Broadcast, sports, cloud : Tata Communications ne fait pas que du réseau - Actualités RT Fibre optique

Broadcast, sports, cloud : Tata Communications ne fait pas que du réseau

le 27/02/2015, par Didier Barathon, Fibre optique, 395 mots

Tata Communications, la branche opérateurs télécoms du groupe indien Tata connaît une progression de 25% de son chiffre d'affaires au dernier trimestre. En Europe, celle-ci  est comprise entre 30 et 35% souligne son directeur général pour la région Claude Sassoulas.

Broadcast, sports, cloud : Tata Communications ne fait pas que du réseau

Quel est le rapport entre le rugby et Tata Communications ? Réponse : la fibre optique, les câbles sous-marins, la vidéo haute définition (4K), les datacenters, bref le meilleur des technologies télécoms et réseaux. Celles que le groupe entend promouvoir auprès de ses grands clients dans le monde. Le sport, le rugby venant après la Formule 1 et le cricket est un élément non pas de simple figuration, de vitrine du groupe, mais bien de démonstration grandeur réelle de ses capacités. Les broadcasters sont ses clients, une activité importante pouvant donner des idées à tous les autres clients  en termes de capacités de diffusion, de dimension du réseau (MPLS Ethernet), de sécurité et de fiabilité.

Le 5 février dernier, dans le bon vieux stade Mayol de Toulon se tenait la rencontre inédite entre le champion de l'hémisphère sud et celui de l'hémisphère nord, les Sharks et le RC Toulon. Un match suivi par 100 millions de téléspectateurs dans plus de 100 pays, grâce au réseau Vidéo Connect de l'opérateur.

Sa propre plate-forme de CDN

En Formule 1, le groupe a signé avec les organisateurs des grands prix (Formula One Group) un accord sur cinq ans, amorcé en 2013 pour la retransmission de ces rencontres. Le groupe indien met à leur service sa plate-forme de CDN, Content delivery network. Un grand prix peut être vu à la télévision ou sur internet, par 7 millions d'internautes en même temps dans 188 pays différents, que ce soit sur des PC des tablettes ou des smartphones. En plus, Tata héberge dans l'un de ses 44 datacenter le site de la compétition dont le siège est situé à Biggin Hill près de Londres.

« Dans le sport et à travers nos clients broadcasters, nous montrons nos infrastructures robustes et nos plateformes de CDN » souligne Claude Sassoulas.  Mais, en plus de ses activités historiques liées à la connectivité à travers le monde des entreprises mondiales, débutée avec les pays anglo-saxon et poursuivies largement au-delà, le groupe insiste sur l'activité broadcast, le sport, et désormais sur le cloud computing. Il a lancé une plateforme, IZO, qui permet d'héberger à distance et de transférer les données quel que soit le mode de cloud opéré (public Wan, privé ou hybride).

Nordnet recrute 150 partenaires de plus pour installer la fibre en...

Pour soutenir le déploiement de la fibre dans l'Hexagone, Nordnet, filiale d'Orange, veut passer par son réseau de revendeurs et installateurs. Il compte ainsi en recruter 150 supplémentaires l'année prochaine...

le 18/10/2018, par Nicolas Certes, 211 mots

L'Allemagne veut la fibre partout d'ici 2025

Le gouvernement allemand a adopté sa «Stratégie numérique 2025», le prochain grand projet de réforme pays, a rapporté le Süddeutsche Zeitung . C'est ce qu'a confirmé le n°2 du gouvernement, Sigmar Gabriel...

le 21/03/2016, par Didier Barathon, 546 mots

Fibre ou Gfast : le patron de Deutsche Telekom s'en prend au...

Le Pdg de Deutsche Telekom PDG appelle à moins de réglementation sur la montée en débit du cuivre. Une série de déclarations fracassantes contre le régulateur allemand, mais prononcées à Londres. Tim...

le 03/12/2015, par Didier Barathon, 368 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »