CANAL+ progresse dans la dématérialisation des contrats avec ses points de vente - Actualités CSO Actualités

CANAL+ progresse dans la dématérialisation des contrats avec ses points de vente

le 12/07/2011, par Etienne Gandillot, Actualités, 310 mots

CANAL+ progresse dans la dématérialisation des contrats avec ses points de vente

CANAL+ dématérialise certains éléments contractuels qui le lient à son réseau commercial. Cette solution a été retenue par le Groupe car elle répond à une exigence d'industrialisation.


CANAL+ dématérialise certains éléments contractuels de son réseau de distributeurs. Le groupe audiovisuel français souhaite simplifier et industrialiser ses relations avec son réseau de plusieurs milliers de points de vente indépendants ou sous enseigne. Une première expérience de dématérialisation qui donne des idées au Groupe CANAL+.

Concrètement, cette solution optimise la gestion des éléments contractuels, comme des chartes, qui définissent les rôles et les responsabilités de chacun des acteurs. Jean-Christophe Heymonet, responsable du projet Espace Distributeur, chez CANAL+ Distribution précise que « la mise en place d'une charte basée sur un échange papier avec plusieurs milliers de points de vente aurait été chronophage, coûteux et difficile à gérer en matière d'archivage ».

Les distributeurs peuvent en un clic valider une charte et s'engager sur une prestation de service.« Nous cherchons à simplifier et à industrialiser les processus entre le groupe et son réseau commercial. La mise en place de cette opération s'est résumée pour le distributeur à un seul clic et pour nous à un seul traitement de masse des réponses » explique Jean-Christophe Heymonet. La mise en place de la solution a pris quelques semaines.

Dans ce premier projet de dématérialisation CANAL+ n'a pas souhaité aller plus loin que l'horodatage. Le jeton permet de prouver l'acte d'acceptation des distributeurs pendant 10 ans. « Cette première expérience nous encourage à aller plus loin, pour gérer électroniquement le contrat général de distribution de nos partenaires, voire pour valider les contrats enregistrés de nos abonnés. En tout cas, les solutions en mode papier et courrier sont inimaginables à présent !», conclut Jean-Christophe Heymonet.

Techniquement, c'est la combinaison des solutions de VDoc Software et de CertEurope qui a été retenue par CANAL+ afin de gérer les éléments contractuels.


Photo : illustration (D.R).

T-Mobile authentifie de manière forte 15000 employés via leur mobile

L'opérateur mobile T-Mobile authentifie 15 000 collaborateurs via leurs téléphones mobiles. Les employés de T-Mobile

le 05/02/2013, par Jean Pierre Blettner, 341 mots

La cybercriminalité va faire l'objet d'un énième rapport du ministère...

Le ministère de l'intérieur entend mieux piloter la lutte contre la cybercriminalité. Le ministre de l'intérieur Manu

le 30/01/2013, par Jean Pierre Blettner, 222 mots

Mega déjà mis en cause pour violation de propriété intellectuelle

Le site de stockage et de partage de fichiers Mega a supprimé du contenu violant la propriété intellectuelle le

le 30/01/2013, par Véronique Arène et IDG News Service, 832 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »