Bouygues Télécom inaugure son Cloud Iaas quatre ans après Amazon

le 29/11/2012, par Jean Pierre Blettner, Cloud / Virtualisation, 312 mots

Bouygues Télécom propose la location de serveur virtuel Windows ou Linux à partir de 19 € par mois et jusqu'à 600 €.  Les données sont hébergées chez Microsoft. Elles pourront être basculées chez Bouygues Télécom au premier trimestre 2013. L'opérateur délivre également des services de sauvegarde de postes de travail dans le Cloud.

Bouygues Télécom inaugure son Cloud Iaas quatre ans après Amazon

Bouygues Telecom Entreprises annonce le lancement de ses Solutions Cloud Entreprises,  à destination des PME et ETI (Entreprise de taille intermédiaire; i.e. les grosses PME) à travers un portail web simple d'utilisation.  

Le service phare est la location de serveurs virtuels dans une Infrastructure as a Service (IaaS), tel qu'Amazon, le pionnier du domaine, le commercialise depuis quatre ans. Il permet à une entreprise de disposer en quelques minutes d'un serveur distant avec les mêmes fonctionnalités qu'un serveur physique pour héberger un site web ou un progiciel.

Bouygues Telecom Entreprises propose 5 tailles de serveurs (XS, S, M, L, XL), et deux systèmes d'exploitation, Windows ou Linux, à partir de 19 € HT/mois pour 1 CPU et jusqu'à 600 € pour un serveur à 8 CPU.

(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Dans un premier temps, le client ne pourra stocker ses données que dans les data centers de Microsoft en Europe. A partir du premier trimestre 2013, il pourra utiliser ceux de Bouygues Telecom, situés en France. Bouygues Télécom évalue le coût de revient complet de la location d'un serveur virtuel comme étant trois fois inférieur à un investissement.

Bouygues Télécom propose également une sauvegarde du poste de travail dans le Cloud. Ce service permet à une entreprise d'automatiser la sauvegarde de ses postes de travail dans les data centers de Bouygues Telecom Entreprises en France.

Toutes les offres sont sans engagement et sans investissement. La facturation se fait à l'usage, et les clients connaissent à l'avance leurs dépenses Ces premières offres seront prochainement élargies avec l'arrivée de la sauvegarde des serveurs et de solutions collaboratives.

Interview : « Nous nous sentons la responsabilité de conduire l'ensemb...

Une interview de Dan Pitt, directeur exécutif de l'ONF, Open Networking Foundation. Comment décririez-vous ce que l'ONF a accompli à ce jour ?L'ONF a défendu avec succès la

le 17/09/2014, par John Dix, Network World, adaptation Didier Barathon, 1939 mots

Nokia Networks s'engage de plus en plus dans le cloud computing

Nommé Pdg de Nokia systems and networks début mai, Rajeev Suri a définitivement tourné la page en succédant à Stephen Elop parti chez Microsoft avec les terminaux et les services attachés à l'ancienne activité ...

le 12/09/2014, par Didier Barathon, 614 mots

Pour Citrix, le SDN est fiable en matière de sécurité

Que le réseau défini par logiciel (SDN) soit bientôt une réalité, l'idée  est en train de gagner du terrain, y compris dans les milieux de la sécurité informatique. Quelques fournisseurs soutenant qu'il pourrai...

le 03/09/2014, par Ellen Messmer, Network World, 579 mots

Dernier dossier

Le software-defined security (SDS) convient aux environnements virtualisés

Avec le SDS (software-defined security), la détection d'intrusion, la segmentation du réseau, les contrôles d'accès sont automatisés et contrôlés par le logiciel. Le SDS convient plus particulièrement aux environnements informatiques dépendants du cloud computing et des infrastructures virtualisées. Il prend en compte chaque nouveauté dans l'enviro...

Dernier entretien

Dan Pitt

directeur exécutif de l'ONF, Open Networking Foundation

« Nous nous sentons la responsabilité de conduire l'ensemble du mouvement SDN »