Comment fonctionne le node Malakoff de Colt - Actualités RT Infrastructure

Comment fonctionne le node Malakoff de Colt

le 29/04/2014, par Jean Pierre Soulès, Infrastructure, 538 mots

À la différence des datacenters qui occupent le devant de la scène, les nodes réseaux des opérateurs restent dans l'ombre. Ils constituent pourtant une pièce essentielle de l'infrastructure des communications de données.

Comment fonctionne le node Malakoff de Colt

Interconnecté aux grandes villes telles que Berlin, Londres ou Milan, le node de Colt situé à Malakoff près de Parisconstitue une plaque tournante du trafic européen de l'opérateur. Nous l'avons visité. Il s'agit d'une sorte de centre de transit sur lequel aucun client n'est directement connecté, mais par où passe leur trafic. Des homologues existent, notamment à Bordeaux et à Lyon, pour des raisons de sécurité. Ainsi, une liaison entre Londres et Clermont-Ferrand passe normalement par Malakoff. En cas de pépin à Malakoff, par exemple à cause d'un câble coupé, le trafic sera automatiquement basculé sur Bordeaux ou Lyon, sans que le client s'en aperçoive.

Un noeud de transit, c'est d'abord le royaume de la fibre. De gros câbles de 96 fibres arrivent par trois «pénétrations» (raccordements). Chaque fibre transporte jusqu'à huit longueurs d'onde d'un débit de 1 à 10 Gbit/s.  Ensuite, ces câbles princiapux «éclatent» en câbles plus fins sur de gros répartiteurs. L'étape suivante consiste à convertir le signal optique en signal électrique. En effet, l'immense majorité des équipements actifs ne traitent que les signaux électriques.

Alcatel Lucent est l'un des rares à proposer un commutateur optique, le 1870 Transport Tera Switch (TTS), actuellement en test chez quelques clients, principalement des opérateurs. Le constructeur renoue ainsi avec un projet que Lucent avait lancé dans les années 90. La conversion de l'optique vers l'électrique effectuée, les données empruntent désormais des câbles de cuivre de catégorie 5E ou 6 (1 par longueur d'onde). Chacun est raccordé à un port d'entrée d'un commutateur, via des baies de brassage. En fonction de leurs en-têtes de paquets, qui contiennent leurs destinations, ils sont dirigés vers un port de sortie. De là, le signal électrique passe par un convertisseur qui le transforme en signal l'optique. Tous les paquets devant prendre la même route empruntent le câble optique la desservant. À l'arrivée, les clients sont répartis sur des boucles optiques, chacune d'elles pouvant en accueillir une douzaine.

Des services Ethernet et MPLS

Colt propose des services Ethernet (niveau 2), comme l'EPN (Ethernet Private Network) ou des VPN IP (niveau 3) ou du MPLS. Dans le premier cas, les réseaux locaux des différents sites ne constituent qu'un seul réseau Ethernet logique. Dans le cas d'un VPN IP, l'opérateur gère les adresses IP du client, afin qu'il n'y ait pas, notamment, de doublons. En Ethernet, l'utilisateur garde la maîtrise de son plan d'adressage IP de niveau 3, car l'opérateur reste au niveau 2.

Le node de Malakoff abrite 250 personnes sur les 400 qui opèrent en France. Il est alimenté par deux lignes EDF de 20.000 volts chacune. En cas de coupure électrique totale, il continuera de fonctionner pendant quatre heures sur batteries (il y en a deux). Au-delà, il faut lancer les 2 groupes électrogènes, chacun délivrant 1.500 KVA (un seul suffit à couvrir les besoins, mais au cas où...), et disposant d'une autonomie de 72 heures.

Présent en France depuis une quinzaine d'années, l'opérateur a investi une quinzaine de milliards d'euros dans son réseau, qui compte 5.000 km d'artères et continue d'y consacrer annuellement 300 millions. À l'échelle européenne, cette infrastructure dessert 140 villes et se compose de 48.000 km de câbles. 

Les États-Unis blacklistent 5 constructeurs de supercalculateurs...

Les entreprises américaines n'ont plus le droit de faire des affaires avec les entreprises sur liste noire. L'administration Trump a pris d'autres mesures contre la Chine, notamment l'ajout de plusieurs...

le 24/06/2019, par Mark Hachman, PC World (adaptation Jean Elyan), 663 mots

Avec le rachat de Cray, HPE renforce ses offres HPC en tant que...

En adossant ses offres de calcul haute performance à des supercalculateurs Cray, HPE pourra proposer des services d'intelligence artificielle, de trading financier haute fréquence et de création de jumeaux...

le 20/05/2019, par Tim Greene / Network World (adapté par Jean Elyan), 595 mots

Fujitsu veut produire le premier supercalculateur exascale ARM

Fujitsu et le Riken Advanced Institute for Computational Science ont annoncé l'achèvement du design de leur supercalculateur exascale Post-K tournant sur processeurs ARM. Le constructeur japonais espère...

le 09/05/2019, par Andy Patrizio, Network World (adapté par Jean Elyan), 501 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...