Accès sécurisé : un gâteau de 4 milliards de dollars - Actualités RT Sécurité

Accès sécurisé : un gâteau de 4 milliards de dollars

le 04/12/2006, par Solange Belkhayat-Fuchs, CSO", Sécurité, 288 mots

Qui maîtrisera le marché du contrôle d'accès des liaisons distantes ? Des acteurs de toute taille s'affrontent avec l'espoir de se tailler la part du lion dans un secteur qui devrait atteindre les 3,9 milliards de dollars d'ici à 2008 (estimation du cabinet d'analyses Infonetics Research). Soit une progression fulgurante de plus de 1000% en moins de deux ans si l'on considère les 323 millions de dollars réalisés aujourd'hui. Cisco est quasi à l'origine du lancement marketing du contrôle d'accès avec son NAC, une idée dont on finit presque par lui attribuer la paternité. Et pourtant, sa vision du sujet reste encore très propriétaire ... Et ce, même s'il s'entoure de nombreux partenaires. Une situation qui finit par gêner le discours marketing de plusieurs petites entreprises qui se sont spécialisées sur ce créneau depuis aussi longtemps voire même plus ... Microsoft a voulu se démarquer et le NAC s'est transformé en NAP. Après un laps de temps où plus personne ne savait à quel saint se vouer, Microsoft et Cisco se sont rapprochés en s'associant pour faire converger le NAP et le NAC. Une situation qui ne manque pas de troubler le reste du monde à savoir les divers concurrents directs, les éditeurs et équipementiers concernés de près ou de loin ... Certains d'entre eux tentent de lutter pour ne pas tomber sous le joug ni de l'un ni de l'autre. Pour cela, ils se sont regroupés au sein d'un même groupe de travail centré sur le contrôle d'accès, lui-même dépendant d'une association, le TCG pour Trusted Computing Group. Un groupe de travail qui y met au point une norme censée gérée la façon dont se fait le contrôle d'accès et la pousser vers les organismes de standardisation tels l'IEEE ou l'ETSI en vue d'une ratification.

Centreon donne une autonomie de supervision aux sites distants

Solution de superversion centralisée des équipements connectés sur IP, le logiciel open source Centreon s'est complété d'un Remote Server qui apporte une autonomie aux implantations délocalisées. Une avancée...

le 06/11/2018, par Maryse GROS, 647 mots

Assises de la Sécurité 2018 : L'ANSSI encourage l'analyse de risques

Lors de son discours inaugural des Assises de la sécurité, le directeur général de l'ANSSI Guillaume Poupard a insisté sur la généralisation de l'analyse de risque numérique au sein des entreprises. Le Cloud...

le 12/10/2018, par Jacques Cheminat, 818 mots

Airbus et Atos fourniront la pile cyberdéfense des institutions...

Airbus Cybersecurity et Atos viennent d'être retenus pour 6 ans par le Conseil de l'UE comme fournisseurs privilégiés de solutions de sécurité. Ils vont déployer une cyberprotection sur les systèmes...

le 10/10/2018, par Maryse GROS, 278 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »