Cumulus passe dans le giron de Nvidia

le 06/05/2020, par Michael Cooney, IDG NS, et Serge Leblal, Réseaux, 608 mots

Nvidia, après avoir mis sur la table près de 7 milliards de dollars pour Mellanox, vient d'annoncer le rachat de Cumulus Networks. Un complément indispensable.

Cumulus passe dans le giron de Nvidia

Bien connu pour ses circuits graphiques et, désormais, ses accélérateurs GPU pour l'intelligence artificielle et les applications HPC, Nvidia fait un effort concerté pour s'attaquer aux marchés des centres de données en acquérant Cumulus Networks pour un montant non divulgué. Cumulus propose un système d'exploitation réseau basé sur Linux destiné aux utilisateurs d'équipements de réseau en marque blanche qui prend en charge les grands centres de données, le cloud et les environnements d'entreprise. Son offre Cumulus Linux prend en charge plus de 130 types différents de matériel réseau.

Cependant, son principal partenaire matériel est Mellanox, fournisseur de commutateurs et d'adaptateurs hautes performances pour datacenters, que Nvidia a acheté le 27 avril dans le cadre d'un accord de 7 milliards de dollars. Mellanox et Nvidia ont développé ensemble un logiciel de mise en réseau ouvert depuis 2013. Les produits Mellanox sont déployés dans bon nombre des superordinateurs les plus rapides du monde et des plus grands centres de données hyperscale. Les commutateurs Nvidia Mellanox Spectrum sont déjà livrés avec Cumulus Linux et Sonic, l'offre open source pour le cloud Azure de Microsoft et gérée par le projet Open Compute.

Un achat complémentaire

« Avec Mellanox, le nouveau Nvidia dispose de technologies de bout en bout allant de l'informatique IA à la mise en réseau, d'offres complètes de processeurs aux logiciels, et d'une échelle considérable pour faire progresser les centres de données de nouvelle génération », a déclaré Jensen Huang, fondateur et CEO et fondateur de la société, suite à l'annonce de cette acquisition.

La combinaison Nvidia / Cumulus élargit cette offre et permet d'accélérer le déploiement de datacenters définis par logiciel, a déclaré Amit Katz, vice-président d'Ethernet Switch chez Nvidia (qui jusqu'à la semaine dernière avait le même titre chez Mellanox) dans un blog sur l'acquisition. Avec CumulusNvidia peut innover et optimiser l'ensemble de la pile réseau, des puces et des systèmes aux logiciels, y compris l'analytique, a-t-il déclaré. Le résultat des deux acquisitions est un portefeuille de matériel et de logiciels de centre de données plus solide chez Nvidia. L'activité datacenter a réalisé un chiffre d'affaires de près d'un milliard de dollars au dernier trimestre et croît à un rythme supérieur à 50% d'une année sur l'autre. Ce qui entraîne désormais une confrontation directe avec Arista, Cisco, HPE, Dell EMCVMware et d'autres, dont beaucoup sont également ses partenaires. Nvidia Mellanox et Cumulus sont également très présents dans certains énormes hyperscaler et grands clients en marque blanche, notamment Amazon, Google, Microsoft, Alibaba et Oracle.

Vers une concentration du marché

D'autres voient l'achat de Nvidia Cumulus comme un rétrécissement supplémentaire des options logicielles de mise en réseau ouvertes. Par exemple, Arista a récemment racheté un fournisseur de réseaux ouverts définis par logiciel et de logiciels cloud Big Switch Networks pour un montant non divulgué. « Ces récentes acquisitions prouvent que la grande perturbation qui a été prédite autour des logiciels définis et des réseaux ouverts il y a une décennie se produit actuellement. À cette époque, les entreprises les plus compétitives pour créer un écosystème de réseaux ouverts viable étaient Cumulus, Big Switch et Pluribus Networks », a déclaré Kumar Srikantan, CEO de Pluribus Networks dans un communiqué.

« Avec l'acquisition de Big Switch et Cumulus par des fournisseurs de systèmes intégrés verticalement, Pluribus Networks est bien positionné pour rester indépendant et évoluer dans une force perturbatrice alors que le marché va bien au-delà du segment d'hyperscaler d'origine pour atteindre une adoption de plus en plus large chez les fournisseurs de services et déploiements de cloud privé d'entreprise », a déclaré M. Srikantan.

Ericsson met la main sur Cradlepoint

L'équipementier de téléphonie mobile suédois va débourser 1,1 milliard de dollars pour racheter Cradlepoint, spécialiste du WAN sans-fil. Ce dernier a dévoilé récemment une offre 5G pour les filiales des...

le 22/09/2020, par Cradlepoint propose des routeurs sans-fil WAN en 5G pour les filiales., 238 mots

Palo Alto muscle son offre SD-WAN avec CloudGenix

L'équipementier californien Palo Alto étend les capacités d'apprentissage machine et d'intelligence artificielle de l'équipement SD-WAN acquis avec le rachat de CloudGenix en l'intégrant à sa solution Prisma...

le 18/09/2020, par Michael Conney, Network World (adapté par Jean Elyan), 724 mots

Extreme Networks unifie ses solutions avec sa plateforme ExtremeCloud...

Extreme Networks lance des commutateurs centraux autour d'une plate-forme de gestion cloud pour offrir une protection contre les intrusions sans fil, des services de localisation, de la gestion IoT, l'accès...

le 17/09/2020, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1581 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...