Convention VoIP : Cisco, paré à contrer Microsoft - Actualités RT VoIP/ToIP

Convention VoIP : Cisco, paré à contrer Microsoft

le 08/11/2006, par Olivier COREDO, VoIP/ToIP, 381 mots

Au delà des solutions de communications unifiées présentées sur le salon, Pierre Ardichvili, responsable du développement de marché communications unifiées chez Cisco, s'exprime sur la lutte annoncée entre Cisco et Microsoft.

R&T : Que mettez vous en avant sur votre stand ? P.A : Nous présentons notre portail de communications unifiées, baptisé CUPC. C'est un client de communications de téléphonie, de travail collaboratif, de messagerie vocale et bien sûr la gestion de présence. Il s'appuie sur notre serveur de présence qui se nomme CUPS. Nous disposons d'une version PC et Mac. De l'autre côté sur le stand d'interopérabilité, nous démontrons que l'interconnexion SIP entre un Call Manager et d'autres constructeurs fonctionne. R&T : Qui vient vous voir ? P.A. : C'est très variable. Beaucoup d'IT et d'opérateurs, des sociétés de conseils et des installateurs privés, bon nombre de sociétés de vidéoconférencing. Du côté des entreprises, ce sont plutôt des grands comptes et des administrations. Nous voyons quelques sociétés avec de réels projets complets de convergence. R&T : Concernant l'interopérabilité, quel chemin reste-t-il encore à parcourir ? P.A. : Nous suivons les RFC de l'implémentation du standard SIP. SIP représente 60% des fonctionnalités développées par ailleurs, sur d'autres protocoles, comme Skinny (SCCP). Mais il est vrai qu'il reste à porter certaines fonctionnalités à valeur ajoutée, à mieux intégrer la vidéo et la sécurité. Par exemple, le filtrage patron secrétaire, le groupement et l'interception d'appels, ne font pas partie du standard. R&T : Microsoft s'engage dans une voie très similaire à la stratégie de Cisco. Qui copie l'autre ? P.A. : Cisco propose un système complet de communications unifiées qui associe les infrastructures et les applications. Notre choix stratégique CUPC et CUPS est judicieux. Microsoft suit la même logique de complémentarité entre l'applicatif et l'infrastructure. Cela nous conforte. Beaucoup de chose ont été élaborées en commun avec Microsoft afin d'interfacer nos deux environnements. Call Manager, IPCC, Unity, Meeting place s'interconnectent avec des annuaires LDAP et des applications Microsoft comme Outlook... Notre approche est une approche système ouverte. Nous développons l'interopérabilité entre les différents environnements, qu'ils soient Microsoft ou IBM. Il ne faut pas que les systèmes soient fermés. Nous cherchons à nous intégrer dans différents environnements. R&T : Quels sont vos résultats en ToIP ? P.A. : Nous avons installé plus de 9 millions de postes IP dans le monde.

Comment Homebox passe à la ToIP

Le passage à la ToIP emprunte des chemins différents suivant l'organisation interne des entreprises. L'une des plus complexe concerne les réseaux d'agences où la sécurité et la qualité de service  sont...

le 13/02/2014, par Claire Gerardin, 531 mots

Centrex : Nerim y croit et mobilise ses intégrateurs

Le centrex est en France un vieux sujet mais un marché qui n'a jamais vraiment décollé, selon le cabinet Scholé. Un énorme décalage existe entre les discours des fournisseurs et la réalité du marché....

le 30/01/2014, par Jean Pierre Soulès, 522 mots

Téléphoner tout en partageant du multimédia

L'opérateur Orange est le premier à proposer en France joyn, une application permettant d'activer des vidéos, de partager des photos et de bénéficier d'un service de messagerie instantanée, le tout pendant un...

le 20/06/2013, par Agence Relaxnews, 201 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »