Bouygues Telecom assigne son équipementier pour la panne de novembre 2004

le 07/03/2005, par V.D., , 198 mots

Bouygues Telecom estime que Tekelec, le groupe américain lui fournissant ses serveurs, est responsable de la panne exceptionnelle du 17 novembre 2004. L'opérateur français a porté plainte contre son équipementier auprès d'un tribunal californien. Bouygues avait profité de sa publication de résultats pour communiquer le montant de la perte généré par la panne. L'excédent brut d'exploitation avait ainsi été amputé de 20 M€. Suite à cet incident, Bouygues et Tekelec, par ailleurs fournisseur des deux autres opérateurs mobiles français, avaient ouvert une enquête afin de déterminer les responsabilités des protagonistes. Les résultats n'ont pas été communiqués. Incapables de s'entendre, Tekelec et Bouygues se rejettent la faute. Pour l'équipementier, l'infrastructure de Bouygues serait "incompatible avec un algorithme largement utilisé dans l'industrie". L'opérateur français, joint ce jour par téléphone, s'estime quant à lui "très serein". Il se repose ainsi sur les conclusions de l'enquête initiée par Patrick Devedjian au lendemain de la panne, selon laquelle Bouygues n'aurait commis "ni faute, ni négligence caractérisée", et met en cause les équipements fournis par Tekelec. Bouygues Telecom travaille depuis 2000 avec son équipementier américain. En, dépit du différend qui les oppose, et du procès qui va en découler, les deux entreprises n'entendent pas cesser leur collaboration.

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »