6,5 millions de mots de passe Linkedin volés, et publiés - Actualités CSO Alerte

6,5 millions de mots de passe Linkedin volés, et publiés

le 06/06/2012, par Jean Pierre Blettner avec IDG News Service, Alerte, 176 mots

Le site norvégien DagensIT.no rapporte que 6,5 millions de mots de passe Linkedin ont été postés sur un site de hacking russe.

Citant le consultant Per Thorsheim, le site déclare que "ceux qui ont posté ces mots de passe, voulaient être aidés afin de craquer les codes. Malheureusement, leur format est relativement simple à craquer. »

Il faut noter que seuls les mots de passe ont été publiés. Linkedin utilise les adresses email comme identifiants. Les mots de passe ont été chiffrés en employant un algorithme SHA-1. Cela veut dire qu'il est simple de savoir si son propre mot de passe a été publié en le passant à la moulinette de SHA-1.

Mais on ne peut pas passer des mots de passe chiffrés vers les mots de passe en clair. Tant que les adresses emails ne sont pas publiées, on ne peut pas savoir si ceux qui ont dérobé ces informations en disposent.

Il semblerait judicieux de changer son mot de passe Linkedin. Idem pour les autres comptes pour lesquels vous utilisez le même mot de passe.

 

 

Toujours des failles béantes dans Java 7 u11

Selon les chercheurs de Security Explorations, la dernière mise à jour de Java, la 7 Update 11, est également vu

le 21/01/2013, par Jean Elyan avec IDG News Service, 440 mots

Une faille Java 0 day en vente 5 000 dollars

Quelques jours après avoir publié un correctif pour une faille zéro day dans les extensions Java découverte la sem

le 18/01/2013, par Jacques Cheminat avec IDG News Service, 241 mots

Attention à la fausse mise à jour Java corrompue

L'éditeur Trend Micro a repéré un morceau de logiciel malveillant qui se fait passer pour le dernier patch pour Java 

le 18/01/2013, par Serge Leblal avec IDG News Service, 430 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »