JO de Vancouver : un réseau 100 % IP

le 11/02/2010, par reseaux et télécoms.net, Infrastructure, 486 mots

Les Jeux Olympiques d'hiver de Vancouver se déroulent du 12 au 28 février. Ils s'appuient sur un système d'information 100% IP dont les fournisseurs se nomment Sun, Avaya ou Cisco. Le français Atos Origin a développé un système de diffusion d'informations.

JO de Vancouver : un réseau 100 % IP

Le premier réseau IP convergent de l'histoire des Jeux Olympiques Bell Canada affirme que le réseau mis en place pour Vancouver 2010 est le premier réseau IP convergent jamais déployé pour des jeux olympiques ou paralympiques. Il supportera en effet toutes les communications téléphoniques, sans fil, radio et bien sûr Internet. Sa capacité atteint 15 000 sessions VoIP simultanées. L'infrastructure a été construite et sera opérée et maintenue par une équipe de 3000 personnes, épaulée par des volontaires et des sponsors. Un réseau de plus de 285 Km de fibre optique Le coeur de l'infrastructure est constitué par un réseau de plus de 285 Km de fibre optique taillé pour transporter voix, données et services de diffusion broadcast. Il devrait notamment véhiculer 400 000 communications radio et 10 400 heures de flux vidéo qui seront vus par 3 milliards de personnes. 800 serveurs et 6000 PC supervisés d'un seul point Répartis sur 13 unités de traitement, le système informatique des jeux olympiques comprend 800 serveurs, 6000 PC et 4000 imprimantes. La supervision de cet ensemble est réalisée de façon centralisée. Une informatique basée sur l'offre Sun Le comité d'organisation de Vancouver a déployé 125 serveurs Sun Sparc Enterprise, 475 serveurs Sun en architecture x64, ainsi que des baies de stockage StorageTek. L'une des 13 unités de traitement héberge un système de diffusion d'informations développé par l'intégrateur français Atos Origin. Il diffuse en temps réel des informations tels que les résultats et temps, auprès des athlètes, officiels, commentateurs et autres médias. Par exemple, les données collectées sur un capteur à l'arrivée d'un slalom sont relayées, des serveurs Sun jusqu'à l'Internet. D'autre part, des systèmes basés sur des serveurs Sun Fire X4100 sous Windows supportent la gestion des accréditations, du calendrier des épreuves et du planning d'opérations. Des équipements réseaux fournis par Avaya Avaya fournit le système de téléphonie sur IP, ainsi que les routeurs et commutateurs de l'ensemble du réseau. Les équipements devaient initialement être d'origine Nortel mais Avaya a repris cette partie de ses activités. Le téléphone officiel des JO est signé Samsung Le téléphone Omnia 1 de Samsung, qui tourne sous Windows Mobile 6.5, est présenté comme le téléphone officiel des jeux olympiques de Vancouver. Ses utilisateurs pourront télécharger gratuitement le logiciel Wireless Olympic Works (WOW) qui les informera en temps réel des évènements actuels ou futurs. Silverlight choisi pour diffuser des vidéos HD sur Internet Le site NBCOlympics.com exploite la technologie Silverlight de Microsoft pour diffuser des vidéos en haute définition et des diaporamas. Une plate-forme d'édition vidéo signée Cisco Cisco fournit à la chaîne américaine NBC, une plate-forme d'édition en temps réel des contenus haute définition, entièrement basée sur un réseau IP. Elle permettra notamment d'alimenter des services de VOD et de streaming ciblant les téléviseurs, PC et mobiles.

Comment SFR reconfigure ses 96 datacenters

Tous les opérateurs télécoms sont confrontés aux mêmes questions : répondre aux nouvelles demandes des clients internes, upgrader les datacenters existants, se préparer aux technologies SDN et NFV. Les opératio...

le 29/08/2014, par Didier Barathon, 701 mots

Un bug affecte les processeurs de dernière génération d'Intel

L'industriel vient de révéler qu'un bug concerne les processeurs Haswell et les futurs Broadwell. Il porte sur la fonction TSX (Transactional Synchronized eXtensions) utilisée dans les bases de données transact...

le 20/08/2014, par Jean Pierre Soulès, 477 mots

Surveillance du réseau, Paessler prévient les mauvaises surprises

Fondée en 1997 à Nuremberg, la société Paessler a développé une solution dédiée à la surveillance de la bande passante et à la gestion de la performance des équipements réseau pour les entreprises de taille int...

le 31/07/2014, par Serge LEBLAL, 348 mots

Dernier dossier

Le software-defined security (SDS) convient aux environnements virtualisés

Avec le SDS (software-defined security), la détection d'intrusion, la segmentation du réseau, les contrôles d'accès sont automatisés et contrôlés par le logiciel. Le SDS convient plus particulièrement aux environnements informatiques dépendants du cloud computing et des infrastructures virtualisées. Il prend en compte chaque nouveauté dans l'enviro...

Dernier entretien

Exclusif

Michael Dell, CEO de Dell

"Le SDN c'est aussi pour les ETI et les PME"