Cisco doit-il répliquer au rachat d'EMC et de VMware par Dell ? - Actualités RT Réseaux

Cisco doit-il répliquer au rachat d'EMC et de VMware par Dell ?

le 15/10/2015, par Jim Duffy / Network World, Réseaux, 807 mots

Le rachat d'EMC et de ses filiales, en particulier VMware, par Dell oblige tous les acteurs du secteur à revoir leurs positions. C'est le cas de HP très lié à VMware et peut être de Cisco auquel on prête des volontés de croissance externe, NetApp ou Nutanix seraient dans son viseur.

Cisco doit-il répliquer au rachat d'EMC et de VMware par Dell ?

Le rachat d'EMC par Dell, laisse les concurrents de ce dernier dans une position délicate, notamment HP qui vient de former avec le leader des hyperviseurs, une communauté autour d'un système d'exploitation open source pour ses futurs commutateurs. Pour sa part, Cisco pourrait être forcé de resserrer ses alliances dans le stockage, comme celle nouée avec NetApp. Mais les observateurs ne voient pas de fusion à l'horizon. Cisco est plutôt susceptible d'acheter une start-up de l'hyper-convergence plutôt qu'un pilier du stockage comme NetApp. C'est l'analyse d'Andrew Lerner du Gartner.

« La prise de contrôle de VMware par Dell aura des répercussions importantes pour d'autres fournisseurs réseaux », explique l'analyste d'IDC Brad Casemore. « Les commutateurs de Dell deviendront la sous-couche préférée pour  NSX de VMware. Beaucoup de fournisseurs comptaient sur l'obtention de parts de marché sur cette sous-couche de virtualisation et maintenant ces gains potentiels  sont sérieusement mis en doute ».

« Comment la relation à la fois d'OEM et de revendeur entre HP et VMware, pour NSX, sera-t-elle affectée», se demande Brad Casemore ? « Est-ce que HP va obliquer  plus fortement vers OpenDaylight, ou cherchera-t-il à se rapprocher de Nuage, ou même d'Arista ? Je ne peux imaginer HP aller dans plusieurs directions à la fois, mais la prise de contrôle de VMware par Dell le laisse sur place. Et on ne l'imagine pas rester immobile ». HP n'était pas disponible pour commenter ce sujet.

La transformation de Dell

Dell achète EMC pour offrir une informatique réellement convergée : serveurs intégrés, stockage, réseau et virtualisation, vers les grands centres de données. L'accord permettra de combiner les offres du plus grand fournisseur mondial de stockage, avec l'un des plus grands fabricants de serveurs, formant une entreprise qui peut desservir un large éventail de besoins d'entreprise. La  transformation de Dell en fera peut-être le seul fournisseur de solutions IT avec un ensemble complet de produits allant du PC au centre de données.

Cisco lui aussi veut devenir ce n° 1 mondial des fournisseurs IT. Des rumeurs ont circulé expliquant que Cisco avait les yeux rivés sur Nutanix, une start-up spécialisée sur le développement intégré en calcul et stockage, les réseaux, la virtualisation, des produits intégrés pour l'hyperconvergence en centre de données sur du matériel x86. N'oublions pas que Cisco et IBM ont annoncé il y a près d'un an une offre d'infrastructure intégrée combinant les serveurs UCS de Cisco avec le système de stockage IBM Storwize. Cisco ne peut pas avoir de l'appétit  pour une autre acquisition dans le stockage après son rachat du spécialiste des technologies flash Whiptail, un produit mort. Cisco ayant tué l'été dernier son offre de stockage Invicta résultant de l'achat Whiptail.

Investir dans le stockage flash

« Peut-être qu'ils ne disposent pas d'un appétit suffisant pour être dans cette activité, à la place, ils vont continuera à travailler avec des partenaires » explique Dan Conde, analyste chez Enterprise Strategy Group (ESG). « Cela remonte à la mi-2015, bien sûr les choses ont changé depuis, mais c'est un signal. Il y a beaucoup de nouvelles entreprises de stockage flash avec lesquelles ils peuvent collaborer, dont, bien sûr, NetApp  avec FlexPod ».

Cisco et NetApp sont partenaires depuis un certain temps avec cette architecture informatique de référence appelée FlexPod. Dans le même temps, Cisco a créé une entreprise d'infrastructure informatique intégrée avec EMC et VMware appelé VCE. Comme la concurrence est devenue plus intense entre Cisco et EMC (et sa filiale VMware), Cisco a vendu une grande partie de sa participation dans VCE. Il n'en détient depuis un an que 10% contre 35% auparavant. Maintenant que Dell détient EMC, cette participation de Cisco dans VCE sera-t-elle entièrement vendue ?

VCE est encore une bonne affaire

Dan Conde, d'ESG ne voit pas cet évènement arriver très rapidement. « Je pense que VCE est encore une bonne affaire ce ne serait pas une bonne idée de l'abandonner en vendant immédiatement », explique-t-il. «Le partenariat de Cisco avec VCE est toujours important, mais leur travail avec FlexPod leur rapporte peut être davantage sur le long terme ».

Pour Cisco, c'est « business as usual ».  « L'annonce de l'accord Dell / EMC ne modifie pas la stratégie de Cisco », nous assure un porte-parole de la société. « EMC et VMware continuent à être des partenaires de Cisco et nous délivrons de la valeur, notamment à travers VCE. Comme nous l'avons dit, l'annonce  est sans surprise. Pour nous, la consolidation de l'industrie est en route depuis un certain temps. Nous nous concentrons sur les opportunités de croissance qui nous positionnent sur les opportunités du marché ».

En photo (crédit CRN US): que fera Chuck Robbins, le nouveau CEO de Cisco, après le rachat d'EMC par Dell ?  

Arista lance son routeur 7500R en se basant sur FlexRoute et Jericho

Après ses succès dans la commutation pour centres de données, Arista s'attaque de plus en plus au routage. Une offensive directement dirigée contre les bases installées de Cisco et Juniper. Arista a lancé...

le 31/03/2016, par Jim Duffy / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 392 mots

Lors de son Partner Summit, Cisco met l'accent sur les centres de...

Rachat de CliQr, entrée dans l'hyperconvergence, lancement de Digital Network Architecture : c'était les 3 grands thèmes du Partner Summit de Cisco. Réuni à San Diego la semaine dernière les partenaires...

le 07/03/2016, par Zeus Kerravala / Network World (adapté par Didier Barathon), 551 mots

NextiraOne change sa gouvernance et mise sur la sécurité

NextiraOne réunit en kick-off l'ensemble de ses 1300 salariés cette semaine. L'occasion de tourner la page des années noires. Repris par Walter Butler au mois de juin dernier, NextiraOne se réorganise, du...

le 19/01/2016, par Didier Barathon, 319 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »