BT, CA en hausse mais EBITDA en baisse

le 10/11/2005, par Olivier COREDO, RFID, 198 mots

Le groupe BT vient de publier ses résultats financiers pour le deuxième trimestre de son exercice (juillet à septembre). Son chiffre d'affaires progresse de 5% à 4,82 milliards de livres. La partie «new wave », composée des activités réseaux, haut-débit et mobilité, bondit de 39% à 1,43 milliards de livres. L'opérateur comptabilise 6,2 millions d'abonnés grand public au haut débit au 30 septembre, soit une hausse de 89%. Ben Verwaayen, DG du groupe, commente « la transformation de BT est en bonne voie comme le prouve cette annonce d'un autre trimestre réussi ». Sur le semestre, le chiffre d'affaires atteint 9,60 milliards d'euros, avec une part « new wave » de 2,82 milliards en hausse de 43%. « Les résultats semestriels prouvent que nous avons fourni une nouvelle fois de bons résultats financiers et avons accompli davantage de progrès dans nos affaires » déclare en substance Sir Christopher Bland, PDG du groupe. Par contre, l'EBITDA trimestriel affiché est en dessous des prévisions des analystes. Il décroît à 1,34 milliards de livres contre 1,41 en 2004. Sur le semestre, il reste tout juste supérieur à l'année précédente (2,70 contre 2,697 milliards de livres). « Notre carnet de commandes reste solide grâce aux contrats services de réseaux. Il a repassé la barre des 8 milliards de livres ces douze derniers mois » conclut Ben Verwaayen.

Un projet de bague avec une puce NFC intégrée séduit les internautes

La technologie sans fil NFC, de plus en plus intégrée dans les smartphones, permet l'échange de do

le 29/07/2013, par Relaxnews, 146 mots

L'armée française suit ses équipements avec des puces RFID

Le projet SILRIA (Système d'Information Logistique de suivi de la Ressource Inter-Armées) prévoit d'étiqueter le matériel avec des puces RFID. Il vient d'être attribué par le ministère de la Défense à un...

le 02/04/2013, par Bertrand LEMAIRE, 235 mots

MWC 2013 : Les grands opérateurs mobiles asiatiques coopèrent sur les...

Les trois plus grands opérateurs de Chine, Japon et Corée sont tombés d'accord pour assurer l'interopérabilité de leu

le 25/02/2013, par Jean Pierre Blettner avec IDG News Services, 255 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »