Arnaud Montebourg appelle à faire cesser la pression sur les opérateurs européens

le 24/06/2013, par Jean Pierre Blettner, Régulation télécoms, 313 mots

Arnaud Montebourg  appelle à faire cesser la pression sur les opérateurs européens

Dans une tribune publiée Lundi 24 Juin dans les Echos, Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif et Fleur Pellerin, ministre de l'économie numérique, appellent à une évolution dans la politique réglementaire des télécoms européennes. Ils interviennent car ils sont inquiets à l'idée que les champions propres à chaque pays ne se fassent racheter par un acteur mondial, ou que les opérateurs télécoms ne se montrent incapables d'investir dans les réseaux de nouvelle génération, qu'il s'agisse de 4G ou de fibre optique.

Pour eux, la concurrence est allée assez loin comme ça au profit des consommateurs. « Aujourd'hui la priorité ne doit plus être d'accroître la concurrence entre les opérateurs télécoms. Dans de nombreux pays d'Europe les principales offres d'accès au triple play sont à un tarif plus de deux fois inférieur à ce qui est disponible aux Etats Unis » veulent-ils rappeler.  

Pour eux, il est temps de bâtir des champions européens  et de préserver les capacités d'investissement des opérateurs télécoms. Ils en appellent à la commission européenne afin qu'elle prenne en compte cet impératif. Ils rêvent d'un marché unique des télécoms dans lequel les acteurs européens auront accès immédiatement à 500 millions de consommateurs. « Il faut favoriser la constitution de champions européens des télécoms. »

L'approche réglementaire européenne doit donc changer selon les deux ministres. Il s'agit de favoriser les rapprochements entre opérateurs mobiles européens, pousser le co-investissement, et ne plus continuer « à pousser une ouverture systématique des réseaux pour tous. »

Enfin, la régulation, qu'il s'agisse de fiscalité ou de données personnelles, ne doit plus peser systématiquement sur les seuls opérateurs. « Il convient d'agir sur l'ensemble de la chaîne de manière équilibrée ».  Les deux ministres prient la commission européenne de « poser les premières pierres d'un nouvelle vision pour le secteur des télécoms que nous appelons de nos voeux. » Ils attendent que cette vision soit entérinée à 'automne lors du conseil européen dédié au numérique et à l'innovation. 

Le plan Souveraineté Télécoms se glisse dans la future loi Macron

Small cells, IoT, LTE, 5G : les télécoms planchent sur de nombreuses technologies qui toutes contribuent à la fameuse transformation digitale. Comment la France peut-elle peser sur ces technologies avec ses...

le 07/12/2015, par Didier Barathon, 466 mots

Dégroupage, bande 700 MHz, avenir de la régulation : l'Arcep veut...

En quelques heures, le régulateur des télécoms se fait entendre sur trois sujets différents : le très haut débit, les fréquences mobiles, son propre rôle dans les années à venir. Il joue son rôle et fait mieux...

le 13/11/2015, par Didier Barathon, 355 mots

Le parlement européen vote la neutralité du net, elle est encore très...

En rejetant tous les amendements proposés, le Parlement européen a adopté cet après-midi le paquet télécoms. Attendu et redouté, la Commission et le Conseil avaient donné leur accord, la machine européenne est...

le 27/10/2015, par Peter Sayer, Diider Barathon, 556 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »