Appel à la grève chez Alcatel Lucent France - Actualités RT Infrastructure

Appel à la grève chez Alcatel Lucent France

le 29/11/2012, par Jean Pierre Blettner, Infrastructure, 461 mots

Appel à la grève chez Alcatel Lucent France

Les syndicats CFDT, CFE-CGC et CGT d'Alcatel Lucent appellent à la grève jeudi 29 Novembre, contre la plan social prévoyant 1430 suppressions de postes chez l'équipementier télécoms. Une porte parole d'Alcatel-Lucent, citée par France Info, a toutefois indiqué dans la matinée que le plan social était ramené à 1353 suppressions de postes, soit 80 de moins que prévu initialement et que l'essentiel des départs, soit 934, seraient réalisés dans le cadre de volontariats. 

Des suppressions de postes qui sont dues aux erreurs de stratégie faites par la direction qui mise trop sur les marchés américains et asiatiques, selon la CGT. La CGT estime qu'Alcatel-Lucent remporte peu d'appels d'offres en matière de réseau 4G, alors même que, malgré la crise et la réduction des investissements, les opérateurs européens continuent d'investir et de faire des bénéfices. La croissance des Smartphone imposera de nouveaux investissements dans les infrastructures réseaux.

Pourquoi Alcatel Lucent est-il à la peine ?  « Nos concurrents proposent des solutions convergées GSM, 3G, 4G qui permettent aux opérateurs d'adapter leur réseau en dynamique sans modification matérielle » pointe le syndicat, via une communication sur son site. Pour disposer des mêmes services chez Alcatel-Lucent, il faut encore attendre la disposition de la solution « Light Radio. »

Photo : site de Vélizy (Yvelines) d'Alcatel Lucent, destiné à être fermé dans le cadre du plan social. Les salariés devraient être transférés sur le site de Villarceux. (source photo CFDT)



Autre point critique, le marché européen comprend 125 opérateurs. Or, la direction du groupe a décidé de se concentrer sur seulement cinq opérateurs: France Telecom, Deutsche Télécom, Telefonica, Vodaphone et Vimpelcom affirme le syndicat. Pour les autres, la direction du groupe veut passer par des canaux de distribution, des revendeurs. Il s'agit d'une prise de risque inutile et dont on ne sait pas quels revenus elle va amener, estime la CGT.

« La stratégie de la direction est d'abaisser le chiffre d'affaires du groupe en zone Europe pour augmenter la rentabilité » dit-elle. Le travail est devenu plus compliqué avec des équipes éclatées. Les salariés sont démotivés, pense le syndicat. Autre point, les ventes de sites si elles ont permis de générer du cash se traduisent désormais par de coûteuses locations. « Le prix récupéré sur les ventes est dépensé en 9 à 11 ans de loyers » annonce la CGT.

Pour faire des économies, la CGT propose l'embauche massive des employés des SSII et des prestataires de services. Le raisonnement est simple. Pour la CGT, le salaire d'un salarié Alcatel-Lucent revient en France en moyenne à 80 000 € par an, charges et taxes diverses incluses, alors qu'un employé de SSII coûte environ 120 000 € par an, c'est-à-dire 200 jours à  600 € par jour en moyenne.  
Alcatel-Lucent France emploie ainsi un millier de personnes de SSII. On apprend au passage, que le coût par salarié licencié lors des plans sociaux précédents était de 250 000 €.

HPE va lancer une offre hyperconvergée

Cisco va entrer sur le marché de l'hyperconvergence en co-développant un produit avec Springpath, HPE se lance également ce mois-ci. Pour IDC c'est un marché qui doit progresser de 60% par an jusqu'en 2019 pour...

le 04/03/2016, par James Nicolai / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 487 mots

Quel avenir pour Juniper, après les rapprochements Cisco/Ericsson et N...

Ericsson et Nokia ont engagé des rapprochements qui obligent leurs concurrents à revoir leurs positions. Juniper paraît le plus isolé, mais dispose aussi d'arguments pour  rassurer ses clients.  A peine Ericsso...

le 12/11/2015, par Jim Duffy / Network World, 692 mots

Cisco et Ericsson signent un partenariat, en particulier pour le SDN e...

Au moment où Nokia vient de clore le rachat d'Alcatel-Lucent, Cisco et Ericsson signent un accord de grande envergure. Le secteur se recompose ainsi de deux manières différentes, sous les yeux de leurs grands c...

le 10/11/2015, par Jim Duffy, IDG NS, 464 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus Li...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »