Attention aux pièges du SD-WAN - Actualités RT Réseaux

Attention aux pièges du SD-WAN

le 14/03/2019, par Kevin DiLallo, Laura McDonald et Joe Schmidt, Network World (adaptation Jean Elyan), Réseaux, 930 mots

Pour choisir l'option SD-WAN la plus intéressante financièrement, lisez d'abord les paragraphes en petits caractères de vos contrats WAN actuels.

Attention aux pièges du SD-WAN

Quand les entreprises élaborent des stratégies réseau et des feuilles de route techniques, la question du choix de la technologie SD-WAN se pose forcément. Cette solution qui implique une transformation significative en matière de réseau représente un changement majeur par rapport aux réseaux MultiProtocol Label Switching (MPLS) déployés jusqu'ici par la plupart des entreprises. Aussi optimistes que l'on puisse être sur le SD-WAN, nous recommandons à toute entreprise qui envisage son adoption de prendre quelques mesures préliminaires pour minimiser les perturbations et les coûts associés à la transition depuis un réseau existant.

Évaluer le réseau existant

En premier lieu, il est important de savoir à quoi ressemble votre réseau actuel et comment il est utilisé. Effectuez une évaluation de la demande et une analyse aux points d'extrémité pour déterminer si vous avez beaucoup de petites succursales, de grosses installations ou une combinaison des deux.

Service géré ou gestion interne ?

Ensuite, essayez de définir le type de solution SD-WAN qui conviendra le mieux à votre entreprise. Par exemple, envisagez-vous plutôt de faire appel à un service géré ou de mettre en place une solution maison non gérée ? Tenez compte de votre empreinte géographique. Cela aura un impact sur le nombre de fournisseurs de bande passante du dernier kilomètre avec lesquels vous devrez travailler pour mettre en oeuvre la solution

Passer au crible les contrats WAN existants

Enfin, avant de vous engager dans une analyse de rentabilisation du réseau SD-WAN, il est important d'identifier vos obligations envers les fournisseurs de services réseau existants. Vous pourriez être confrontés à des problèmes ou à des coûts (comme des frais de résiliation anticipée ou de manque à gagner de la part des fournisseurs titulaires) au moment de passer à un réseau SD-WAN si vous n'évaluez pas pleinement vos engagements et vos éventuelles responsabilités envers vos fournisseurs actuels. Trop souvent, les entreprises se lancent dans une migration SD-WAN en validant des modèles trop optimistes d'économies de coûts basés sur le remplacement de la plupart de leurs circuits MPLS par des circuits Internet moins coûteux. Mais ces modèles ne disent pas que l'entreprise ne peut se déconnecter des circuits MPLS de leurs fournisseurs actuels sans encourir d'énormes frais de résiliation anticipée.

En effet, il ne suffit pas de comparer le coût mensuel du MPLS avec le coût mensuel de l'accès Internet ; il faut également comprendre les contrats en cours avec vos fournisseurs de services MPLS actuels et déterminer si vous avez des engagements individuels à terme sur les circuits existants. Ces engagements peuvent être de 12, 24 ou même 36 mois et exigent que l'abonné paie des frais de résiliation pouvant atteindre 100 % des frais mensuels récurrents s'il se désengage avant la date prévue. Dans certains cas, selon l'effet de levier dont vous disposiez lorsque vous avez négocié votre contrat, l'engagement peut être plus important parce que vous devez rembourser les frais d'installation et d'autres frais. Cela peut devenir rapidement coûteux et faire exploser votre modèle trop optimiste d'économies de coûts

Vérifier les contrats et obligations

L'ancien contrat peut également comporter un engagement global de revenus annuels ou à terme pour tous les services, que vous devrez quand même respecter si votre migration vers le SD-WAN réduit vos dépenses, ce qui vous obligera à acheter des services supplémentaires auprès de ce fournisseur pour combler la différence ou à payer des frais pour un manque à gagner. De plus, il se peut que le contrat en cours comporte d'autres clauses qui vous empêcheraient d'apporter un changement ou vous pénaliseraient si vous le faisiez sans engager des coûts importants. Cela concerne par exemple des rabais, des crédits ou des exonérations basés sur le total des dépenses engagées pour tous les services ou pour des services particuliers, et des exigences relatives à l'ordre de déconnexion qui pourraient entraîner le maintien et le chevauchement de la facturation des circuits que vous pensiez avoir déconnectés, mais que le fournisseur n'accepte pas pour des raisons de formalité.

Bref, il est important de bien comprendre vos obligations actuelles et d'en tenir compte dans votre calendrier de transition vers le réseau SD-WAN et dans vos modèles de coûts. Et tout cela est bien réel, même si vous optez pour une solution SD-WAN délivrée par un fournisseur de services actuel. Les entreprises ont trop souvent recours à des clauses de transition technologique, ce qui peut exclure le passage à un autre service ou à une autre technologie avec le même fournisseur si ce passage se traduit par une baisse de revenus du fournisseur. Avec une solution SD-WAN, vous aurez probablement besoin de beaucoup moins de routeurs de périphérie dans votre réseau, il est donc important de vérifier vos contrats de revendeur à valeur ajoutée (VAR) pour comprendre vos obligations pour les équipements dont vous n'avez plus besoin. Vous aurez également tout intérêt à demander à votre revendeur à valeur ajoutée s'il a une relation avec le fournisseur de solution SD-WAN que vous avez choisi, afin de réduire certains de vos coûts.

Attention au fausses économies

Pour conclure, avant de vous engager dans une solution SD-WAN, vérifiez vos obligations contractuelles envers vos fournisseurs de services réseau existants et vos revendeurs à valeur ajoutée. Même si votre analyse de rentabilisation SD-WAN indique que vous avez besoin de moins de transport réseau MPLS et que vous n'avez pas besoin de routeurs coûteux, il se peut que vous ayez encore des engagements de revenus liés à votre réseau et à vos matériels existants qui pourraient annuler certaines économies sur lesquelles vous comptiez.

Facebook fait appel à Arista pour muscler son réseau

Facebook s'est associé à Arista pour développer des commutateurs plus performants. Une manière de répondre à des enjeux énergétiques de plus en plus présents. Les dirigeants de Facebook ont profité de l'Open...

le 15/03/2019, par Bastien Lion, 400 mots

Attention aux pièges du SD-WAN

Pour choisir l'option SD-WAN la plus intéressante financièrement, lisez d'abord les paragraphes en petits caractères de vos contrats WAN actuels. Quand les entreprises élaborent des stratégies réseau et des...

le 14/03/2019, par Kevin DiLallo, Laura McDonald et Joe Schmidt, Network World (adaptation Jean Elyan), 930 mots

Le pare-feu VMware prend pour objectif de défendre les apps dans...

Le service de pare-feu Service-defined Firewall de VMware fonctionne dans les environnements bare-metal, VM et de conteneurs, et prend en charge le cloud hybride. VMware a dévoilé un pare-feu qui, selon le...

le 11/03/2019, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 524 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »