Au coeur des Cloud privés de cinq grandes entreprises françaises

le 31/03/2011, par Thierry Lévy Abégnoli, Cloud / Virtualisation, 443 mots

Les très grandes entreprises déploient des Clouds privés pour gagner en souplesse. Leur taille leur permet des économies d'échelle. Le Cloud privé supprime les craintes suscitées par les Clouds publics, en ce qui concerne la sécurité ou la qualité de service.

Au coeur des Cloud privés de cinq grandes entreprises françaises

Pourquoi le Cloud privé séduit-il tant de managers de systèmes d'information en France? Parce qu'il répond aux multiples questions que suscite le Cloud public en ce qui concerne la confidentialité des données, la qualité de service ou la réversibilité.

En créant un Cloud privé, les entreprises bénéficient d'un déploiement rapide de nouvelles applications. Elles entendent également réduire leurs coûts grâce à la mutualisation des infrastructures destinées à tous leurs métiers et à toutes leurs filiales. Mais elles se privent a priori d'un atout souvent vanté du Cloud public: la baisse linéaire de la facture d'une application donnée au fur et à mesure que le nombre de ses utilisateurs décroit.

Un fort impact sur la DSI

La création d'un Cloud privé est un travail de longue haleine qui impacte fortement l'organisation d'une DSI et les compétences de ses informaticiens. Un lourd travail de standardisation matérielle et logicielle doit être réalisé: migration vers des plateformes x86, adoption d'un socle logiciel d'hébergement commun, création d'un portail de réservation de ressources, automatisation poussée des processus et montée en compétences des équipes. Il peut même être nécessaire d'adopter de nouvelles manières de développer des applications, en intégrant les mécanismes internes du Cloud.

Cela n'a pas arrêté le groupe PSA Peugeot Citroën, ni Sanofi-Aventis ni Axa Technology Services. Quant au Groupement des Mousquetaires, il dispose désormais d'une infrastructure prête pour des applications délivrées à la demande. Et Crédit Agricole Corporate Investment Banking s'appuie sur un Cloud privé pour ses équipes de développement.

Sanofi Aventis remet tout à plat

Sanofi-Aventis est un exemple essentiel. Toute l'informatique de ce géant de la pharmacie est remise à plat actuellement, dans trois nouveaux ... 

Lire la suite dans le n° 34 de CIO, en version téléchargeable

Dans le numéro 34 de CIO, 8 décideurs IT partagent leur expérience en matière de Cloud privé et les bonnes pratiques associées : 

- Benoit Tiers, CTO de Sanofi Aventis,
- Oliver Kruse, en charge du Service Delivery EMEA de Sanofi Aventis,
- Jean-Pascal Cousin, en charge du Change Management chez Sanofi Aventis,
- Jean-Pierre Dumoulin, CTO de PSA Peugeot-Citroën,
- Ashley Bear, en charge du Business Developpement chez Axa Technology Services,
- Hubert Tournier, adjoint à la DOSI du Groupement des Mousquetaires,
- Sylvain Desgoutte, responsable des infrastructures chez CA CIB,
- Patrick Joubert, en charge des infrastructures à la Société Générale, et en charge du groupe Cloud Computing au CRIP

Lire la suite dans le n° 34 de CIO, en version téléchargeable









Vodafone prépare un service de cloud privé virtuel pour les PME

Les PME qui veulent s'étendre à l'international veulent bénéficier de services de cloud dédiés capables de les suivre dans leur expansion. Des services qui soient accessibles en termes de prix et fiables en...

le 18/03/2016, par Peter Sayer / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 450 mots

Deutsche Telekom lance une offre de cloud public pour toute l'Europe

Comme prévu, l'opérateur historique allemand a lancé son offre de cloud public lors du Cebit, lundi. Cette offre vise ouvertement AWS, elle est réalisée en association avec Huawei qui fournit les serveurs....

le 15/03/2016, par Didier Barathon, 410 mots

euNetworks relie 240 datacenters en Europe et se développe en France

Les opérateurs d'infrastructure indépendants luttent pour leur indépendance face à la concurrence des grands opérateurs et aux tentatives de rachat dont ils sont l'objet. euNetworks est un opérateur de réseau...

le 08/02/2016, par Didier Barathon, 378 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »