Chez Meetic, les applications mobiles ne meurent jamais - Actualités RT Terminaux et Systèmes

Chez Meetic, les applications mobiles ne meurent jamais

le 15/11/2012, par Jean Pierre Blettner, Terminaux et Systèmes, 564 mots

Le mobile est stratégique pour Meetic. Trois générations d'applications mobiles co-existent depuis 2003. L'évolution amène à s'émanciper de systèmes de paiement tiers. Le mobile représente 4% du chiffre d'affaires et 10% des nouveaux abonnés.

Chez Meetic, les applications mobiles ne meurent jamais

Lors des deux journées « Mobile, Social and Big Data » organisées par l'ebg les 14 et 15 Novembre, Meetic, le champion de la recontre sur internet,  a témoigné de l'usage du mobile dans son activité. 

Le mobile est stratégique comme l'a souligné par le passé Marc Simoncini, fondateur du site. Pour autant, il ne représente encore pour l'instant qu'une faible source de revenus. Il apparaît dans la rubrique « parties tierces » du bilan de l'entreprise. Il ne pèse que 4% du chiffre d'affaires. Mais il est en forte croissance, de 60%, par rapport à 2011.

Trois générations d'applications mobiles co-existent délivrées par la société. La génération Wap date de 2003, la génération des App pour iPhone a été créée en 2010 et l'application pour le Web mobile développée en html5 a été lancée en 2012.

La plus ancienne, datant de 2003, est cependant encore rémunératrice. Développée en Wap, elle rapporte deux millions d'euros en s'appuyant sur le système de paiement sécurisé par les opérateurs télécoms.



Lors de la conférence ebg, Pierrine Griffiths Delabarre, Head of mobile Business Development de Meetic a résumé dix ans d'une stratégie mobile qui évolue désormais vers l'émancipation par rapport aux systèmes de paiement d'acteurs tiers qu'il s'agisse des opérateurs télécoms ou de l'omniprésent Apple. Celui-ci prélève une dîme de 30% sur les revenus des sociétés qui passent par son service de paiement sur iTunes.

« Le mobile est un canal à la fois d'acquisition de clients et de contractualisation » résume Pierrine Griffiths Delabarre. Le mobile représente 12% des enregistrements des nouveaux membres. En termes d'abonnement, 10% viennent du mobile.

Si l'application Wap développée en 2003 rapporte 2 millions d'euros, c'est l'App développée pour l'iPhone qui draîne l'essentiel des revenus. En 2011, les revenus mobiles ont atteint 4 millions d'euros. Pour 2012, Meetic table sur 7 millions d'euros. 

La nouvelle version de l'application web mobile a été développée en html5. Quasiment tout ce qui est disponible sur le site web est accessible sur le mobile. Le paiement est réalisé via carte bancaire et un système de paiement propre à Meetic.

Le paiement par Paypal est à venir. L'abonnement mensuel pour l'usage de cette application est de 34,90 €.  Comparativement, l'application Meetic Wap est facturée à 6 € par mois. Le service de Meetic s'accompagne d'un service client accessible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. "Ce support client est essentiel" souligne la responsable. 



Côté fonctions avancées sur le mobile, la géo-localisation, même si elle apparaît naturelle pour rencontrer quelqu'un qui pourrait se trouver à proximité, n'est pas employée dans la réalité. « Les gens n'aiment pas que leur localisation soit communiquée » constate Pierrine Griffiths Delabarre.

Désormais, la moitié des budgets marketing de Meetic sont consacrés à valoriser l'application mobile. Les taux de conversion demeurent toutefois peu élevés, au mieux de 10% quelque soit le canal employé afin de démarcher de nouveaux contacts.

La publicité ne représente qu'une faible part des revenus sur le mobile, aux alentours de un million d'euros, Meetic ne poussant pas dans cette direction. « Cela n'a jamais été la stratégie de Meetic » commente Pierrine Griffiths Delabarre.

Dans le modèle économique de Meetic, on accède aux fonctions de base gratuitement, et l'on dispose des fonctions de chat et d'email avec les membres du site pour la partie payante. Meetic emploie 450 personnes en Europe. La société a été acquise par IAC (match.com) en 2011.

BlackBerry envisage de céder son activité messagerie

Le 12 août dernier, BlackBerry annonçait la création d'un comité spécial pour trouver une stratégie de survie. Vente 

le 28/08/2013, par D.B., 125 mots

Le clavier reste exigé avec les tablettes tactiles

Selon le cabinet Forrester, deux tiers des professionnels veulent un vrai clavier avec leurs tablettes tactiles. La tablette tactile comporte normalement un clavier virtuel sur l'écran lorsqu'il est nécessaire...

le 26/08/2013, par Bertrand LEMAIRE, 207 mots

Smartphone sous Ubuntu : échec du financement du projet

La campagne de levée de fonds pour produire le smartphone Edge sous Ubuntu n'a pas abouti Canonical n'a pu réunir que 13 millions de dollars auprès des internautes alors qu'il  comptait sur 32 millions de...

le 23/08/2013, par Véronique Arène avec IDG News Service, 339 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »