Antivirus : G-Data couple Kaspersky et Avast - Actualités RT Messagerie

Antivirus : G-Data couple Kaspersky et Avast

le 29/01/2007, par Eddye Dibar, Messagerie, 289 mots

Un nouvel éditeur de solutions antivirus arrive sur le marché français. Depuis un peu plus d'un an, G Data tente de s'imposer face aux géants de l'industrie de la sécurité informatique. Comment ce challenger va-t-il s'y prendre pour séduire une clientèle grand public et de professionnels ? «La solution présente trois points forts. Tout d'abord, elle est équipée d'un double moteur de recherche antivirus. G Data intègre le moteur de recherche de virus heuristiques (qui s'exécutent sans avoir à ouvrir de pièce jointe, ndlr) de Kasperky, et le moteur de recherche des virus classiques d'Avast», commence Thierry Goigoux, directeur de GS2i, distributeur exclusif en France de la gamme d'antivirus G Data. «D'autre part, la solution est dotée du service d'analyse comportementale OutbreakShield. Il détecte, au niveau de l'entreprise, les mouvements électroniques suspects. Il peut s'agir d'un serveur qui envoie 1000 mails d'un coup par exemple. Cet outil pèse le poids (attribue une notre, ndlr) du mail en fonction de sa taille, de la pièce jointe et du format. Cette note va de très fort à très faible. Si le poids du message est fort, alors OutbreakShield envoie une alerte aux laboratoires G Data», continue Thierry Goigoux. «Enfin, l'éditeur fait des mises à jours horaires. Quand une nouvelle menace est identifiée, G Data est capable de résoudre le problème en moins d'une heure», ajoute-t-il. La version professionnelle nécessite une licence par poste. Chacune s'installe sur un serveur, sans compter la licence pour protéger le serveur lui-même. Le forfait de base comprend cinq licences et revient à 145 euros. "Nous avons deux versions de l'offre professionnelle. Une version client serveur pure et une version Business Suite qui incorpore une mail gateway. Cette dernière s'occupe des aspects spams et firewall de la messagerie", conclut-il.

Pour en savoir plus

Produit téléchargeable gratuitement sur www.antvirus-avk.fr

Interview de Patrick Bergougnou, Pdg de Cirpack

Réaliser des échanges sans qu'aucun plugin ne soit nécessaire, tel est l'avantage du WebRTC (Web Real-Time Communication, pour : communication web en temps réel). Les grands opérateurs s'y intéressent de près...

le 05/05/2015, par Didier Barathon, 537 mots

StarLeaf se développe en France pour bousculer le marché de la...

Skype, Lync, Webex, Chromebox for meetings, plusieurs solutions de grands acteurs tentent de simplifier la visioconférence. Avec son profil de start-up, l'anglais StarLeaf a l'intention de les...

le 24/04/2015, par Didier Barathon, 363 mots

AT&T entrouvre la porte aux plateformes UC comme Lync ou Jabber

AT&T a lancé jeudi « UC Federation service » qui autorise une communication ouverte, avec des plates- formes de communication unifiées externes, à certaines conditions. Cette initiative d'ATT permet...

le 23/01/2015, par Stephen Lawson, adaptation Didier Barathon, 387 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »