Avec Logitech, plus besoin de salle dédiée pour la vidéoconférence - Actualités RT Convergence

Avec Logitech, plus besoin de salle dédiée pour la vidéoconférence

le 27/01/2014, par Claire Gerardin, Convergence, 438 mots

Selon une étude Frost & Sullivan, il y a entre 60 et 70 millions de salles de conférences ou d'espaces collaboratifs dans le monde, seulement 5% d'entre eux sont équipées de matériel de vidéoconférence. Les équipements disponibles aujourd'hui n'offrent pas l'interopérabilité et la qualité attendue.

Avec Logitech,  plus besoin de salle dédiée pour la vidéoconférence

L'entreprise suisse Logitech, spécialiste de produits de productivité (clavier, souris) et de solutions logicielles depuis plus de 30 ans, veut combler un vide sur le marché en termes de solution de collaboration vidéo. Elle lance ConferenceCam CC3000e, un système de vidéoconférence intégré. « Dans une société où il est reconnu que 70% de la communication passe par le non verbal, il est clair que si les entreprises ne sont pas plus équipées en système de vidéoconférence ce n'est pas par manque de besoin mais bien parce que les solutions actuelles sont complexes et couteuses. Les utilisateurs ont besoin d'une solution simple et économique, nous avons alors développé un produit qui devrait répondre à cette attente» commente Stéphane Delorenzi, directeur de la stratégie produit B2B chez Logitech EMEA. 

Sur le même sujetCisco lance 4 nouveaux produits de vidéo et de collaborationConferenceCam est composée d'une caméra HD 1080p, certifiée Carl Zeiss, offrant un champ de vision à 90°, télécommandable et motorisée. Elle a une portée de 9, 5 mètres et intègre un encodeur H264 pour restituer les vidéos. Elle comprend aussi un téléphone mains libres qui couvre un rayon de trois mètres autour de la base. On peut aussi passer un appel via une tablette ou un téléphone portable connectés par Bluetooth ou NFC.

Pas besoin d'installer de logiciel pilote

Il est possible de transformer toute salle en salle de vidéoconférence : depuis un poste de travail classique, un poste mobile, et une salle de conférence dédiée. Les utilisateurs apportent leur PC ou leur Mac, le connectent au câble USB de la ConferenceCam, et lancent un appel vidéo depuis l'application de visioconférence de leur choix. Il n'y a pas besoin d'installer de logiciel pilote. « L'objectif de Logitech est de faire tomber les barrières entre les utilisateurs et la technologie, en fournissant une solution simple. »

De plus, chacun est libre d'utiliser le système de communication qu'il préfère ce qui laisse une marge d'indépendance sur le choix du logiciel client. « Notre solution est compatible et certifiée par la plupart des systèmes de communication du marché : Lync, Skype, Cisco, Vidyo, Lifesize ».

La solution se différencie du marché par son approche périphérique. Les offres commercialisées jusqu'à aujourd'hui proposent uniquement une approche tout-en-un, ce que fait d'ailleurs aussi la division Lifesize de Logitech. « Avec ConferenceCam, ça sera la première fois que les utilisateurs pourront bénéficier d'une qualité haute définition sur un poste de travail sans avoir à se déplacer dans une salle de réunion». Disponible début février, cette solution coûte 799 euros.

Juniper et Lenovo préparent une solution commune d'hyperconvergence

Lenovo ajoute une troisième corde à son arc, après les PC, puis les serveurs, voici les datacenters et les solutions d'hyperconvergence. Une annonce faite la même semaine que celles de HP qui ambitionne de...

le 14/03/2016, par Chris Joueur / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 380 mots

Cisco annonce une nouvelle solution de connexion pour l'Internet des...

Cisco Live Europe s'est tenu un mois après le sommet de Davos, rien de commun entre les deux, sauf le thème de la transformation digitale. Toutefois, celle-ci paraît difficile à engager pour beaucoup...

le 19/02/2016, par Zeus Kerravala / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 681 mots

Pourquoi les clients de VCE ne doivent pas avoir peur de la fusion...

Le rachat d'EMC et de ses filiales par Dell en 2015 pour la somme colossale de 67 milliards de dollars laisse place à plusieurs interrogations. La principale concerne, dans le domaine de l'infrastructure, la...

le 29/01/2016, par Zeus Kerravala / Network World (adapté par Didier Barathon), 523 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »