5G et WiFi 6 : des usages spécifiques dans l'entreprise - Actualités RT Réseaux

5G et WiFi 6 : des usages spécifiques dans l'entreprise

le 17/06/2019, par Lee Doyle, IDG NS (adapté par Jean Elyan), Réseaux, 1366 mots

La 5G est un service cellulaire, et le WiFi 6, une technologie d'accès sans fil à courte portée, et chacun possède des caractéristiques adaptées à des usages spécifiques dans l'entreprise.

5G et WiFi 6 : des usages spécifiques dans l'entreprise

Nombreux sont ceux qui se demandent quelle technologie, de la 5G ou du WiFi 6, l'emportera demain dans l'entreprise. Mais en réalité, les deux sont très complémentaires. Cependant, début 2020, quelques chevauchements d'usage introduiront sans doute une concurrence entre les deux.

5G : quels apports dans l'entreprise ?

Dans les environnements professionnels, la 5G promet une meilleure connectivité et une latence plus faible. La technologie cellulaire utilise un spectre de fréquence sous licence, ce qui résout en grande partie le problème d'interférence qui peut se poser avec le spectre WiFi sans licence. Comme c'est le cas des technologies 4G LTE actuelles, la 5G peut être soit fournie par des opérateurs de réseaux mobiles sans fil, soit implementée dans un réseau privé. Par contre, l'architecture 5G nécessite beaucoup plus de points d'accès radio que la 4G, si bien qu'en intérieur, la 5G peut souffrir d'une connectivité faible, voire nulle. Chaque entreprise doit évaluer l'impact de la 5G sur la connectivité de ses PC, routeurs et autres périphériques par rapport à la 4G actuelle. Le déploiement de microcellules, de répéteurs et d'antennes distribuées peut contribuer à résoudre les problèmes de couverture de la 5G en intérieur. Comme la 4G, la 5G sera particulièrement utile en connectivité mobile, notamment pour connecter des véhicules de sécurité publique, mais aussi pour équiper l'industrie minière, dans les secteurs de l'extraction du pétrole et du gaz, du transport, de l'agriculture et certaines industries manufacturières.

En plus de cette forte capacité de connectivité mobile, la 5G offre des avantages pour l'authentification des personnes en itinérance. Elle est aussi très intéressante en terme de rapidité de déploiement, pour mettre en oeuvre un réseau WAN vers un bureau temporaire ou un site commercial par exemple. La 5G permettra de décharger le trafic de données en cas d'encombrement, pour diffuser de la vidéo en direct, par exemple. On peut également penser que les capacités de connectivité de la 5G avec l'IoT basse consommation s'amélioreront à mesure que les normes gagneront en maturité. La technologie 5G sera déployée progressivement au cours des quatre à cinq prochaines années, d'abord dans les grandes villes et dans des zones géographiques spécifiques, ce qui veut dire que la technologie 4G restera présente pendant un certain nombre d'années encore. En entreprise, les utilisateurs auront besoin de nouveaux dispositifs, dongles et routeurs pour se connecter aux services 5G. En effet, les iPhone d'Apple ne devraient pas prendre en charge le 5G avant 2020, et les appareils IoT auront besoin d'une compatibilité cellulaire spécifique pour se connecter à un réseau 5G.

Selon les cabinets d'études, la bande passante à 1 Gb/s et celle plus élevée promise par la 5G auront un impact significatif sur le marché du SD-WAN.  La technologie 4G LTE permet déjà aux services cellulaires de servir de liaison WAN primaire. La 5G pourrait s'avérer compétitive en terme de coût, voire moins chère que beaucoup d'options WAN câblées comme le MPLS ou l'Internet. En entreprise, la technologie 5G offrira aux gestionnaires de WAN plus d'options pour augmenter la bande passante de leurs succursales et de leurs utilisateurs distants, et pourrait supplanter le MPLS avec le temps.

WiFi 6 : quels apports dans l'entreprise ?

Le WiFi est présent quasiment partout pour connecter ordinateurs portables, tablettes et autres appareils mobiles aux réseaux d'entreprise. Le WiFi 6 (802.11ax), dernière version du WiFi, promet plus de vitesse, une faible latence, une meilleure bande passante globale et une gestion avancée du trafic. Malgré certaines similitudes avec la 5G (les deux sont basés sur l'accès au multiplexage par répartition orthogonale de la fréquence ou MROFA), le WiFi 6 est moins sujet aux interférences, nécessite moins d'énergie (ce qui prolonge la durée de vie des batteries de l'appareil) et offre une meilleure efficacité spectrale. Comme c'est le cas pour le WiFi, les premières versions du WiFi 6 spécifiques aux opérateurs sont actuellement disponibles auprès de nombreux fabricants. Selon la WiFi Alliance, les premiers équipements certifiés WiFi 6 seront disponibles en 2020. La plupart des entreprises devraient adopter le WiFi 6 au cours d'un cycle standard de trois ans environ, sauf si des besoins spécifiques en matière de performance et de latence les incitent à effectuer une mise à niveau plus rapide.

Les points d'accès WiFi posent toujours des problèmes d'interférences, et la conception et la mise en place de points d'accès pour assurer une couverture appropriée peut s'avérer difficile. Les gestionnaires de réseaux locaux auront toujours besoin d'outils et de partenaires pour optimiser la couverture WiFi de leur entreprise. Les solutions WiFi 6 doivent être intégrées à l'infrastructure filaire du campus. Les fournisseurs WiFi doivent également faire un effort pour que les entreprises puissent gérer des réseaux mixtes, sans fil et filaires.

Le raccordement câblé toujours nécessaire

Pour les deux technologies, le sans-fil est combiné à une infrastructure de réseau filaire afin d'offrir des communications à haut-débit de bout en bout. Dans l'entreprise, le WiFi est généralement associé à des switchs Ethernet câblés pour les campus et les succursales de taille importante. Certains appareils sont connectés par câble au commutateur, d'autres par WiFi - et les ordinateurs portables peuvent utiliser les deux solutions. Les points d'accès WiFi sont connectés via Ethernet à l'intérieur de l'entreprise et au WAN ou à Internet via des connexions par fibre optique. L'architecture 5G fait largement appel à la fibre optique pour connecter le réseau radio distribué au réseau 5G. En général, la fibre optique est indispensable pour fournir le niveau de bande passante nécessaire pour connecter des terminaux 5G aux applications SaaS, diffuser de la vidéo en direct et accéder à Internet en haut-débit. Les réseaux 5G privés devront également satisfaire aux exigences de connectivité filaire haut-débit.

La question du basculement

En entreprise, les responsables IT doivent se préoccuper des questions de basculement, car les mobiles passeront du 5G au WiFi 6. Ces transferts peuvent avoir un impact sur le rendement et la satisfaction des utilisateurs. Plusieurs groupes cherchent à élaborer des normes pour améliorer l'interopérabilité entre le WiFi 6 et la 5G. À mesure que l'architecture du WiFi 6 se rapproche de celle de la 5G, le basculement entre réseaux cellulaires et WiFi devrait être plus transparent.

Concurrence entre 5G et WiFi 6

Le WiFi 6 et la 5G se retrouvent en concurrence l'un par rapport à l'autre dans l'entreprise en fonction de l'emplacement, de l'application et du type de périphérique concerné. Les responsables IT doivent évaluer soigneusement leurs besoins actuels et futurs en matière de connectivité. Le WiFi sera toujours préconisé pour les environnements intérieurs et la technologie cellulaire reste plus adaptée en extérieur du fait de sa large couverture. Dans certaines situations, les deux technologies se chevauchent, comme dans les stades, les salles de réception et autres grands espaces événementiels où de nombreux utilisateurs doivent se partager l'usage de la bande passante. Le WiFi et le cellulaire peuvent tous deux répondre aux besoins des applications officielles et de certains services proposés par les villes intelligentes. Les établissements de santé doivent répondre aux besoins de connectivité de leurs nombreux dispositifs médicaux distribués et de leurs nombreux utilisateurs. Les environnements manufacturiers distribués partagent les mêmes besoins. Les nouveaux déploiements IoT sont peut-être les plus concernés par la concurrence entre le WiFi 6 et la 5G, car les cas d'usage avec chevauchement sont nombreux.

Conseils aux responsables IT

Même si l'on assiste à une convergence des technologies sans fil, les réseaux WiFi 6 et 5G restent fondamentalement distincts et ils ont tous deux leur rôle à jouer dans la connectivité d'entreprise. Dans ce contexte, les responsables IT devraient chercher à utiliser le WiFi et le réseau cellulaire de manière complémentaire. Notamment, ils devraient préférer le WiFi à l'intérieur des bâtiments pour connecter les PC et les ordinateurs portables, décharger les données provenant des mobiles et des tablettes, et pour certaines connexions IoT. Comme la 4G LTE, la 5G reste une technologie dédiée à la mobilité pour la connectivité des téléphones et des tablettes, demeure une alternative (via un dongle) pour les connexions PC, et sera de plus en plus populaire pour connecter certains appareils IoT. Les liaisons WAN 5G devraient s'imposer comme standard en backup pour améliorer la fiabilité du SD-WAN et comme liaison primaire pour les bureaux distants.

Mitel installe son infrastructure au coeur du London Stadium

L'entreprise de télécommunications canadienne Mitel a fourni au London Stadium l'infrastructure de communication qui a permis d'assurer le bon déroulement de la toute première série de la Major League...

le 11/07/2019, par Scott Carey, Computerworld UK (adaptation Jean Elyan), 539 mots

Bmw et Daimler finalisent leur accord sur la conduite autonome

Après une première ébauche de partenariat annoncé en février dernier, les constructeurs automobiles allemands Daimler AG et BMW Group ont signé un accord de coopération définitif pour le développement de...

le 05/07/2019, par Dominique Filippone, 344 mots

Du WiFi 6 et des services cloud basés sur l'IA à la périphérie de...

L'appliance d'intelligence artificielle basée sur le cloud et le point d'accès WIFI 6 de Mist, une société de Juniper Networks, doivent permettre de déployer des réseaux sans fil intelligents et à haute...

le 03/07/2019, par Michael Cooney, Network World (adaptation Jean Elyan), 1030 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...