Cisco faiblit sur les commutateurs et les routeurs au T2 - Actualités CSO Fournisseurs

Cisco faiblit sur les commutateurs et les routeurs au T2

le 17/02/2014, par Didier Barathon, Fournisseurs, 443 mots

Depuis 19 ans, John Chambers est le patron incontesté de Cisco et l'un des vétérans (à 64 ans) de la Silicon Valley, remarque le San José Mercury News. Un deuxième trimestre consécutif négatif l'oblige à montrer sa maîtrise en remodelant l'entreprise.

Cisco faiblit sur les commutateurs et les routeurs au T2

Le deuxième trimestre fiscal de Cisco, achevé le 31 janvier dernier, est pour le moins morose, avec une double baisse, du chiffre d'affaires de 7,8%, à 11,2 milliards de dollar, du bénéfice de 55%, à 1,4 milliard de dollars, par rapport à la même période de l'exercice précédent. Ce résultat est néanmoins supérieur aux attentes des « sacro-saints » analystes financiers, prévenus lors du Q1 d'une baisse durable des résultats de la société. Pour le Q3, la direction de Cisco s'attend à une nouvelle période difficile, avec un recul compris entre 6 et 8% de son CA.

Par activités, au deuxième trimestre, les deux principales sont en baisse à deux chiffres. Les commutateurs (3,271 milliard, soit 29% du CA trimestriel), baissent de 12%. Le routage de nouvelle génération (1,741 milliard de dollars, 16% du CA) baisse de 11%. C'est 45% de l'activité totale et les bases mêmes de Cisco. Inversement, plusieurs activités sont en progression. Les services affichent une hausse de 3%, à 2,732 milliards de dollars (24% du CA total), la sécurité grimpe de 17% à 393 millions de dollars, les centres de données de 10% à 605 millions de dollars, c'est 5% du CA.

Une charge exceptionnelle

En clair, les activités traditionnelles sont à la peine, les nouvelles prennent du temps pour tirer la croissance du groupe. Les services, la sécurité, le collaboratif, offrent un bon matelas de sécurité à l'entreprise. Mais, la situation économique en général, la pression sur les prix, les pays émergents pèsent sur les chiffres de Cisco. La société a également passé une charge de 655 millions d'euros pour remédier à des problèmes de composants défectueux achetés en 2012. Les analystes financiers qui se sont exprimés sur la valeur ont  noté la forte dépendance de l'entreprise au matériel, le SDN et ce qui conduit vers ce nouveau concept de réseau, comme UCS et les serveurs Nexus, est donc très attendu.

John Chambers explique : »nous avons rencontré 100 de nos meilleurs clients, allant de responsables gouvernementaux, à des fournisseurs de services, des partenaires et des grands clients, je peux dire que sans exception nous gagnons en notoriété et la plupart du temps en parts de marché ». Pour lui, l'entreprise a accompli des progrès significatifs et gagne sur ses concurrents. « Je suis heureux des progrès que nous avons fait à travers des transitions technologiques comme le cloud, la mobilité, la sécurité, la vidéo ». La seule erreur qu'il confesse au cours de sa carrière est d'avoir, parfois, été trop lent. Il compte bien accélérer sur ses points forts et ses futures zones de croissance : objets connectés et serveurs UCS.

José Rodrigues arrive à la tête de l'activité datacenter de Lenovo...

Lenovo a nommé José Rodrigues en tant que directeur général de son entité Data Center Group en France. Il était précédemment directeur Europe des activités HPC de HPE. D'un constructeur à l'autre. Jusque-là...

le 08/07/2019, par Bastien Lion, 261 mots

Huawei espère revenir et se développer aux Etats-Unis

Les élections américaines sont suivies de près chez Huawei qui espère beaucoup d'une arrivée d'Hilary Clinton, selon nos confrères de Light Reading. Sa possible présidence pourrait mettre un terme aux...

le 31/03/2016, par Didier Barathon, 351 mots

Les 10 acquisitions les plus marquantes de 2015 dans les réseaux

2015 fut un grand cru pour les acquisitions dans l'industrie des réseaux. Voici une sélection des plus significatives pour l'avenir du secteur. Check Point Software acquiert Hyperwise et LacoonMême s'il s'agit...

le 08/12/2015, par Zeus Kerravala, Network World et Didier Barathon, 1001 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...