Adobe fait marche arrière sur le paiement des correctifs de sécurité - Actualités CSO Actualités

Adobe fait marche arrière sur le paiement des correctifs de sécurité

le 14/05/2012, par Jacques Cheminat avec IDG News Service, Actualités, 217 mots

Adobe fait marche arrière sur le paiement des correctifs de sécurité

Devant l'ire des utilisateurs et des chercheurs en sécurité, l'éditeur a finalement décidé de proposer gratuitement les mises à jour de sécurité. Adobe voulait les faire payer en poussant les utilisateurs à migrer vers les logiciels plus récents.

Adobe vient de changer de cap sur le paiement des correctifs des bugs critiques dans les anciennes versions de ses logiciels. L'éditeur a annoncé la correction de 8 vulnérabilités dans Illustrator et Flash Professionnal CS5.5 (qui sont sortis il y a un an), ainsi que Photoshop CS5(âgé de 2 ans). Ces mises à jour seront gratuites. L'équipe de sécurité d'Adobe a mis en ligne les mises à jour sur son blog et ce changement d'orientation où la société s'engage « à mettre à jour les bulletins de sécurité quand les correctifs seront disponibles ». Par contre, l'équipe  de sécurité n'a pas donné les raisons de cette évolution.

Une note salée

La semaine dernière, Adobe avait indiqué que pour obtenir les patchs de sécurité, les utilisateurs étaient invités à migrer vers les versions CS6 des produits. Une mise à jour payante : 99 $ pour Flash Professional à 249 $ pour Illustrator, tandis qu'une mise à niveau vers Design & Web Premium CS6, l'édition la moins coûteuse qui comprend l'ensemble des solutions, le prix est de 375 $. Ces tarifs ont provoqué la colère des utilisateurs et des experts en sécurité.

T-Mobile authentifie de manière forte 15000 employés via leur mobile

L'opérateur mobile T-Mobile authentifie 15 000 collaborateurs via leurs téléphones mobiles. Les employés de T-Mobile

le 05/02/2013, par Jean Pierre Blettner, 341 mots

La cybercriminalité va faire l'objet d'un énième rapport du ministère...

Le ministère de l'intérieur entend mieux piloter la lutte contre la cybercriminalité. Le ministre de l'intérieur Manu

le 30/01/2013, par Jean Pierre Blettner, 222 mots

Mega déjà mis en cause pour violation de propriété intellectuelle

Le site de stockage et de partage de fichiers Mega a supprimé du contenu violant la propriété intellectuelle le

le 30/01/2013, par Véronique Arène et IDG News Service, 832 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »