BlackBerry : des experts mettent en doute la confidentialité

le 28/04/2005, par E.C., , 282 mots

Selon l'AFP, des experts français de la sécurité déconseillent aux hauts fonctionnaires et aux cadres l'utilisation des services de messagerie mobile de RIM accessibles avec les terminaux BlackBerry. Déjà, des grands ministères et des groupes français internationaux auraient interdit l'usage du BlackBerry à leurs personnels à fortes responsabilités. Selon l'agence, ces propos ont été tenus durant un séminaire sur les menaces d'investigation étrangères organisé par l'Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale (IHEDN). Contacté par téléphone, l'IHEDN confirme, à demis mots et avec une gène manifeste, que de tels propos ont effectivement été tenus : "Cela n'aurait jamais du sortir, ce qui se dit lors de ces conférences est confidentiel", explique un porte-parole qui ajoutera, plus tard, qu'il a reçu l'ordre de ne pas communiquer sur l'incident. Pas moyen, donc, de connaître l'identité de la (ou les) personne(s) à l'origine de ces assertions. De même, contactés à ce propos, les partenaires du séminaire, la DGSE - qui accueillait certaines conférences -, la DST et la DCSSI, n'ont pas répondu à nos demandes. Ce silence incommode manifestement Charmaine Eggberry, vice présidente de la division entreprise de RIM Europe. Avec diplomatie, Charmaine Eggberry cache habilement l'inconfort de la situation, indiquant que RIM "travaille actuellement avec le gouvernement français pour obtenir la certification de ses produits". Et de souligner qu'une telle certification a déjà été accordée à RIM par les gouvernements britannique, australien et américain, dont les militaires utilisent le BlackBerry. En outre, Charmaine Eggberry assure que RIM "travaille étroitement avec les gouvernements pour répondre à leurs préoccupations", à chaque fois que nécessaire. Et d'ajouter qu'elle "apprécierait d'avoir l'opportunité d'expliquer [aux auteurs des critiques concernant la sécurité des produits RIM] nos procédures de sécurisation."

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...