Alcatel-Lucent sort un modem G.fast avec le fondeur Sckipio - Actualités RT Fibre optique

Alcatel-Lucent sort un modem G.fast avec le fondeur Sckipio

le 18/06/2015, par Mickaël Ricknäs IDG NS, Fibre optique, 459 mots

Les premiers services commerciaux G.fast sont attendus l'année prochaine. Après avoir travaillé sur les réseaux, les équipementiers passent aux modems.

Alcatel-Lucent sort un modem G.fast avec le fondeur Sckipio

Le G.fast est cette technologie qui permet de transformer une ligne téléphonique en fibre optique sur quelques dizaines de mètres, les derniers, les plus couteux et les plus problématiques pour l'accès au très haut débit. Il promet des débits jusqu'à 1 Gbit/s sur des câbles téléphoniques en cuivre et va progressivement remplacer le VDSL2 ou l'ADSL 2+. Les opérateurs européens se retrouvent au sein de Celtic Plus (*) pour « pousser » ce G.fast, l'ensemble des acteurs du marché travaillent au Broadband Forum sur le sujet. Les premières offres et  les premières expériences arrivent.

Alcatel-Lucent et le fabricant de puces Sckipio Technologies viennent de présenter un nouveau modem G.fast. Alcatel-Lucent a lancé la passerelle résidentielle 7368 ISAM, qui utilise G.fast et 802.11ac pour offrir des vitesses dépassant 750Mbps. Le produit dispose de quatre ports Gigabit Ethernet et de deux ports USB 3.0. Il peut également être utilisé pour fournir des services à large bande sur VDSL2. L'idée est que les opérateurs peuvent offrir aujourd'hui du VDSL2, puis passer au G.fast.

Sckipio, quant à lui, a annoncé une nouvelle gamme de designs de référence G.fast pour soutenir les modems. Cette approche permet aux fabricants de modems de développer des produits qui ne sont pas liés à une technologie d'accès et rend les mises à jour plus faciles.

Lancement imminent des services G.fast

Ce modem d'Alcatel-Lucent aidera à rendre réelles des vitesses de plusieurs centaines de mégabits par seconde sur des câbles de cuivre. Les fabricants de puces et les fabricants d'équipement se montrent prêts pour lancer des services commerciaux à grande échelle l'année prochaine.

Cette augmentation de la vitesse, offerte par le G.fast, est rendue nécessaire pour des applications telles que le streaming vidéo 4K (et à l'avenir 8K), les appels vidéo IPTV, le stockage dans le cloud  et la HD. Au salon CES au mois de janvier dernier, Sckipio avait montré la capacité du G.fast pour la télévision haute définition (TV 4K).

Le mois dernier, Swisscom a expliqué qu'il testait la transmission de données G.fast en conditions réelles pour la première fois, offrant des vitesses allant jusqu'à 500 Mbps. L'opérateur prévoit d'utiliser le G.fast pour tous ses développements FTTS (fiber to the street) et FTTB (Fiber To The building) en 2016. Telekom Austria prévoit également de lancer des services commerciaux l'année prochaine. BT est un peu plus prudent et a déclaré que ses premiers services viendront l'année prochaine ou même en 2017.

(*) Celtic Plus organise un séminaire le 29 juin ans les locaux d'Orange Innovations à Issy- les-Moulineaux, près de Paris.

En illustration : Avec son modem 7368 ISAM, Alcatel-Lucent prépare la commercialisation imminente des services G.fast chez plusieurs opérateurs

Nordnet recrute 150 partenaires de plus pour installer la fibre en...

Pour soutenir le déploiement de la fibre dans l'Hexagone, Nordnet, filiale d'Orange, veut passer par son réseau de revendeurs et installateurs. Il compte ainsi en recruter 150 supplémentaires l'année prochaine...

le 18/10/2018, par Nicolas Certes, 211 mots

L'Allemagne veut la fibre partout d'ici 2025

Le gouvernement allemand a adopté sa «Stratégie numérique 2025», le prochain grand projet de réforme pays, a rapporté le Süddeutsche Zeitung . C'est ce qu'a confirmé le n°2 du gouvernement, Sigmar Gabriel...

le 21/03/2016, par Didier Barathon, 546 mots

Fibre ou Gfast : le patron de Deutsche Telekom s'en prend au...

Le Pdg de Deutsche Telekom PDG appelle à moins de réglementation sur la montée en débit du cuivre. Une série de déclarations fracassantes contre le régulateur allemand, mais prononcées à Londres. Tim...

le 03/12/2015, par Didier Barathon, 368 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »