BT précise son plan haut débit et ressuscite la fibre optique - Actualités RT Fibre optique

BT précise son plan haut débit et ressuscite la fibre optique

le 23/09/2015, par Didier Barathon, Fibre optique, 466 mots

En début d'année, BT écartait la fibre optique jugée trop chère à déployer pour s'en remettre au G.fast. Il revient sur son plan de déploiement, à la fois avec la fibre optique et par une mise en valeur de ses investissements.

BT précise son plan haut débit et ressuscite la fibre optique

Lundi, trois rivaux de BT déploraient que l'opérateur  contrôle toujours le déploiement du réseau haut débit en Grande-Bretagne, via sa filiale Openreach, avec des résultats peu satisfaisants en termes de qualité. La réplique ne s'est pas fait attendre.  Gavin Patterson, le CEO de BT, a  annoncé hier le déploiement d'un réseau haut débit qui apportera une vitesse jusqu'à 500 megabits par seconde en utilisant le G.fast, fer de lance de BT, mais aussi de la fibre optique que l'opérateur avait semblé vouloir abandonner car trop chère.

Jusqu'alors l'opérateur parlait du G.fast pour fin 2016 début 2017 mais restait évasif sur la fibre.  Il semble désormais que BT prépare l'arrivée de vitesses comprises entre 300 et 500 Mbps en combinant le G.fast et la fibre. Cette dernière solution permet à la fibre d'arriver directement chez l'abonné, avant c'est du G.fast qui s'arrête dans une armoire (FTTC fiber to the cabinet). Le FTTP (Fiber to the premises) promet BT sera la norme dans tous les nouveaux logements construits. La fibre permettra d'obtenir du 1 Gbps et BT s'engage à la déployer pour tous ceux qui en feront la demande, en début d'année l'opérateur avait pourtant stoppé cette fibre à la demande (FoD).

Sur le même sujet3 concurrents de BT le critiquent pour position dominante sur le haut débitGavin Patterson répond point par point

Gavin Patterson semble vraiment sur un mode défensif, il a expliqué que sa société avait déjà permis à la Grande-Bretagne de devenir la plus grande économie numérique au sein du G 20. Il a promis d'aller plus loin et justement son nouveau plan va permettre de franchir cette nouvelle étape, en permettant à la TV haute définition, au streaming et au cloud de se déployer.  BT promet d'aller au-delà de l'objectif fixé par le gouvernement britannique en matière de haut débit en fibre pour atteindre 95% des accès d'ici 2017, de nouvelles normes de vitesse minimales seront fixées, et BT utilisera le haut débit par satellite pour atteindre les zones les moins bien desservies. Il veut également améliorer les normes des services à la clientèle chez Openreach. Gavin Patterson répond point par point aux critiques.

Dix millions de foyers seront concernés par ce plan d'ici 2020 et la majorité des entreprises, la totalité du pays sera connecté d'ici dix ans. BT va investir un milliard de livres pour les villes mais demande aussi le soutien du gouvernement pour que Openreach sa filiale chargé du déploiement puisse s'occuper des zones rurales. L'opérateur demande « un environnement règlementaire et un soutien du gouvernement pour provoquer un investissement commercialement viable ». Toute vente forcée d'Openreach est donc écartée.

En photo : BT veut investir, avec l'aide du gouvernement pour les zones défavorisées

Nordnet recrute 150 partenaires de plus pour installer la fibre en...

Pour soutenir le déploiement de la fibre dans l'Hexagone, Nordnet, filiale d'Orange, veut passer par son réseau de revendeurs et installateurs. Il compte ainsi en recruter 150 supplémentaires l'année prochaine...

le 18/10/2018, par Nicolas Certes, 211 mots

L'Allemagne veut la fibre partout d'ici 2025

Le gouvernement allemand a adopté sa «Stratégie numérique 2025», le prochain grand projet de réforme pays, a rapporté le Süddeutsche Zeitung . C'est ce qu'a confirmé le n°2 du gouvernement, Sigmar Gabriel...

le 21/03/2016, par Didier Barathon, 546 mots

Fibre ou Gfast : le patron de Deutsche Telekom s'en prend au...

Le Pdg de Deutsche Telekom PDG appelle à moins de réglementation sur la montée en débit du cuivre. Une série de déclarations fracassantes contre le régulateur allemand, mais prononcées à Londres. Tim...

le 03/12/2015, par Didier Barathon, 368 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »