Alcatel-Lucent : CA stable au T1 2014, grâce à l'Asie-Pacifique - Actualités RT Entreprises

Alcatel-Lucent : CA stable au T1 2014, grâce à l'Asie-Pacifique

le 12/05/2014, par Didier Barathon, Entreprises, 419 mots

Alcatel-Lucent poursuit son chemin de croix financier mais ses dirigeants confirment leur objectif de revenir à la rentabilité d'ici fin 2015. Au passage, ils démentent tout projet de rapprochement avec Nokia NSN.

Alcatel-Lucent : CA stable au T1 2014, grâce à l'Asie-Pacifique

Le chiffre d'affaires d'Alcatel-Lucent est resté stable au cours du premier trimestre 2014, à 2,96 milliards d'euros, c'était 3,06 au même trimestre de l'exercice précédent. Une baisse de 3,3%, mais une hausse de 0,3% à taux de change et périmètre constants. La perte nette part du groupe se monte à 73 millions d'euros, contre 353 ME un an plus tôt, il faut tenir compte de charges de restructurations liées à la cession de l'activité entreprises. 

L'un des événements les plus importants pour Alcatel-Lucent au cours du premier trimestre a été effectivement l'offre ferme du chinois Huaxin pour acquérir 85% de son activité entreprise, celle qui vend de la téléphonie sur IP et de la commutation Ethernet. La transaction devrait être finalisée au cours du troisième trimestre.

Sur le même sujetLe patron de la division réseaux de NSN en devient le PdgAutre sujet vif, le fait d'être passé d'un bénéfice au T4 2013 à une perte au T1 2014, il montre selon le Pdg de l'équipementier Michel Combes (en photo) que l'avenir donnera lieu à une lutte acharnée. Au T1, l'équipementier a réduit ses coûts fixes de 143 millions d'euros.

Tous les équipementiers ont atteints

Alcatel-Lucent n'est pas le seul fournisseur d'équipements de réseau qui a vu ses résultats du trimestre s'aggraver. Il souffre du même malaise que d'autres fournisseurs d'infrastructure, selon Mark Newman, directeur de recherche à Informa Telecoms & Media. Mais comme les investissements dans les réseaux sans fil ont été retardés et qu'Alcatel-Lucent est au milieu d'une réorganisation, il est donc plus vulnérable que certains concurrents explique encore  Mark Newman.

Dans le détail, l'activité routage IP d'Alcatel-Lucent se montre comme la plus performante des catégories de produits. Les revenus de la partie accès fixe, accès sans fil et les produits de transport IP ont également augmenté, tandis que les services infogérés ont plus de difficulté. La région la plus performante a été l'Asie-Pacifique, où les ventes ont augmenté de 19%, tandis que celles de toutes les autres régions ont chuté.

La direction de l'équipementier a profité de ces résultats pour démentir tout projet de rapprochement avec Nokia NSN, une supposition qui avait agité les milieux financiers en début de semaine dernière dans toute l'Europe.  Supposition qui faisait de Nokia l'acheteur et donc le consolidateur du secteur en Europe. «La question ne se pose pas, a remarqué Michel Combes (dans une interview au Figaro), mon seul objectif est de rester concentré sur l'exécution du plan Shift qui doit permettre de revenir en première division».

Plus de contrôle CSS avec les API Houdini

Soutenu par le World Wide Web Consortium (W3C) le projet Houdini veut donner aux développeurs plus de contrôle sur l'apparence des pages Web. Les premières API du projet Houdini sont désormais disponibles. Ce...

le 19/11/2018, par Paul Krill, IDG (Adapté par Jean Elyan), 270 mots

Opengear recrute Romain Pia comme directeur des ventes Europe du Sud

L'éditeur de solutions de surveillance et de gestion des infrastructures critiques, Opengear, connait une croissance à deux chiffres dans la région EMEA. Pour soutenir son développement, la société annonce...

le 11/10/2018, par Nicolas Certes, 369 mots

Nokia anticipe un ralentissement de la demande pour les équipements...

Satisfait du rachat d'Alcatel-Lucent, certain du déploiement de la 5G dès 2018, Nokia redoute néanmoins un ralentissement de l'activité traditionnelle d'équipementier. La partie optimiste du propos de son Pdg...

le 01/03/2016, par Didier Barathon, 604 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »