Atos rachète Unify (ex Siemens EC) et renforce ses liens avec Siemens - Actualités RT IPBX

Atos rachète Unify (ex Siemens EC) et renforce ses liens avec Siemens

le 04/11/2015, par Didier Barathon, IPBX, 404 mots

Atos renforce son alliance avec le groupe Siemens, qui se restructure violemment depuis plusieurs années. Après avoir obtenu l'externalisation des services informatiques du groupe industriel, la SSII française lui rachète son activité d'équipementier télécoms.

Atos rachète Unify (ex Siemens EC)  et renforce ses liens avec Siemens

Atos, dirigée par Thierry Breton  rachète Unify, l'ex Siemens Enterprise communication. Cet équipementier télécoms  possède un peu moins de 10% du marché français du pabx-pbx. Il propose des produits et des solutions de téléphonie d'entreprise : pabx, pbx et  communications unifiées. La société a été fondée en 2008, c'est actuellement une joint-venture entre The Gores Group et Siemens, employant environ 5600 personnes et générant 1,2 milliard d'euros de chiffre d'affaires.

Unify avait lancé sa solution Ansible  il y a deux ans pour se relancer, une solution de communications unifiées. Mais le business de base tournait autour de la gamme Hipath de pabx-pbx. Unify s'appuie par ailleurs sur un réseau de partenaires totalement en indirect. Clients et partenaires devront être particulièrement bien informés et rassurés pour ce nouveau changement d'actionnaire et cette intégration dans une SSII, peu familière des produits matériels.

La transaction s'est réalisée pour un montant de 340 millions d'euros (373 millions de dollars). L'achat valoriserait l'entreprise à 590 millions d'euros. Atos explique qu'il paiera 340 millions d'euros en numéraire, 200 millions d'euros pour le déficit des régimes de retraite et 50 millions d'euros pour la dette nette.

Un échec pour The Gores Group

The Gores Group, est un fonds américain qui a racheté plusieurs sociétés dans l'IT et les télécoms : Etrali (équipement pour salles des marchés, ex filiale d'Orange), Agfa Gevaert, Sagemcom, Enterasys (équipementier réseau), Vérifone (TPE), inmac (distributeur) Proxicom (éditeur). Apparemment, le développement d'Unify ne donnait pas de perspectives suffisantes face à Mitel, Avaya, Shoretel et Alcatel Lucent Entreprise, sans oublier Cisco, Link de Microsoft ou Shoretel qui contestent fortement les équipementiers.

Atos est vraiment proche de Siemens. Une politique assurée par Thierry Breton qui prend pied en Allemagne, marché toujours difficile pour les SSII françaises. Siemens détient 12 % d'Atos et confie l'infogérance de son propre SI à Atos, un contrat mondial d'une valeur de 8,73 milliards d'euros fin 2021, soit 3,23 milliards de plus que prévu en 2011. Le contrat vient en effet d'être prolongé de 3 ans et étendu. Le périmètre des activités couvertes par ce contrat comprend aussi la cybersécurité, le big data et l'analytique. Les deux groupes ont en outre renforcé leur fonds  commun d'investissement et d'innovation, porté de 100 millions à  150 millions, afin de développer leur plate-forme conjointe dans l'analytique.

En photo : une salle de formation pour les partenaires de Unify.

BroadCloud Calling se greffe à Webex Teams

Annoncée lors de l'événement Cisco BroadSoft Connections organisé à Miami du 12 au 15 novembre, l'intégration de BroadCloud Calling à Webex Teams permet à Cisco de proposer un système téléphonique PBX dans le...

le 15/11/2018, par Matthew Finnegan, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 634 mots

Atos rachète Unify (ex Siemens EC) et renforce ses liens avec Siemens

Atos renforce son alliance avec le groupe Siemens, qui se restructure violemment depuis plusieurs années. Après avoir obtenu l'externalisation des services informatiques du groupe industriel, la SSII française...

le 04/11/2015, par Didier Barathon, 404 mots

SIP Trunking : le marché des SBC atteint 271 millions de dollars en...

Selon la dernière étude annuelle du cabinet Infonetics, Audiocodes est de loin le n°1 du marché des SBC. Porté non seulement par la diffusion de l'IP mais aussi par de nouvelles technologies comme le WebRTC....

le 01/04/2015, par Didier Barathon, 336 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...