Cisco poursuit Arista pour contrefaçon de brevets - Actualités RT Réseaux

Cisco poursuit Arista pour contrefaçon de brevets

le 08/12/2014, par Jim Duffy IDG NS, adaptation Didier Barathon, Réseaux, 483 mots

L'affaire a débuté l'hiver dernier, quand Arista a commencé à communiquer sur son interface de ligne de commande EOS. Cisco affirme que sur 1200 multi-mots de commandes, 500 sont des copies exactes des commandes Cisco.

Cisco poursuit Arista pour contrefaçon de brevets

Cisco a déposé vendredi 5 décembre deux plaintes contre Arista pour contrefaçon de droits d'auteur sur ses brevets. Ils concernent des commutateurs pour centres de données. Dans la première plainte, Arista est accusé d'avoir violé 14 brevets de Cisco concernant 12 fonctions dans le système d'exploitation EOS d'Arista. La deuxième plainte repose sur les manuels utilisateurs de Cisco et des lignes de commande, où l'on retrouve les mêmes fautes d'orthographe que dans l'original.

Une source proche du dossier nous explique : « Ce n'est pas un accident, mais une stratégie ciblée. C'est une violation délibérée et flagrante de la propriété intellectuelle, menée  afin d'obtenir un avantage concurrentiel sur le marché ». De son côté, Arista affirme ne pas avoir eu l'occasion d'examiner la plainte en détail. Jayshree Ullal, sa CEO, une ancienne de Cisco a quand même lâché : « je suis déçu de la tactique de Cisco. Ce n'est pas le Cisco que j'ai connu ».

Sur le même sujetCiena lance une offre NFV et une division SDN/NFVDans son blog, John Chambers a précisé que pour lui aucune falsification n'est couverte par un standard, de plus elles ont été commises par des anciens de Cisco, maintenant chez Arista. « Des caractéristiques et des implémentations de Cisco sont intégrées par Arista dans leur intégralité dans des produits d'Arista », note John Chambers.

Bon nombre de dirigeants d'Arista viennent de Cisco

Arista, entrée en bourse au mois de juin dernier, a été fondée par des anciens de Cisco, beaucoup sont d'anciens inventeurs de brevets sur les produits réseau de Cisco. Les principaux dirigeants d'Arista viennent de Cisco, entre autres : le CEO, le CTO, le patron du développement, celui des technologies marketing, du génie logiciel. Ils étaient au coeur des brevets déposés par Cisco pour ses technologies réseau. Quatre des sept membres du conseil d'administration d'Arista étaient auparavant employés par Cisco.

« L'objectif d'Arista est de vendre des produits de réseau. Plutôt que de construire ses produits et services basés sur les nouvelles technologies développées par Arista et assurer une concurrence légitime à Cisco, Arista a pris un raccourci en utilisant des technologies innovantes de réseaux conçurs, développées, et brevetées par Cisco » , peut-on lire dans la plainte. John Chambers pour sa part, explique dans son blog : "Arista intègre des fonctionnalités sachant que Cisco détient les droits de propriété intellectuelle associés à ces fonctions, qui sont toutes des exclusivités de Cisco et dont aucune ne figure parmi les normes de l'industrie »... «Arista commercialise intentionnellement ces fonctionnalités à ses clients pour l'achat de ses produits "et veut ainsi " convaincre les investisseurs de financer la société ».

Sont concernés par la plainte : ESO, la base de données SysDB (qui viole un brevet datant de 2007), des fonctionnalités clés du portefeuille de commutation d'Arista, y compris les mises à niveau logicielles, les listes de contrôle d'accès, l'agrégation multi-liens et les Vlans privés.

Facebook fait appel à Arista pour muscler son réseau

Facebook s'est associé à Arista pour développer des commutateurs plus performants. Une manière de répondre à des enjeux énergétiques de plus en plus présents. Les dirigeants de Facebook ont profité de l'Open...

le 15/03/2019, par Bastien Lion, 400 mots

Attention aux pièges du SD-WAN

Pour choisir l'option SD-WAN la plus intéressante financièrement, lisez d'abord les paragraphes en petits caractères de vos contrats WAN actuels. Quand les entreprises élaborent des stratégies réseau et des...

le 14/03/2019, par Kevin DiLallo, Laura McDonald et Joe Schmidt, Network World (adaptation Jean Elyan), 930 mots

Le pare-feu VMware prend pour objectif de défendre les apps dans...

Le service de pare-feu Service-defined Firewall de VMware fonctionne dans les environnements bare-metal, VM et de conteneurs, et prend en charge le cloud hybride. VMware a dévoilé un pare-feu qui, selon le...

le 11/03/2019, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 524 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »