Allied Telesis présente AMF, son approche SDN - Actualités RT Convergence

Allied Telesis présente AMF, son approche SDN

le 25/11/2013, par Claire Gerardin, Convergence, 468 mots

Le SDN (Software Defined Networking) change fondamentalement la façon de construire et gérer les réseaux. Mais conçu d'abord pour gérer les très grands centres de données, il reste couteux et complexe à gérer.

Allied Telesis présente AMF, son approche SDN

Dans une récente étude sur l'architecture réseau,  le cabinet Gartner recommande de se concentrer sur ces cinq dimensions : utilisateurs, applications, équipements, localisation et activité.  Son approche de la conception de réseaux, basée sur la simplification et la virtualisation, constitue un changement de paradigme qu'il encourage car les pratiques de conception de réseaux traditionnelles basées sur la localisation et la bande passante ne répondent plus aux besoins des modèles actuels des services informatiques. Voilà pour les grands principes.

Dans la réalité, les évolutions apportées par le SDN sont profitables aux acteurs du cloud, aux opérateurs ou aux grandes sociétés disposant de datacenters interconnectés mais pas aux nombreuses entreprises de plus petites tailles qui disposent de ressources et budgets limités.  C'est pour elles qu'Allied Telesis a développé la technologie AMF (Allied Telesis Management Framework) qui permet aux entreprises de tirer profit de la technologie SDN de manière simple et abordable.

Sur le même sujetAvec son SDN, Alcatel-Lucent attaque CiscoAMF fait baisser le cout du SDN

AMF fait baisser le coût d'exploitation grâce à l'automatisation des taches (sauvegarde, mises à jour, provisioning, auto-recovery), ce qui permet de réduire par exemple le temps de main d'oeuvre pour la configuration, la maintenance ou les déplacements et les interventions sur site. «Notre solution est embarquée dans le SI et nos clients n'ont pas besoin d'ajouter d'autres briques logicielles externes à leur système pour gérer leur réseau en entier, même la fonction de contrôleur est intégrée », nous explique Eric Daguet, responsable technique France à Allied Telesis (en photo).

La simplification est l'autre argument principal. Gartner incite à simplifier la gestion des réseaux par la virtualisation complète des infrastructures. Rémy Millescamps, directeur Europe de l'Ouest et Afrique à Allied Telesis abonde dans ce sens : « les infrastructures réseaux sont de plus en plus complexes, afin de les simplifier les entreprises ont besoin d'un équipement virtuel globalisé et automatisé ».  Ce qui palie aussi au manque de personnel technique disponible sur le marché, la simplification permettant de déléguer la majorité des taches à du personnel non informatique.

La solution AMF d'Allied Telesis est en test à L'Université Paris Sud, l'établissement compte plus de 27 000 étudiants et 6 800 employés et chercheurs, dont les besoins sont toujours plus exigeants. De plus, le nombre des équipements réseaux est en augmentation constante. « Pouvoir gérer notre réseau en entier, de manière centrale et automatisée nous permet de nous recentrer sur notre coeur de métier et de nous concentrer sur les taches à haute valeur ajoutée pour nos utilisateurs comme par exemple le déploiement de nouveaux services, la gestion des demandes d'intervention, ou la garantie d'un service de haute qualité » nous explique Aurélien Méré, responsable du Pôle Infrastructures Réseaux et Telecoms de l'Université.

Juniper et Lenovo préparent une solution commune d'hyperconvergence

Lenovo ajoute une troisième corde à son arc, après les PC, puis les serveurs, voici les datacenters et les solutions d'hyperconvergence. Une annonce faite la même semaine que celles de HP qui ambitionne de...

le 14/03/2016, par Chris Joueur / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 380 mots

Cisco annonce une nouvelle solution de connexion pour l'Internet des...

Cisco Live Europe s'est tenu un mois après le sommet de Davos, rien de commun entre les deux, sauf le thème de la transformation digitale. Toutefois, celle-ci paraît difficile à engager pour beaucoup...

le 19/02/2016, par Zeus Kerravala / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 681 mots

Pourquoi les clients de VCE ne doivent pas avoir peur de la fusion...

Le rachat d'EMC et de ses filiales par Dell en 2015 pour la somme colossale de 67 milliards de dollars laisse place à plusieurs interrogations. La principale concerne, dans le domaine de l'infrastructure, la...

le 29/01/2016, par Zeus Kerravala / Network World (adapté par Didier Barathon), 523 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »