Après une année agitée, les utilisateurs Mitel (ex Aastra) restent très sereins - Actualités CSO Fournisseurs

Après une année agitée, les utilisateurs Mitel (ex Aastra) restent très sereins

le 12/12/2014, par Didier Barathon, Fournisseurs, 556 mots

Le nouveau Mitel, celui qui a racheté Aastra il y a un an, compte 60 millions d'utilisateurs dans le monde, il veut les rassurer et les entraîner vers de nouveaux objectifs. C'est une base installée « colossale » selon le terme du dg de Mitel France qui explique « ce n'est pas neutre dans la construction du nouveau groupe ».

Après une année agitée, les utilisateurs Mitel (ex Aastra) restent très sereins

Réunion traditionnelle ce vendredi pour le Forum des utilisateurs Mitel (ex Forum Aastra). N'était la période, la réunion se tient début décembre, elle n'avait évidemment rien de traditionnel. Le président du club, Dominique Millotte, devait le rappeler sans ambages, ses homologues sont soumis dans leurs entreprises à de fortes pressions, en particulier budgétaires, et leur fournisseur Aastra a été racheté par Mitel. Un rachat surprise, d'autant plus perturbant qu'en France Aastra (ex EADS Télécom) détient plus du tiers du marché alors que Mitel était peu présent. Heureusement, le rachat s'est passé en douceur, le nouveau groupe prend le nom de Mitel, mais l'essentiel est structuré par les ex Aastra. Une perturbation supplémentaire aurait pu intervenir, « les technologies se renouvellement fortement, il faut mettre à disposition de nouveaux services », souligne Dominique Millotte.

Rachat, budgets, technologies : 2014 fut donc une année sensible, doux euphémisme, Bernard Etchenagucia directeur général France et Pierre Alexandre Fuhrmann vice-président global technologiy et development se devaient  de rassurer. Un exercice sans trop  de difficultés, vu leur situation personnelle, les deux « rempilent » aux mêmes postes, glissant de l'étiquette Aastra à celle de Mitel. L'organigramme subit néanmoins quelques modifications. Au lieu d'une grande autonomie, la filiale française dépend désormais, comme ses homologues du vieux continent, d'une direction Europe, aux mains de Graham Bevington (en photo).

Jean-Denis Garo à l'Europe du sud

Certaines fonctions sont désormais européennes, comme le marketing avec Jean-Denis Garo et son équipe, désormais aux manettes de l'Europe du sud. La formation et le support rejoignent la direction continentale. L'ancien patron de Mitel France, une sarl avec 12 personnes, Patrice Brillard, est le nouveau directeur commercial France. Daniel Bois conserve les comptes nommés. La nouvelle direction Europe est composée de trois directions pays, France, Grande-Bretagne et Allemagne, et des directions par activités, avec deux nouveautés : le cloud et les centres  de contact. Deux axes majeurs de développement, apportés par Mitel. Mais le vieux continent continuera de maintenir et surtout de développer les produits en place, le MiVoice 5 000 (ex Aastra 5 000) et l'Office 400 dominant en France, où ils représentent 80% de l'activité. Tous les produits sont rebaptisés du suffixe « Mi », ACP d'Aastra devient par exemple Mi Contact Center, le groupe propose MiCollab, MiCloud et donc MiVoice pour les 5 000.

Même si l'année fut agitée, côté Mitel et côté utilisateur, la sérénnité semble de mise, avec plusieurs messages livrés par Bernard Etchenagucia. Sans forfanterie, ce n'est pas le genre, il note d'abord plus d'interrogations chez ses concurrents directs, Alcatel-Lucent Entreprise est vendu, Cisco et Avaya sont devenus moins agressifs. L'occasion de prendre de l'avance. Mitel aurait progressé de 2% en Europe et dans le monde. Les objectifs sont simples. D'abord continuer la transformation vers l'IP, la moitié des entreprises sont encore à migrer. Le cloud, avec la pression de Mitel surtout dans les filiales européennes est l'autre axe fort, avec des offres de communications unifiées en SaaS. C'est 10% des revenus du dernier trimestre pour le nouveau groupe, mais pas en Europe. La feuille de route est donc claire, pour les produits en place comme pour ceux à développer.

Huawei espère revenir et se développer aux Etats-Unis

Les élections américaines sont suivies de près chez Huawei qui espère beaucoup d'une arrivée d'Hilary Clinton, selon nos confrères de Light Reading. Sa possible présidence pourrait mettre un terme aux...

le 31/03/2016, par Didier Barathon, 351 mots

Les 10 acquisitions les plus marquantes de 2015 dans les réseaux

2015 fut un grand cru pour les acquisitions dans l'industrie des réseaux. Voici une sélection des plus significatives pour l'avenir du secteur. Check Point Software acquiert Hyperwise et LacoonMême s'il s'agit...

le 08/12/2015, par Zeus Kerravala, Network World et Didier Barathon, 1001 mots

Dell devrait vendre Quest, SonicWall, AppAssure, Perot Systems

Une fois le rachat d'EMC finalisé, la dette de Dell devrait s'élever à 49,5 milliards de dollars. Le groupe envisage de céder certaines de ses participations actuelles et  peut être revendre des filiales...

le 04/11/2015, par Didier Barathon, 262 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »