Cisco cible les apps mobiles d'entreprise avec sa technologie de géolocalisation - Actualités RT Réseaux

Cisco cible les apps mobiles d'entreprise avec sa technologie de géolocalisation

le 15/01/2019, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), Réseaux, 904 mots

Le portail centralisé dans le cloud DNA Spaces de Cisco inclut la solution de géolocalisation Connected Mobile Experience (CMX) de Cisco et la technologie de géolocalisation d'entreprise rachetée en juin dernier à July Systems.


Cisco cible les apps mobiles d'entreprise avec sa technologie de géolocalisation

La solution de géolocalisation dans le cloud déployée actuellement par Cisco doit permettre aux clients de développer leurs services de localisation mobile et d'intégrer les données issues de ces services dans leurs applications analytiques et leurs applications métiers. La solution, appelée DNA Spaces, comprend la suite sans fil Connected Mobile Experience (CMX) de Cisco et la technologie de géolocalisation d'entreprise achetée à July Systems. Le moteur logiciel Cisco CMX utilise la localisation et d'autres informations collectées dans l'infrastructure sans fil de Cisco pour générer des données analytiques et permettre la livraison de services aux appareils mobiles des clients.

C'est en juin 2018 que Cisco a racheté July Systems (le montant de la transaction n'a pas été divulgué). « July fournit aux entreprises des analyses approfondies et précises sur tout ce qui se trouve dans leurs emplacements physiques, avec la possibilité d'agir sur ces informations en temps réel », a déclaré Cisco. Fondée en 2001, July Systems a créé sa propre plate-forme de localisation d'entreprise Proximity MX qui permet l'activation instantanée des clients, la collecte d'informations comportementales orientées données, un moteur de règles contextuelles et des API. « La plate-forme s'appuie sur plusieurs technologies de localisation - Wi-Fi, balises Bluetooth ou GPS - pour détecter l'appareil de l'utilisateur avec ou sans application installée. Proximity MX peut solliciter l'utilisateur en lui envoyant des notifications par SMS, e-mail ou push ou déclencher l'envoi d'une notification à l'utilisateur ou au système via API, SMS ou e-mail », a indiqué July Systems.

Géolocalisation indoor

« Avec DNA Spaces, les clients pourront non seulement voir où se trouve l'utilisateur à un moment donné dans des lieux comme les grands magasins, les salles d'attente, les cafétérias, mais aussi suivre leur parcours jusqu'à ces espaces, voir combien de temps ils y restent, quelles ressources de données ils utilisent et où ils vont quand ils quittent ces espaces », a déclaré Greg Dorai, vice-président de la gestion des produits, Cisco Enterprise Wireless Solutions. « En analysant ces données et en les appliquant à des modèles, un hôpital peut apporter des améliorations basées sur les données, par exemple localiser l'équipement médical et autres matériels ou déclencher des alertes si l'équipement est amené dans un espace imprévu », a encore expliqué Greg Dorai. « L'idée est de fournir aux clients un système à l'échelle qu'ils peuvent utiliser pour identifier et reconnaître les modèles de données, relier les informations de localisation et d'analyse et les utiliser dans les systèmes d'entreprise de type CRM par exemple », a encore ajouté le V.-P.

DNA Spaces pourrait également intéresser les gestionnaires de réseau. En effet, la solution de géolocalisation peut leur permettre d'identifier les zones où les services sans fil sont mal desservis et les aider à améliorer les déploiements de points d'accès dans ces zones. « Du point de vue de la sécurité, les clients peuvent consulter les résultats d'analyse et repérer le déplacement inhabituel des appareils sans fil pouvant révéler une tentative d'intrusion physique », a encore déclaré Cisco. DNA Spaces comprend un portail captif pour l'engagement des visiteurs et un accès API ouvert qui permet à des tiers d'utiliser Cisco DNA Spaces pour créer de nouvelles applications d'entreprise. « DNA Spaces fournit aussi des informations opérationnelles plus approfondies. Il peut par exemple intégrer les données de capteurs environnementaux et détecter des anomalies sur les dispositifs IoT », a encore précisé Cisco.

Concurrencer sans tarder Aruba

Cisco table en grande partie sur le fait qu'elle dispose de 25 millions de points d'accès sans fil (y compris les dispositifs d'accès Meraki et Aironet) sur le terrain, tous potentiellement connectables à Cisco DNA Spaces. De plus, depuis l'an dernier, Cisco a livré des solutions DNA Spaces sur site sans l'intégration July qui fonctionnent déjà sur plus de 21 000 sites. Tous les clients actuels de Cisco peuvent dès maintenant essayer DNA Spaces gratuitement pendant 90 jours. Et ce n'est pas tout. Cisco compte aussi profiter de la croissance phénoménale des communications mobiles. Selon le dernier index VNI (Visual Networking Index) de Cisco, en 2022, il y aura quatre fois plus de points d'accès Wi-Fi publics à l'échelle mondiale qu'en 2017 (près de 549 millions contre 124 millions). « D'ici 2022, les hôtels, les cafés et les restaurants seront les plus gros pourvoyeurs de hotspots WiFi publics, mais c'est dans les établissements de santé (hôpitaux) que la croissance sera la plus rapide, le nombre de hotspots étant appelé à tripler entre 2017 et 2022. Si dans les hôpitaux, l'objectif est d'abord d'améliorer les services et la productivité du personnel, les patients, leurs familles et leurs invités pourront aussi profiter de ces accès à Internet », a déclaré Cisco.

Selon Gartner, Cisco est l'un des principaux acteurs dans le domaine des services de localisation, à côté de AiRista, Aruba (HPE), Mist et d'autres. « Le moteur de localisation CMX de Cisco peut gérer, surveiller, détecter et analyser l'intensité du signal standard et les signaux amplifiés des appareils Wi-Fi et Bluetooth Low Energy (BLE). Le moteur de localisation CMX est aussi capable de voir les balises physiques, de les identifier, de les configurer et de les localiser », a expliqué Gartner dans un récent rapport sur les services de localisation intérieure. « La précision des solutions de localisation WiFi de Cisco peut varier en fonction des besoins des clients. La capacité de détection de présence s'échelonne entre 15 et 20 mètres (standard), 5 et 7 mètres (FastLocate), et 1 et 3 mètres (Hyperlocation) », a précisé Gartner.

Mitel installe son infrastructure au coeur du London Stadium

L'entreprise de télécommunications canadienne Mitel a fourni au London Stadium l'infrastructure de communication qui a permis d'assurer le bon déroulement de la toute première série de la Major League...

le 11/07/2019, par Scott Carey, Computerworld UK (adaptation Jean Elyan), 539 mots

Bmw et Daimler finalisent leur accord sur la conduite autonome

Après une première ébauche de partenariat annoncé en février dernier, les constructeurs automobiles allemands Daimler AG et BMW Group ont signé un accord de coopération définitif pour le développement de...

le 05/07/2019, par Dominique Filippone, 344 mots

Du WiFi 6 et des services cloud basés sur l'IA à la périphérie de...

L'appliance d'intelligence artificielle basée sur le cloud et le point d'accès WIFI 6 de Mist, une société de Juniper Networks, doivent permettre de déployer des réseaux sans fil intelligents et à haute...

le 03/07/2019, par Michael Cooney, Network World (adaptation Jean Elyan), 1030 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...