Câble : les américains investissent sur la certification Docsis 3.1 - Actualités RT Opérateurs/FAI

Câble : les américains investissent sur la certification Docsis 3.1

le 05/10/2015, par Didier Barathon, Opérateurs/FAI, 373 mots

Le câble américain est en pleine recomposition, Altice en a profité pour  racheter deux câblo. Mais derrière, comme partout dans le monde, ces opérateurs doivent investir pour défier la fibre optique.

Câble : les américains investissent sur la certification Docsis 3.1

CableLabs, l'organisation américaine de normalisation  du câble, se prépare dès maintenant à tester et approuver les premiers produits DOCSIS 3.1 c'est-à-dire à 1 gigabit. Il s'agit par exemple de Comcast et de Liberty Global qui veulent déployer massivement Docsis 3.1. Pour accompagner ces deux cablo, des industriels devraient passer les tests : Huawei, Arris, Casa, Technicolor. D'autres acteurs devraient faire la même démarche.

Huawei est freiné dans son expansion aux Etats-Unis et au Canada, les deux gouvernements étant réticents à son égard pour des raisons de souveraineté. L'équipementier se tourne  vers le câble espérant devenir le fournisseur préféré des opérateurs de ce secteur en devenant un spécialiste de Docsis. Il devient un acteur important du Converged access platforme cable, la plate-forme de nouvelle génération destinée à étendre la largeur de la bande passante. Elle assure à la fois le traitement de données du système de terminaison des modems-câble et le traitement vidéo  du modulateur QAM  au sein d'un grand châssis dans des appareils connectés au réseau d'accès. 

Les équipementiers soumis aux tests

Le mois dernier, une démonstration de la nouvelle technologie était effectuée à Louisville.  Les fournisseurs habituels des câblo-américains étaient présents, Cisco, Broadcom, Intel, Technicolor, Humax, Ubee, Netgear. Les vitesses de téléchargement variaient entre 3,25 à près de 5 gigabits par seconde. Arris a, par exemple, démontré comment quatre terminaux pouvaient utiliser en simultané une connexion DOCSIS 3.1 : ordinateurs, téléphones WiFI, chacun d'eux recevant des données à des vitesses de plus de 800 mégabits par seconde en même temps. Les vitesses de téléchargement d'un 1 gigabit par seconde sont possibles en utilisant DOCSIS 3.1., on peut encore améliorer la norme DOCSIS 3.1 pour atteindre des vitesses de téléchargement de près de 10 gigabits par seconde.

Auparavant, CableLabs avait organisé des essais à blanc de Docsis 3.1. Il a procédé à des tests d'interopérabilité. D'autres sont prévus. Des sociétés comme Comcast et Cox envisagent des déploiements de réseau important, en face les projets fibre se précisent chez Google et CenturyLink, il y a donc urgence ce pour CableLab à « pousser » Docsis 3.1.

En photo : les vitesses de téléchargement d'un 1 gigabit par seconde sont possibles en utilisant DOCSIS 3.1

Circet croque Cableven pour accélérer son essor en Europe

En plein développement hors des frontières européennes, l'intégrateur d'infrastructures de réseaux varois Circet poursuit sa stratégie d'expansion géographique en mettant la main sur Cableven, un opérateur...

le 03/01/2019, par Véronique Arène, 338 mots

Clap de fin pour le Cebit

Créé en 1986, le Cebit de Hanovre, salon consacré aux technologies informatiques et de télécommunications, vient d'être arrêté par ses organisateurs. Il n'y aura pas d'édition 2019. Les thématiques couvertes...

le 30/11/2018, par Maryse GROS, 410 mots

Orange arrête de vendre ses offres RTC à dater du 15 novembre

L'opérateur Orange profite de l'annonce de l'Arcep sur les premières zones dans lesquelles le RTC sera remplacé par l'IP pour indiquer qu'il ne commercialisera plus que des offres de téléphonie fixe basées sur...

le 29/10/2018, par Nicolas Certes, 233 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »