« 2020 sera l'année de l'informatique edge », selon Forrester - Actualités RT Réseaux

« 2020 sera l'année de l'informatique edge », selon Forrester

le 05/11/2019, par Jon Gold / Network World (adaptation Jean Elyan), Réseaux, 486 mots

Selon les dernières notes de Forrester Research, 2020 devrait être une année riche pour la technologie edge.

« 2020 sera l'année de l'informatique edge », selon Forrester

D'après les projections de Forrester Research, l'an prochain, la technologie edge sera, enfin, très en vue dans l'entreprise. Même si le phénomène de l'edge computing est surtout lié à l'IoT, le cabinet d'étude a déclaré que la nécessité de répondre au besoin de traitement à la demande et à des besoins d'engagements applicatifs en temps réel va également faire levier en faveur de l'edge computing en 2020.

D'une certaine façon, tout est lié au fait que, au cours de l'année à venir, les facteurs de forme vont s'éloigner des serveurs traditionnels (rack, lame ou en tour), en fonction des déploiements de la technologie edge. Par exemple, une voiture autonome ne pourra pas faire tourner une infrastructure serveur traditionnelle. Cela signifie également que les entreprises de télécommunications vont prendre une place beaucoup plus importante sur les marchés du cloud et de l'informatique distribuée. Selon Forrester, les réseaux de diffusion de contenu et les fournisseurs de services en colocation pourraient attiser l'appétit des grandes entreprises de télécommunications et devenir des cibles d'acquisition juteuses. Dans une certaine mesure, les Telco, qui ont raté le coche du cloud et ne veulent pas louper celui de l'edge computing. Ils investissent également dans des projets open-source comme le framework Akraino, lancée par la Fondation Linux, pour le traitement en périphérie de réseau.

Un essor assuré par la 5G

Mais, toujours selon Forrester, en 2020, le plus grand impact des opérateurs sur l'informatique edge sera aussi, sans aucun doute, lié à la disponibilité croissante de la couverture réseau 5G. Même si cette disponibilité sera encore limitée aux grandes villes, cela devrait suffire à inciter les entreprises qui veulent exploiter des capacités comme le traitement vidéo intelligent en temps réel, la cartographie 3D pour améliorer la productivité de certains personnels ou pour étendre les fonctions de robots autonomes ou de drones, à reconsidérer leurs stratégies edge.

En dehors des opérateurs, de nombreux acteurs de l'informatique edge ont tous les yeux rivés sur l'avenir. Dans tous les domaines d'activité, de la médecine à l'industrie lourde, en passant par les services publics, les fabricants d'équipements opérationnels auront besoin d'appareils personnalisés à la périphérie pour assurer des tâches de connectivité et de contrôle, les grands fournisseurs de cloud voudront consolider leur emprise sur ce segment du marché et les startups AI/ML chercheront à offrir des fonctions toujours plus approfondies et plus intelligentes.

Une approche multifournisseurs

De plus, selon Forrester, l'implémentation d'une solution edge utilise souvent plusieurs systèmes, et le cabinet d'études fait remarquer que les intégrateurs qui pourront regrouper des produits et services de plusieurs fournisseurs différents dans un seul système seront très demandés au cours de l'année à venir. Les solutions multifournisseurs devraient aussi susciter plus d'intérêt que les solutions dépendantes d'un fournisseur unique, pour la simple raison que peu d'entreprises peuvent proposer des produits capables d'exécuter toutes les piles edge et IoT.

Brevets 5G : un classement trompeur

D'après le spécialiste en études de marché IPlytics, Huawei arrive en tête des brevets déclarés relatifs à la 5G, devant Samsung, LG et Nokia. Mais le palmarès est bousculé lorsqu'il s'agit de s'intéresser aux...

le 03/12/2019, par Dominique Filippone, 581 mots

Fournisseurs de cloud : des performances variables en fonction des...

Le rapport 2019 de ThousandEyes Benchmark montre que, en fonction des régions, mais aussi des choix de connectivité, les performances des fournisseurs de cloud ne sont pas identiques. La qualité de service des...

le 28/11/2019, par Zeus Kerravala, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1071 mots

Cumulus Linux 4.0 vient accompagner le développement des commutateurs...

Selon Cumulus Networks, sa distribution Linux est au réseau ce que Red Hat est aux serveurs. 

le 26/11/2019, par Andy Patrizio / Network World avec Bertrand Lemaire, 554 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...