Cisco attend 5 révolutions technologiques en 2019 dans le réseau - Actualités RT Réseaux

Cisco attend 5 révolutions technologiques en 2019 dans le réseau

le 17/01/2019, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), Réseaux, 1429 mots

Selon un dirigeant de Cisco, en 2019, le WiFi 6 ou 802.11ax, la 5G, la géolocalisation, le SD-WAN, l'intelligence artificielle et l'apprentissage machine pour la gestion des réseaux, sont les 5 technologies qui auront le plus d'impact sur les réseaux d'entreprise.

Cisco attend 5 révolutions technologiques en 2019 dans le réseau

Les technologies sans fil, les WAN définis par logiciel et les outils intelligents de gestion des réseaux font partie des technologies de pointe qui vont transformer la communauté des réseaux en 2019. « L'année 2019 sera une année de transformation pour les réseaux d'entreprise », a déclaré Anand Oswal, vice-président senior de l'ingénierie, Enterprise Networking Business, de Cisco. « Les systèmes que mettront en place les opérateurs réseaux pourront supporter un nombre d'appareils et un débit de données nettement plus élevés, et ils pourront tirer du réseau lui-même de nouvelles analyses sur l'usage de leur infrastructure. Le personnel réseau sera aussi plus efficace, grâce à l'amélioration des outils de gestion centralisée et à l'intelligence machine ».

Selon M. Oswal, les cinq principales technologies qui auront le plus d'impact sur les réseaux d'entreprise sont le WiFi 6 (802.11ax), la 5G, la géolocalisation, le SD-WAN, l'intelligence artificielle et l'apprentissage machine (IA/ML) appliqués à la gestion des réseaux.

Explosion du WiFi 6

Dans un blog où il expose ses prévisions pour 2019, M. Oswal a déclaré que le protocole WiFi 802.11ac, le plus rapide et le plus utilisé actuellement, va bénéficier d'une mise à niveau vers le WiFi 6. Cette évolution améliorera de façon spectaculaire l'efficacité de toutes les fréquences WiFi existantes, y compris les anciennes fréquences 2,4 GHz. Selon lui, en 2019 ou 2020, le WiFi 6 devrait également gagner de nouvelles fréquences dans la bande des 6 GHz, ce qui améliorera encore sa vitesse. Les produits compatibles WiFi 6, dont la sortie est prévue en 2019, amélioreront à terme l'expérience sans fil de presque tous les utilisateurs. Ils verront que leurs appareils communiquent de manière plus fiable et plus rapide, même dans les environnements de travail surchargés. « Le WiFi 6 pourra également prendre en charge une quantité encore plus vaste de dispositifs IoT de faible puissance, ce qui permettra de réduire le nombre de points d'accès », a encore écrit M. Oswal. « La grande prévisibilité et la fiabilité du WiFi 6 ainsi que sa vitesse font qu'il sera possible de l'utiliser pour des applications vitales, comme dans la chirurgie à distance par exemple », a-t-il ajouté.

L'indice Visual Networking Index (VNI) de Cisco prédit que l'amélioration de la vitesse du haut débit se traduira par un usage accru de contenus et d'applications à bande passante élevée. Au niveau mondial, la vitesse moyenne du haut débit va continuer de croître. Selon Cisco, entre 2017 et 2022, la vitesse va presque doubler, passant de 39,0 Mb/s à 75,4 Mb/s. La vitesse moyenne de connexion au réseau mobile, qui était de 8,7 Mb/s en 2017, va plus que tripler pour atteindre 28,5 Mb/s en 2022. La vitesse moyenne de connexion au réseau Wi-Fi, qui était de 24,4 Mb/s en 2017, devrait dépasser les 54,2 Mb/s en 2022. D'ici 2022, c'est en Amérique du Nord que les vitesses WiFi seront les plus élevées : elles atteindront les 83,8 Mb/s, selon Cisco.

Des réseaux 5G privés

Selon Anand Oswal, en 2019, l'impact de la 5G dans l'entreprise sera plus nuancé, mais tout à fait perceptible. La 5G fixe sans fil sera une bonne alternative au WAN pour la connexion des succursales. Grâce à ses bonnes performances - vitesse élevée et faible latence - la 5G pourra rivaliser avec les connexions câblées. Le déploiement de la 5G, qui s'étalera sur plusieurs années, ouvrira également un nouveau champ d'usages pour les applications IoT. « De plus, grâce à la technologie de « découpage en tranche ou time-slicing » de la 5G, les capteurs pourront fonctionner avec des batteries qui dureront des années », a encore déclaré M. Oswal. « La technologie sans fil de la 5G sera également utilisée dans les réseaux locaux d'entreprise : aux États unis, le spectre 5G sous licence pourra être étendu à la bande de fréquence partagée Citizens Broadband Radio Service (CBRS) à 3,5 GHz, ce qui permettra aux entreprises de mettre en place des réseaux de données 5G entièrement privés. Cette solution peut s'avérer très intéressante pour certaines installations IoT », a estimé M. Oswal.

Le WiFi 6 et la 5G vont coexister dans l'entreprise en tant que technologies sans fil critiques. Cependant, dans un premier temps, il sera difficile de trouver des solutions pour gérer les réseaux à mesure que les utilisateurs et les appareils passeront d'une technologie à une autre. « Les deux technologies sont très complémentaires et ce sera encore plus le cas quand les outils de gestion de réseau permettront de les gérer côte à côte », a écrit M. Oswal.

La géolocalisation, soutien efficace du e-commerce

Ce dernier estime aussi que la géolocalisation haute résolution basée sur les fréquences sans fil des appareils mobiles, associée à des logiciels d'exploration des données, permettra aux entreprises d'avoir une vision plus en profondeur de leur activité et de collecter des informations sur leurs clients qu'elles pourront exploiter commercialement. Le secteur de la santé est un autre bon exemple des usages possibles de la géolocalisation. Ainsi, une infirmière ou un médecin pourront plus rapidement trouver un équipement géolocalisé, et économiser du temps et de l'argent », a dit M. Oswal. Les espaces numérisés permettront aussi aux gestionnaires de réseau d'identifier les zones où le service sans fil est insuffisant et d'affiner le déploiement de nouveaux points d'accès. En matière de sécurité, les moteurs d'analyse pourront plus facilement suivre les déplacements des appareils sans fil, détecter des mouvements inhabituels et prévenir les tentatives éventuelles d'intrusions physiques », a encore dit M. Oswal.

Du SD-WAN pour l'architecture réseau

Même si le sans-fil évolue clairement, le secteur des réseaux WAN a connu une évolution fondamentale au cours des deux dernières années, essentiellement grâce au réseau SD-WAN, et cette tendance va se poursuivre en 2019. « Concevoir des réseaux limités à des connexions entre succursales et datacenters n'a plus de sens aujourd'hui compte tenu du nombre d'applications d'entreprise exécutées dans le cloud, et alors que les utilisateurs finaux ont besoin d'un accès ouvert à Internet pour se connecter quand ils se trouvent hors de l'entreprise », a écrit M. Oswal.

Le SD-WAN permet aux réseaux d'acheminer le trafic en toute sécurité sur la base de rôles et de règles gérés de manière centralisée, quels que soient les points d'entrée et de sortie du trafic. Par exemple, si un utilisateur d'une succursale travaille dans Office365, le SD-WAN peut acheminer son trafic directement vers le datacenter du cloud le plus proche pour cette application. Cette capacité améliore la réactivité du réseau pour l'utilisateur et réduit les coûts de bande passante pour l'entreprise. « Il y a des années que le SD-WAN fait figure de technologie prometteuse, mais en 2019, elle jouera un rôle majeur dans la manière dont on construit et reconstruit les réseaux », a déclaré M. Oswal. D'après l'indice VNI de Cisco, en 2017, le trafic SD-WAN représentait 9 % du trafic IP WAN des entreprises à l'échelle mondiale et représentera 29 % du trafic IP WAN des entreprises en 2022. De plus, le trafic SD-WAN va être multiplié par 5 entre 2017 et 2022, ce qui représente un taux de croissance annuel composé de 37 %.

IA et Machine Learning pour gérer les réseaux

Cette année, l'intelligence artificielle (IA) et l'apprentissage machine vont considérablement améliorer la gestion du réseau. « En 2019, les entreprises vont commencer à adopter l'intelligence artificielle, en particulier l'apprentissage machine, pour analyser les données télémétriques provenant des réseaux, l'objectif étant d'anticiper différents problèmes, depuis l'optimisation des performances jusqu'à l'efficacité financière et la sécurité », a déclaré M. Oswal. Les capacités de reconnaissance des modèles par l'apprentissage machine seront utilisées pour détecter des anomalies dans le comportement du réseau qui pourraient échapper à la vigilance des administrateurs, mais aussi trier les remontées d'alertes non critiques qui surchargent les opérateurs réseaux », a dit M. Oswal. « Cette année également, les entreprises vont commencer à utiliser ces outils pour catégoriser et regrouper les types d'appareils et d'utilisateurs, ce qui peut faciliter la création de profils selon les cas d'usage et la détection d'activités aberrantes, et révéler de potentielles incursions de sécurité », a-t-il ajouté.

La première application de l'intelligence artificielle dans la gestion des réseaux consistera à remonter des alertes plus intelligentes, uniquement pour signaler les activités en rupture avec le modèle courant. Mais à mesure que la technologie va progresser, elle pourra répondre de manière plus autonome à certaines situations. « L'idée est de fournir plus d'informations aux clients afin qu'eux-mêmes et les systèmes puissent prendre de meilleures décisions en matière de réseau. On devrait trouver ce type d'outils plus tard cette année », a également ajouté dit M. Oswal. 

Mitel installe son infrastructure au coeur du London Stadium

L'entreprise de télécommunications canadienne Mitel a fourni au London Stadium l'infrastructure de communication qui a permis d'assurer le bon déroulement de la toute première série de la Major League...

le 11/07/2019, par Scott Carey, Computerworld UK (adaptation Jean Elyan), 539 mots

Bmw et Daimler finalisent leur accord sur la conduite autonome

Après une première ébauche de partenariat annoncé en février dernier, les constructeurs automobiles allemands Daimler AG et BMW Group ont signé un accord de coopération définitif pour le développement de...

le 05/07/2019, par Dominique Filippone, 344 mots

Du WiFi 6 et des services cloud basés sur l'IA à la périphérie de...

L'appliance d'intelligence artificielle basée sur le cloud et le point d'accès WIFI 6 de Mist, une société de Juniper Networks, doivent permettre de déployer des réseaux sans fil intelligents et à haute...

le 03/07/2019, par Michael Cooney, Network World (adaptation Jean Elyan), 1030 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...