A son tour, HP prépare un OS réseau, il sera basé sur OpenSwitch - Actualités RT Réseaux

A son tour, HP prépare un OS réseau, il sera basé sur OpenSwitch

le 05/10/2015, par Jim Duffy IDG NS, adaptation Didier Barathon, Réseaux, 643 mots

Allié à  Broadcom, Intel et VMware dans OpenSwitch, HP prépare un OS réseau, alors qu'il dispose déjà de ceux de Cumulus et Pica8. De quoi affronter Cisco, Arista, Juniper et Dell qui ont pris un temps d'avance !

A son tour, HP prépare un OS réseau, il sera basé sur OpenSwitch

HP est devenu le fer de lance du développement d'un système d'exploitation réseau, multifournisseurs et en open source. Cet OS est destiné aux centres de données qui demandent un fonctionnement adaptable, dynamique et indépendant des fournisseurs. HP s'est associé avec trois autres équipementiers, Intel, Broadcom, Accton, et un fournisseur d'hyperviseur, VMware, pour lancer la Communauté OpenSwitch. Elle va développer un NOS (network operating system) OpenSwitch basé sur Linux.

Bien que la communauté n'a pas de pur fournisseur de système d'exploitation, HP affirme qu'elle dispose d'expertises OS et OS réseau, pour crédibiliser OpenSwitch dans ce domaine. VMware propose également une virtualisation de réseau basée sur le logiciel et une expérience des contrôleurs à travers sa ligne NSX.

Cette initiative est considérée comme une occasion pour HP de développer son propre NOS pour centre de données afin de mieux concurrencer sur ce marché Cisco et Arista. HP a très récemment signé des accords avec Cumulus et Pica8 pour revendre ou soutenir leurs OS respectifs pour centres de données. Le marché est suffisamment important pour qu'HP soit tenté de développer en propre quelque chose qui ressemble à l'EOS d'Arista, un système d'exploitation pour commutateur modulaire et extensible qui est la clé pour faire du centre de données de l'entreprise en réseau un succès.

HP fait le tour du marché

HP a évalué les offres open source déjà développées avant de décider d'en élaborer une nouvelle.  "Nous n'en avons pas trouvé une qui corresponde à une architecture moderne et à un modèle par abonnement", explique Mark Carroll, le CTO d'HP Networking. Rien qui satisfasse le désir d'HP d'un OS programmable et évolutif construit sur le modèle SysDB.  Mark Carroll a également noté que l'EOS Arista était l'OS le plus proche de ses exigences, mais le NOS OpenSwitch permettra l'accès de développeurs au code source, plutôt que de simplement ouvrir des APIs comme la plupart des systèmes d'exploitation des fabricants actuels en offrent.

Sur l'impact du NOS OpenSwitch sur les accords entre HP, Cumulus et Pica8, Mark Carroll a déclaré que les partenariats continueraient même si le NOS OpenSwitch sera également disponible pour les clients de HP en commutateurs. "Nous prévoyons de continuer à vendre la variété de nos OS " sur la nouvelle série Altoline bare metal ou white box. Pour lui, le Linux de Cumulus et PicOS de Pica8 seront proposés pour certains marchés verticaux alors que le NOS OpenSwitch sera intégré dans le portefeuille des commutateurs HP et facilitera l'intégration avec les clouds OpenStack.

Des concurrents déjà en place

D'autres concurrents sont également en lice. Juniper propose également une version de son système d'exploitation Junos sur son commutateur bare metal ou white box. Dell propose Cumulus et les OS Big Switch sur ses commutateurs.

HP, pour sa part, réaffirme que le réseau traditionnel est basé sur un modèle fermé, propriétaire et verticalement intégré qui ne permet pas aux clients ou aux développeurs d'innover et de disposer de réseaux sur mesure pour répondre aux besoins commerciaux de leurs entreprises. Ils ne disposent pas d'accès communautaires au code source du NOS pour le modifier. Un NOS open source au contraire, permet bien aux développeurs de concevoir des réseaux et de hiérarchiser leurs charges de travail critiques afin de faciliter l'interopérabilité et de soulager les clients des structures de propriété des licences de logiciels.

La Communauté OpenSwitch est opérationnelle. La première version pour développeurs du nouveau NOS OpenSwitch sera disponible avant la première moitié de 2016, avec des déploiements prévus pour la seconde moitié. Le code NOS OpenSwitch sera disponible sur GitHub ou par l'intermédiaire des fournisseurs comme HP disposant d'une distribution certifiée.

En illustration : le combat HP contre Cisco vu par le blog Router-Switch.com

Ce que comprend le NOS OpenSwitch


- Le support de la couche  2/3 support;
- Une base de données pour états persistants ou éphémères. La base de données NOS OpenSwitch sera basée sur OVSDB;
- Une communication inter-module à travers la base de données d'états du système;
- La prise en charge de CLI, REST, et Puppet/Chef APIs..

Les réseaux IoT vont-ils favoriser l'adoption d'IPv6 ?

Les entreprises s'éloignent peu à peu de l'IPv4 pour progressivement se rapprocher de l'IPv6, mais parce que ce dernier présente beaucoup d'avantages pour les réseaux IoT, le processus pourrait s'accélérer....

le 07/02/2019, par Par Scott Hogg, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 1511 mots

Dynatrace annonce l'AIOps de prochaine génération et une capacité de...

Le spécialiste de la gestion de la performance applicatives Dynatrace poursuit sa stratégie « AI-first », mais dans l'IoT cette fois. Lors de la conférence Perform qui a eu lieu à Las Vegas du 28 au 30...

le 05/02/2019, par Laurie Clarke, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 935 mots

Cisco investit l'IoT avec des solutions mieux adaptés

Pour répondre aux besoin de l'industrie mais également de la distribution et de la logistique, Cisco étoffe son catalogue avec des produits faible consommation capable de traiter et remonter des données qui...

le 31/01/2019, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 907 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »