Cartes bancaires : les fraudes progressent en France - Actualités CSO Actualités

Cartes bancaires : les fraudes progressent en France

le 03/07/2012, par Relaxnews, Actualités, 384 mots

Cartes bancaires : les fraudes progressent en France

En 2011, les fraudes à la carte bancaire ont été légèrement en augmentation, pour représenter 413,2 millions d'euros, révèle le dernier rapport annuel d'activité de l'observatoire de la sécurité des cartes de paiement, publié par la Banque de France. Un constat qui trouve son explication du côté des paiements à distance, et donc par Internet, dont les fraudes sont en augmentation.

En 2011, les Français ont réalisé des transactions en France et à l'étranger avec leur carte bancaire pour un montant de 533,7 milliards d'euros, en hausse de 7% par rapport à 2010. Pour ce faire, ils ont utilisé 64,7 millions de cartes. Ce chiffre inclut 1,92 million de porte-monnaie électronique et 3,26 millions de cartes sans contact.

Le montant des fraudes à la carte bancaire n'a pas manqué de progresser (+12%), pour représenter 413,2 millions d'euros. En moyenne, une transaction frauduleuse est passée de 122€ en 2010 à 130€ en 2011. Ce ne sont pas les opérations internationales qui génèrent les fraudes les plus importantes. Au contraire, la fraude sur les transactions nationales, en atteignant 211,5 millions d'euros (+29,1%), a dépassé son équivalent international (201,7 millions d'euros). Cela dit, les fraudes internationales sont plus fréquentes, son taux étant près de huit fois plus élevé que celui sur les opérations nationales.

Le piratage des distributeurs de billets est une des raisons de cette hausse de la fraude à la carte bancaire en France. Le nombre de machines concernées a progressé de 18%. Le vol pur et simple d'une carte est aussi l'un des phénomènes relevé par cet observatoire. 745 000 cartes ont ainsi fait l'objet d'une opposition (+16%).

Les fraudes via un paiement à distance en hausse de 22%

A ces raisons s'est ajoutée la progression du taux de fraude sur les paiements à distance, de l'ordre de 22%. Concrètement, un paiement à distance effectué par carte est plus de vingt fois plus risqué qu'un règlement de proximité. Les paiements par Internet sont les plus souvent concernés par cette fraude. « Dans un contexte de croissance toujours soutenue du commerce électronique, les paiements à distance, qui ne représentent que 8,4 % de la valeur des transactions nationales, comptent pour 61 % du montant de la fraude (ratio stable par rapport à 2010) », souligne le rapport annuel.

En matière de paiement à distance par carte, ce sont les achats de voyage et de transport qui sont le plus exposés à la fraude (24,9%), devant le commerce généraliste et semi-généraliste (16,7%) et les services aux particuliers (15,1%).

T-Mobile authentifie de manière forte 15000 employés via leur mobile

L'opérateur mobile T-Mobile authentifie 15 000 collaborateurs via leurs téléphones mobiles. Les employés de T-Mobile

le 05/02/2013, par Jean Pierre Blettner, 341 mots

La cybercriminalité va faire l'objet d'un énième rapport du ministère...

Le ministère de l'intérieur entend mieux piloter la lutte contre la cybercriminalité. Le ministre de l'intérieur Manu

le 30/01/2013, par Jean Pierre Blettner, 222 mots

Mega déjà mis en cause pour violation de propriété intellectuelle

Le site de stockage et de partage de fichiers Mega a supprimé du contenu violant la propriété intellectuelle le

le 30/01/2013, par Véronique Arène et IDG News Service, 832 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »