Alcatel-Lucent présente son architecture SDN

le 28/11/2012, par Jacques Cheminat avec IDG News Service, Infrastructure, 419 mots

Les réseaux de type SDN (Software Defined Network) définis par logiciel ont le vent en poupe. La division entreprise d'Alcatel-Lucent adapte ses produits à la virtualisation du réseau.

Alcatel-Lucent présente son architecture SDN

Les réseaux définis par logiciel ou SDN (Software Defined Network) arrivent sur le devant de la scène. Alcatel-Lucent propose une solution SDN à ses clients en se basant sur sa stratégie existante nommée Application Fluent Network.

L'équipementier ajoute à cette vision la brique SDN, qui apporte une automatisation complète et en temps réel de la configuration du réseau. Cette stratégie concerne des routeurs, des commutateurs conçus pour ajuster et optimiser la bande passante en temps réel pour les applications sur le LAN, le WAN et au sein des data centers.

Pour Alcatel-Lucent, les équipements sont capables de détecter les applications virtualisées et leur appliquer des règles basées sur des profils pour adapter le réseau à ce trafic et garantir ainsi une qualité de service.

Ces politiques peuvent inclure des règles propres à chaque utilisateur, selon le type de périphérique et des applications. Avec l'Omniswitch du constucteur, les responsables réseaux peuvent ajuster dynamiquement les priorités d'accès au réseau et l'allocation de bande passante en fonction des SLA requis.

Pour l'adaptation au SDN, les Omniswitch comprennent plusieurs éléments dont une plus grande capacité de programmation avec les API RESTful. Ces dernières facilitent la gestion des applications, des contrôleurs externes et les plateformes d'orchestration comme OpenStack et CloudStack. 

Photo : l'Omniswitch 10 000 d'Alcatel Lucent qui sera compatible SDN en 2013



Par ailleurs, il y a une amélioration de l'application de profilage, ainsi que celle sur les analyses de performance des besoins réseaux des VM. L'identification et un service automatique d'activation de chaque équipement réseau ont été renforcés.


Une certification VMware et une orientation multifournisseur

Un autre aspect de la stratégie SDN passe par la certification VMware de la solution OmniVista 2500 Virtual Machine Manager. Ce dernier peut fournir une visibilité en temps réel du réseau du Data center de l'entreprise et la localisation des machines virtuelles VMware. Il peut ajuster le réseau en fonction des évolutions de charge de travail dans et entre les data centers.

Ces améliorations apparaîtront dans l'OmniSwitch 10000 et 6900 au cours du premier semestre 2013. Pour le 6900, une carte Ethernet/FibreChannel 12 x 10 Gbt, une passerelle FiberChannel, le support FCoE et le pré-chargement des applications d'optimisation des performances dans les switchs pour datacenter sont attendus pour le deuxième semestre 2013.

Alcatel-Lucent affirme qu'il supportera l'API OpenFlow pour le SDN en 2014. L'équipementier indique qu'il prendra en charge les contrôleurs SDN de plusieurs fournisseurs, plutôt que de développer le sien.

Le WAN hybride nécessite une nouvelle approche de l'optimisation de ré...

Maintenant que le WAN a enfin évolué, il est temps de jeter un oeil à l'infrastructure qui est utilisée pour l'optimiser.  L'analyse de Zeus Kerravala de Network World. Il a été bien analysé que le réseau étend...

le 15/09/2014, par Zeus Kerravala, Network World, 545 mots

Forte croissance du marché des switchs Ethernet au T2, Huawei et Arist...

Les datacenters se sont révélés un moteur de croissance pour le marché des switchs Ethernet au deuxième trimestre. Parallèlement, la baisse des prix, l'activité campus et certains marchés locaux ont renforcé ce...

le 11/09/2014, par Jim Duffy / Network World, 398 mots

Pourquoi ne pas louer ses réseaux au lieu de les acheter ?

Selon Brocade, la mise en abonnement du réseau permettrait aux entreprises d'avoir le même niveau de flexibilité et d'agilité qu'avec un réseau basé sur le cloud. Ainsi, vous pourrez apporter des modifications ...

le 08/09/2014, par Pete Bartolik, 528 mots

Dernier dossier

Le software-defined security (SDS) convient aux environnements virtualisés

Avec le SDS (software-defined security), la détection d'intrusion, la segmentation du réseau, les contrôles d'accès sont automatisés et contrôlés par le logiciel. Le SDS convient plus particulièrement aux environnements informatiques dépendants du cloud computing et des infrastructures virtualisées. Il prend en compte chaque nouveauté dans l'enviro...

Dernier entretien

Dan Pitt

directeur exécutif de l'ONF, Open Networking Foundation

« Nous nous sentons la responsabilité de conduire l'ensemble du mouvement SDN »