Bordeaux ouvre son portail open data

le 03/10/2012, par Jean Pierre Blettner, Cloud / Virtualisation, 294 mots

Bordeaux ouvre son portail open data

A partir du jeudi 4 octobre 2012, la Ville de Bordeaux met à disposition des données publiques sur son portail opendata.bordeaux.fr.

Une donnée ouverte (open data) est une information publique brute, librement accessible et réutilisable. Ce site a été pensé pour fournir une valeur réelle aux entreprises et aux développeurs, qui pourront utiliser les flux pour développer de nouvelles applications.

La Ville de Bordeaux a fait le choix de la licence ouverte/open licence, n'imposant aucune restriction de réutilisation (liberté et gratuité) et d'exploitation de ces données. Le portail permettra la consultation et l'utilisation de données régulièrement mises à jour, fournies par les services municipaux.

Le programme répond à deux ambitions : faciliter la vie au quotidien, et inviter chacun à avoir un rôle participatif et créatif. Le portail donne une vision concrète des métiers de la Ville, dont les agents collectent, mettent en forme et publient les données. 60 flux d'information sont disponibles, ils s'enrichiront progressivement de données supplémentaires.

On trouvera sur ce portail par exemple les données budgétaires de la Ville, la cartographie des arbres, plusieurs collections des musées ou le palmarès des 50 premiers prénoms depuis 1900. Des modèles de visualisation simplifieront la navigation au sein des jeux de données. Le site porte une ambition éducative : les enseignants des écoles élémentaires pourront se connecter au portail et s'appuyer sur des exemples à jour pour illustrer certaines matières.

La Ville met le portail opendata.bordeaux.fr à disposition des citoyens mais aussi des entreprises, en les invitant à contribuer et partager. Les particuliers pourront commenter, suggérer de nouvelles idées, ou contribuer à l'enrichissement des bases documentaires (pour constituer par exemple une cartographie des arbres relevant des domaines privés, complétant celle des arbres entretenus par la Ville dans les espaces publics). 

Illustration : vue de Bordeaux (D.R.)

Pour HP, le grand défi du SDN, c'est la standardisation

L'automatisation de la configuration des équipements en fonction des besoins des applications constitue l'un des atouts du SDN. Mais cela suppose que le protocole qui pilote le réseau soit le même pour tous, un...

le 03/07/2014, par Jean Pierre Soulès, 541 mots

Comment protéger son service Cloud des hackers

Tout le monde en convient, le cloud computing apporte des économies et une réduction des problèmes de fonctionnement pour les serveurs internes. Mais cette externalisation des données a de plus en plus de mal à...

le 24/06/2014, par Jean-Pierre Soules avec IDG NS, 532 mots

L'achat de Tail-f donne à Cisco un point d'entrée dans le projet SDN d...

Cisco annoncé cette semaine le rachat de Tail-F un développeur de systèmes d'orchestration de services réseau multifournisseurs.  La technologie n'est peut-être pas ce qui intéresse le plus Cisco, Tail-F étant ...

le 20/06/2014, par Jim Duffy, adaptation Didier Barathon, 513 mots

Dernier dossier

Pourquoi l'Internet des objets est une technologie de rupture

L'internet des objets (IoT, Internet of things) sera partout. Selon le Gartner, d'ici à 2020 il représentera un marché de 300 milliards de dollars, avec plus de 26 milliards de périphériques installés. Aujourd'hui, nous n'utilisons « que » 7,3 milliards de smartphones, de tablettes ou de PC. L'IoT se confrontera à d'autres technologies de rupture :...

Dernier entretien

Exclusif

Michael Dell, CEO de Dell

"Le SDN c'est aussi pour les ETI et les PME"