Célébrité soudaine pour le virus WMF

le 30/12/2005, par Marc Olanié", Alerte, 198 mots

Une alerte sur le Bugtraq ainsi que sur les listes de Secunia, une analyse plus que détaillée de la part de f-Secure, un cri d'alarme de la part du Sans : le « Zero Day Exploit » du bug Windows WMF/Picture and Fax Viewer fait couler beaucoup d'encre. Il faut dire que toutes les versions de Windows sont concernées, SP2 ou non, que l'URL d'infection soit visitée par Internet Explorer ou Firefox (le problème n'étant pas lié au navigateur mais au programme associé au dit navigateur). La menace est d'autant plus préoccupante que l'exploit a été signalé plusieurs fois « dans la nature ». Tant par des contributeurs de la liste Full Disclosure que par le Sans lui-même, qui précise que les visiteurs de l'adresse web indiquée ne devront s'en prendre qu'à eux-mêmes s'ils se font infecter. Les programmes de protection A.V., comme le constatent les usagers de la liste FD, mettent du temps avant de réagir. On remarque également à quel point il est difficile de respecter des conventions de nommage dans le domaine des anti-virus. Tantôt Exploit.Win32.WMF-PFV, tantôt Trojan-Downloader.Win32.Agent.acd, parfois Win32:Exdown ou encore Win32/TrojanDownloader.Wmfex, bien malin qui y retrouvera son infection.

Toujours des failles béantes dans Java 7 u11

Selon les chercheurs de Security Explorations, la dernière mise à jour de Java, la 7 Update 11, est également vu

le 21/01/2013, par Jean Elyan avec IDG News Service, 440 mots

Une faille Java 0 day en vente 5 000 dollars

Quelques jours après avoir publié un correctif pour une faille zéro day dans les extensions Java découverte la sem

le 18/01/2013, par Jacques Cheminat avec IDG News Service, 241 mots

Attention à la fausse mise à jour Java corrompue

L'éditeur Trend Micro a repéré un morceau de logiciel malveillant qui se fait passer pour le dernier patch pour Java 

le 18/01/2013, par Serge Leblal avec IDG News Service, 430 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »