Alcatel-Lucent et Nokia confirment entrer en discussion pour former une seule entreprise - Actualités RT Réseaux

Alcatel-Lucent et Nokia confirment entrer en discussion pour former une seule entreprise

le 14/04/2015, par Didier Barathon, Réseaux, 378 mots

Deux lignes résument ce matin ce qui pourrait être une information de taille : « Suite à de récentes spéculations relayées par certains medias, Nokia et Alcatel-Lucent confirment être en discussions sur un possible rapprochement, qui pourrait prendre la forme d'une offre d'échange en actions de Nokia sur Alcatel-Lucent. »

Alcatel-Lucent et Nokia confirment entrer en discussion pour former une seule entreprise

Depuis deux ans c'était une rumeur, celle d'un rapprochement entre Nokia Networks, délesté de ses activités mobiles cédées à Microsoft, et d'Alcatel-Lucent, amaigri par la vente de son activité entreprise. Ce matin, les deux sociétés confirment avoir entamé des discussions. Si l'on comprend le communiqué, Nokia rachèterait Alcatel-Lucent. Hier soir, Les Echos supposaient que le finlandais rachetait l'activité réseaux mobiles d'Alcatel-Lucent, l'affaire est donc autrement plus importante.

Lors d'un voyage en Finlande, il y a deux ans, on prêtait à  Fleur Pellerin, alors ministre du numérique,  l'intention d'étudier ce rapprochement. L'avis du gouvernement français sera en effet important, comme pour toute activité réseaux et télécoms. La vente d'Alcatel-Lucent, si elle solde une longue série de revers pour cette entreprise, laisserait partir un « fleuron » national. Arnaud Montebourg avait demandé aux opérateurs de passer des commandes à Alcatel-Lucent afin de soutenir son activité. La question de l'emploi se poserait nécessairement. Alcatel-Lucent compte 53 000 salariés dans le monde, déjà éprouvés par les dernières restructurations, avec 10 000 départs dont 700 en France.

Le retournement de Nokia

Pour Nokia, ce serait l'aboutissement d'un remarquable retournement. L'entreprise s'est recentrée sur son métier d'équipementier, dans les réseaux mobiles, mais aussi dans les coeurs de réseau, où, avec son nouveau CEO Rajeev Suri elle participe à la grande bataille du SDN. Elle est également très active sur la 5G ou les small cells pour la partie mobile.

Vendredi dernier, Nokia Networks annonçait la vente de Here son activité de géolocalisation, qui ne correspondait plus à son axe de développement. Selon l'agence Bloomberg le finlandais aurait ramassé 2 milliards d'euros par cette vente. Comme il a gardé les plus de 5 milliards obtenus après la vente de son activité mobile à Microsoft, il aurait de quoi réaliser l'opération.

Prudentes, les deux entreprises expliquent que « A ce stade, il n'existe aucune certitude quant à l'issue des discussions et à la conclusion d'un quelconque accord or transaction ». Toutefois, il semble que les négociations se soient accélérées ces derniers jours, une rumeur annonce l'officialisation pour demain matin.

photo : undergradstocks.com

Facebook fait appel à Arista pour muscler son réseau

Facebook s'est associé à Arista pour développer des commutateurs plus performants. Une manière de répondre à des enjeux énergétiques de plus en plus présents. Les dirigeants de Facebook ont profité de l'Open...

le 15/03/2019, par Bastien Lion, 400 mots

Attention aux pièges du SD-WAN

Pour choisir l'option SD-WAN la plus intéressante financièrement, lisez d'abord les paragraphes en petits caractères de vos contrats WAN actuels. Quand les entreprises élaborent des stratégies réseau et des...

le 14/03/2019, par Kevin DiLallo, Laura McDonald et Joe Schmidt, Network World (adaptation Jean Elyan), 930 mots

Le pare-feu VMware prend pour objectif de défendre les apps dans...

Le service de pare-feu Service-defined Firewall de VMware fonctionne dans les environnements bare-metal, VM et de conteneurs, et prend en charge le cloud hybride. VMware a dévoilé un pare-feu qui, selon le...

le 11/03/2019, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 524 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »