Atomiz, matrice universelle de conversion - Actualités RT Terminaux et Systèmes

Atomiz, matrice universelle de conversion

le 15/11/2006, par Olivier COREDO, Terminaux et Systèmes, 538 mots

En backoffice des services vidéos d'Orange et de SFR, se cache le petit Français Atomiz. David Valcke, PDG de la société, nous explique quelle valeur ajoutée Atomiz apporte aux services vidéo.

Atomiz, matrice universelle de conversion

R&T : Qui est Atomiz ? David Valcke : Atomiz a été fondée en 2000. Nous nous positionnons comme éditeur de solutions et intégrateur de contenus. Nous adaptons et diffusons des contenus multimedia (images, son, vidéo). Notre plate-forme, appelée « Media K Factory » est une application générique que nous plaçons en back office dans une infrastructure réseau. Nous adressons le marché BtoBtoC. Nous ciblons les Telcos, les Broadcasters (TV), l'industrie des médias (ayant-droit...) et les institutions. Nous traitons plus de 400 formats de fichiers web, mobiles, vidéos... R&T : Quelle est votre solution ? D.V. : Nous avons bâti une solution de convergence, qui permet de recevoir et d'adresser n'importe quel contenu vers n'importe quel univers. C'est une sorte de matrice universelle de conversion. Nous y ajoutons de la valeur ajoutée lors du traitement du média. Avec Orange, lors des démonstrations d'applications HSDPA, nous avions présenté une mosaïque réunissant neuf flux vidéos différents. Cette mosaïque ne nécessite pas de player particulier. Toute l'intelligence est du côté serveur. Notre solution se présente soit en mode ASP, soit en mode hosté dédié. Soit nous administrons la plateforme, soit nous la livrons chez le fournisseur de services qui l'opère. R&T : Comment avez vous conquis vos premiers clients ? D.V. : A notre création, le marché était encore émergent. Nous avons répondu à différents appels d'offres. Les opérateurs cherchaient un prestataire capable de faire de l'encodage vidéo. Nous avons répondu avec un offre de système plutôt qu'avec de la simple prestation. SFR fut une de nos premières vraies réalisations. La plateforme leur a servi à lancer un service de téléchargement de vidéos au format Real Audio sur réseau GPRS. Ensuite, nous avons très vite signé Orange France, puis la Suisse, puis Mobistar en Belgique... Récemment, nous avons remporté des marchés chez Universal Mobile, NRJ Mobile, T-Mobile en All et au R.U. R&T : Quelle est votre valeur ajoutée ? D.V. : Indépendamment des services déjà opérationnels, nous développons des applications autour de la vidéo. Virtual Live, par exemple, est une application de chaîne virtuelle composée à partir de fichiers stockés. NRJ par exemple fournit bien évidemment un accès à NRJ12 mais permet aussi de visionner des chaînes propres au mobile. Il s'agit d'une play-list améliorée. L'information n'est pas figée, nous permettons de l'enrichir. Nous croyons beaucoup aux service TV personnalisés. Vous pouvez par exemple visionner une chaîne, le flux est enrichi d'un certain nombre d'informations, une autre chaîne apparaît en incrustation et vous êtes alerté dès que vous recevez un e-mail. Ce type d'application ne nécessite pas de player spécifique. Toute l'intelligence réside sur le serveur. Nous poussons ces services émergents. Nous croyons beaucoup aux services interactifs, au changement de chaîne à la volée, aux contenus personnalisés sur de multiples supports. R&T : Quelles sont les prochaines grandes étapes d'Atomiz ? D.V. : Un déménagement du 14ème au 13ème , en cours ! Plus sérieusement, nous allons accélérer notre développement commercial. L'objectif est clairement à l'export. Autre objectif : l'institutionnalisation de la qualité dans nos process. Nous sommes déjà bien notés, mais entrons vraiment dans une démarche de qualité orientée client.

BlackBerry envisage de céder son activité messagerie

Le 12 août dernier, BlackBerry annonçait la création d'un comité spécial pour trouver une stratégie de survie. Vente 

le 28/08/2013, par D.B., 125 mots

Le clavier reste exigé avec les tablettes tactiles

Selon le cabinet Forrester, deux tiers des professionnels veulent un vrai clavier avec leurs tablettes tactiles. La tablette tactile comporte normalement un clavier virtuel sur l'écran lorsqu'il est nécessaire...

le 26/08/2013, par Bertrand LEMAIRE, 207 mots

Smartphone sous Ubuntu : échec du financement du projet

La campagne de levée de fonds pour produire le smartphone Edge sous Ubuntu n'a pas abouti Canonical n'a pu réunir que 13 millions de dollars auprès des internautes alors qu'il  comptait sur 32 millions de...

le 23/08/2013, par Véronique Arène avec IDG News Service, 339 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »