CAWorld 2005 : Unicenter reste la pièce maîtresse du nouveau CA

le 16/11/2005, par Christophe Bardy, LAN, 672 mots

Démarrage de CAWorld 2005 : l'heure pour Computer Associates de faire peau neuve et de réaffirmer la position centrale de son offre Unicenter.

John Swainson a utilisé son discours d'ouverture de CAWorld 2005 pour annoncer la mise à la trappe officielle de Computer Associates au profit d'une nouvelle marque, "ca" et d'un nouveau logo. Le CEO de CA a aussi confirmé sa stratégie de concentration sur quelques secteurs clés comme l'administration, le stockage ou la sécurité, dans le cadre de sa nouvelle stratégie baptisée EITM (Entreprise IT management), littéralement gestion des systèmes d'information d'entreprises... Cette décision devrait se traduire par la mise en sommeil ou la cession progressive de près de 600 produits sur les plus de 1200 actuellement au catalogue de l'éditeur. Prudent, CA est toutefois resté vague sur le sort de ces produits. Jeff Clarke, le COO, se contentant de dire que CA continuerait à assurer le support des produits matures afin de protéger l'investissement de ses clients, mais en précisant toutefois que l'essentiel des investissements iraient désormais aux produits jugés clés. Unicenter, clé de voûte de la stratégie d'intégration de CA Dans le Sands Convention Center de Las Vegas, CA a réuni cette année près de 6000 visiteurs, contre plus de 10 000 au sommet de la gloire de CAWorld. Ce recul de la fréquentation est sans doute lié aux turbulences qu'a connues la société mais aussi au délai qui s'est écoulé depuis le dernier CAWorld (à l'origine l'éditeur n'avait pas prévu de salon avant le printemps 2006). Ces participants ont pu découvrir près de 26 nouveaux produits entrant dans le cadre de la nouvelle stratégie EITM, dont la plupart liée à ce qui reste le produit phare de CA, Unicenter. Pour le lancement de la version 11 du framework d'administration, CA a mis l'accent sur l'intégration de ses différents composants, mais aussi sur des points clés comme la centralisation des événements et informations dans une base CMDB unique, la gestion des services, le reporting... Unicenter 11 est fourni avec ce que CA appelle des EITM accelerators, en fait des plans types dont l'objectif est d'aider les clients à déployer le logiciel selon des pratiques établies. Le catalogue d'accélérateurs devrait s'enrichir au fil du temps. Quelques produits ont été mis en avant par la firme comme l'outil de BI et de reporting Asset Intelligence qui permet aux dirigeants d'obtenir des rapports détaillés sur les performances, la conformité de leur infrastructure. CA a aussi mis en avant le support des environnements virtualisés. Dans une interview avec Lemondeinformatique.fr, Yogesh Gupta, le CTO de la firme a expliqué que ce support devrait s'enrichir au fil du temps pour prendre en compte les nouveaux environnements de virtualisation x86 comme les hyperviseurs. Selon lui, ces nouveaux environnements devraient ouvrir des possibilités originales en matière d'administration des performances, mais aussi de gestion de la sécurité. La sécurité et le stockage restent des points clés pour l'éditeur CA a aussi profité de CAWorld 2005 pour faire le point sur l'intégration de Netegrity. L'éditeur a notamment annoncé CA Identity Manager, le résultat de la fusion d'IdentityMinder de Netegrity et de eTrust Admin. Selon Bilhar Mann, le directeur de la division eTrust de CA, cette intégration devrait permettre de simplifier la gestion des identités au sein des grands comptes. Notons enfin que CA est aussi revenu sur sa participation dans Aperi, le nouveau consortium d'administration open source du stockage annoncé en fanfare avec IBM lors du dernier salon Storage Networking World Aperi. Samuel GreenBlatt, le monsieur open source de CA, nous a ainsi expliqué dans un entretien que CA est l'un des trois éditeurs qui ont lancé l'initiative Aperi. Selon Greenblatt, l'immaturité des standards dans le monde du stockage forçait CA à dépenser un quart de son budget R&D dans des agents de bas niveau, une situation qui devenait intenable. Aperi devrait résoudre ce problème, tout en accélérant l'adoption et l'évolution du standard d'administration ouvert SMI-S de la SNIA... Selon Greenblatt, d'importantes contributions de code source seront effectuées par trois membres clés au cours du premier trimestre 2006. Le consortium dévoilera alors ses plans produits pour les années à venir...

Le CG77 rénove les réseaux à bout de souffle de 35 collèges

35 collèges du département de Seine et Marne ont été équipés d'un nouveau réseau local administrable à distance, apte à transporter des flux multimédia et mieux sécurisé. Le Conseil Général de Seine et Marne,...

le 04/07/2013, par Jean Pierre Blettner, 382 mots

Les protocoles IPv4 et IPv6 détaillés

André Pérez signe un ouvrage de référence sur les protocoles réseau de la famille IP chez Hermes-Lavoisier. Certes, tout le monde utilise les protocoles IPv4 et/ou IPv6 à longueur de journée. Mais il arrive...

le 24/10/2012, par Bertrand LEMAIRE, 225 mots

LaSer Cofinoga virtualise ses serveurs et ses couches réseaux 2 et 3

Le spécialiste du crédit est le premier utilisateur français du VSP 9000 d'Avaya, intégré par Spie Communications. Laser Cofinoga est l'un des acteurs majeurs du crédit à la consommation en France. Il dispose...

le 12/10/2011, par Bertrand LEMAIRE, 156 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »