Arista se dit déçu par la décision de Cisco de l'attaquer en justice - Actualités RT Réseaux

Arista se dit déçu par la décision de Cisco de l'attaquer en justice

le 09/12/2014, par Didier Barathon, Réseaux, 366 mots

Dans deux plaintes en justice déposées  vendredi dernier, Cisco assure qu'Arista a violé 14 brevets qu'il avait déposés.  Des brevets à l'origine desquels sont des employés de Cisco partis ... fonder Arista.

Arista se dit déçu par la décision de Cisco de l'attaquer en justice

La directrice financière d'Arista Networks, Kelyn Brannon (en photo) n'a pas mâché ses mots pour évoquer la plainte déposée par Cisco contre sa société. C'était lors d'un événement pour investisseurs lundi, où elle s'est dit « très déçue» par les actions de Cisco". Nous avons toujours respecté Cisco comme un concurrent féroce, mais nous sommes déçus qu'il ne soit pas parvenu à essayer de discuter avec nous et de résoudre le problème, il a pris la décision de plaider contre nous, sans penser à prendre en compte les mérites de nos produits de notre technologie et de nos clients », a déclaré Kelyn Brannon.

Elle a souligné qu'Arista a toujours respecté les droits de propriété intellectuelle. «Je tiens à dire que, comme nous avons des droits de propriété intellectuelle, nous voudrions les voir respectés, nous vou-lons protéger les droits de propriété intellectuelle d'autrui, y compris ceux de nos concurrents". Au moment de l'annonce, la PDG d'Arista, Jayshree Ullal, une ancienne vice-présidente senior pour les commutateurs et les datacenters de Cisco, a exprimé une déception similaire sur cette perspective de procès et sur l'attitude de Cisco.

Pas de réplique de Cisco

Cisco a refusé de commenter les propos de Mme Brannon, s'en tenant à la note de blog rédigée vendredi par l' avocat général de  Cisco, Mark Chandler, où il a présenté les arguments de Cisco et souligné le sérieux de Cisco dans le dépôt de plainte.

De son côté, Kelyn Brannon a expliqué que «Ce ne était certainement pas prévu". Arista est en cours de définition d'une riposte contre les arguments allégués et  les plaintes en détail." Toutefois, a-t-elle dit aux investisseurs lors de l'événement, le système d'exploitation de la société EOS en question a été écrit lorsque la société a été fondée en 2004 sur une "feuille de papier propre."

"Comme nous pensons à notre stratégie, nous allons nous défendre vigoureusement contre ces récla-mations et ces allégations de Cisco, et nous allons examiner toutes les options possibles », a souligné Kelyn Brannon.

(*) Raymond James Systems, semi-conducteurs, logiciels et conférence Supply Chain

Facebook fait appel à Arista pour muscler son réseau

Facebook s'est associé à Arista pour développer des commutateurs plus performants. Une manière de répondre à des enjeux énergétiques de plus en plus présents. Les dirigeants de Facebook ont profité de l'Open...

le 15/03/2019, par Bastien Lion, 400 mots

Attention aux pièges du SD-WAN

Pour choisir l'option SD-WAN la plus intéressante financièrement, lisez d'abord les paragraphes en petits caractères de vos contrats WAN actuels. Quand les entreprises élaborent des stratégies réseau et des...

le 14/03/2019, par Kevin DiLallo, Laura McDonald et Joe Schmidt, Network World (adaptation Jean Elyan), 930 mots

Le pare-feu VMware prend pour objectif de défendre les apps dans...

Le service de pare-feu Service-defined Firewall de VMware fonctionne dans les environnements bare-metal, VM et de conteneurs, et prend en charge le cloud hybride. VMware a dévoilé un pare-feu qui, selon le...

le 11/03/2019, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 524 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »