai / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 487 mots

Quel avenir pour Juniper, après les rapprochements Cisco/Ericsson et...

Ericsson et Nokia ont engagé des rapprochements qui obligent leurs concurrents à revoir leurs positions. Juniper paraît le plus isolé, mais dispose aussi d'arguments pour  rassurer ses clients.  A peine...

le 12/11/2015, par Jim Duffy / Network World, 692 mots

Cisco et Ericsson signent un partenariat, en particulier pour le SDN...

Au moment où Nokia vient de clore le rachat d'Alcatel-Lucent, Cisco et Ericsson signent un accord de grande envergure. Le secteur se recompose ainsi de deux manières différentes, sous les yeux de leurs grands...

le 10/11/2015, par Jim Duffy, IDG NS, 464 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »