Alcatel-Lucent vend sa division enterprise à China Huaxin - Actualités CSO Fournisseurs

Alcatel-Lucent vend sa division enterprise à China Huaxin

le 06/02/2014, par Didier Barathon, Fournisseurs, 368 mots

La recomposition du monde des équipementiers s'accélère. Après Aastra vendu à Mitel  de manière non agressive, Nokia délesté de ses activités mobiles vendues à Microsoft, les interrogations ne manquent pas sur d'autres acteurs.

Alcatel-Lucent vend sa division enterprise à China Huaxin

Lra nouvelle était attendue pour ce mois de février. Confirmée en interne au mois de décembre, la vente par Alcatel-Lucent de sa division enterprise ne faisait plus de doute. Restait à connaître l'acheteur. Les agences de presse financières américaines citaient Unify (l'ex Siemens), mais c'est un chinois, déjà partenaire d'Alcatel-Lucent, qui est l'heureux élu : le fonds d'investissement China Huaxin.

La division enterprise est rachetée pour 268 millions d'euros, l'équipementier franco-américain conservant 15% du capital. Ces 268 million  sont nets de trésorerie et de dette. La cession est  soumise aux instances représentatives du personnel. La direction de l'équipementier vise une signature au deuxième trimestre 2014.

Sur le même sujetMitel et Aastra détaillent leur rapprochement en FranceDans l'orbite des autorités chinoises

China Huaxin est encore peu connu en France, c'est pourtant un partenaire d'Alcatel-Lucent en Chine. Ce fonds a été créé en 1993 sous le nom de China Huaxin post & telecommunications economy development center (en abrégé : China Huaxin). A l'origine, il dépendait du ministère des postes et telecommunications de la République populaire chinoise. En 2000, il passait sous le contrôle de China Telecom group. En 2011, il rejoint China reform holdings corp ltd. En clair, resté dans l'orbite des autorités chinoises, ce fonds est destiné à nouer des partenariats technologiques. China Huaxin  a d'ailleurs déjà signé des accords avec Alcatel-Lucent Shangai Bell co, la filiale locale du groupe Alcatel-Lucent. Alcatel-Lucent Shangai Bell co fut, en 1984, la 1ère société étrangère de technologie à pouvoir travailler en Chine. Elle-ci vient de signer avec China Telecom pour développer le réseau LTE de cet opérateur.

Cette vente est clairement intégrée dans le plan Shift et donc le redressement de l'entreprise engagée par Michel Combes. Le groupe a publié ce matin ses résultats annuels consolidés 2013. Le chiffre d'affaires est stable à 14,436 milliards d'euros, contre  14,449 en 2012, mais il progresse à taux de change constants de 2,9%. Alcatel-Lucent a également fait état d'une perte nette de 1,3 milliards d'euros, c'était 2 milliards lors de l'exercice précédent, il peut donc se féliciter de l'avoir réduite . Pour l'année 2014, le groupe ne donne pas de prévisions, mais assure être en bonne voie pour réussir le plan Shift.

Huawei espère revenir et se développer aux Etats-Unis

Les élections américaines sont suivies de près chez Huawei qui espère beaucoup d'une arrivée d'Hilary Clinton, selon nos confrères de Light Reading. Sa possible présidence pourrait mettre un terme aux...

le 31/03/2016, par Didier Barathon, 351 mots

Les 10 acquisitions les plus marquantes de 2015 dans les réseaux

2015 fut un grand cru pour les acquisitions dans l'industrie des réseaux. Voici une sélection des plus significatives pour l'avenir du secteur. Check Point Software acquiert Hyperwise et LacoonMême s'il s'agit...

le 08/12/2015, par Zeus Kerravala, Network World et Didier Barathon, 1001 mots

Dell devrait vendre Quest, SonicWall, AppAssure, Perot Systems

Une fois le rachat d'EMC finalisé, la dette de Dell devrait s'élever à 49,5 milliards de dollars. Le groupe envisage de céder certaines de ses participations actuelles et  peut être revendre des filiales...

le 04/11/2015, par Didier Barathon, 262 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »