Coup de Packet Storming sur Firefox

le 10/12/2005, par Marc Olanié", Alerte, 179 mots

L'alerte a été publiée par Packet Storm, accompagnée d'un exploit... lequel tire parti d'une faille de Firefox 1.5 (sous Windows XP) non encore corrigée. L'attaque s'apparente à un déni de service provoquant un crash du navigateur, lequel ne peut être relancé qu'une fois le fichier history.dat purgé. L'exploitation fructueuse du défaut est assez difficile, à moins que le pirate face preuve d'un esprit retors. Il est effectivement envisageable que l'usager d'un Firefox ainsi verrouillé soit contraint d'utiliser Internet Explorer... un I.E. bien entendu qui n'aurait pas été rustiné depuis belle lurette, pour cause d'usage intensif de produits mozilliens. Ce qui, bien entendu, permettrait d'exploiter par voie de conséquence une faille I.E. qui, elle, offrirait des débouchés plus appétissants : élévation de privilège, exécution de code à distance, DoS plus conséquents etc. Si, de surcroît, le tout était combiné en un code unique, cela confinerait au machiavélisme viral le plus pur qui soit. Etrange qu'un éditeur d'A.V. ne nous ait pas déjà pondu un mémoire de 25 pages sur le risque abominable que constituerait ces infections transversales et polymorphes.

Toujours des failles béantes dans Java 7 u11

Selon les chercheurs de Security Explorations, la dernière mise à jour de Java, la 7 Update 11, est également vu

le 21/01/2013, par Jean Elyan avec IDG News Service, 440 mots

Une faille Java 0 day en vente 5 000 dollars

Quelques jours après avoir publié un correctif pour une faille zéro day dans les extensions Java découverte la sem

le 18/01/2013, par Jacques Cheminat avec IDG News Service, 241 mots

Attention à la fausse mise à jour Java corrompue

L'éditeur Trend Micro a repéré un morceau de logiciel malveillant qui se fait passer pour le dernier patch pour Java 

le 18/01/2013, par Serge Leblal avec IDG News Service, 430 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »