De plus en plus de français éligibles mais trop peu abonnés au très haut débit - Actualités RT Fibre optique

De plus en plus de français éligibles mais trop peu abonnés au très haut débit

le 07/03/2014, par Didier Barathon, Fibre optique, 591 mots

D'ici 2025, tous les français auront accès à la fibre optique, où qu'ils soient. C'est le Plan Très haut débit lancé par le Président de la République.

De plus en plus de français éligibles mais trop peu abonnés au très haut débit

L'Arcep publie son Observatoire des marchés du haut et du très haut débit. Il concerne le fixe, parle aussi bien des marchés de détail, celui des consommateurs, que des marchés de gros, celui des opérateurs où se jouent les questions du dégroupage et du bitstream, donc ce qui conditionne l'extension des offres.

Premier point, le nombre d'abonnés au très haut débit (descendant supérieur ou égal à 30 Mbit/s) atteint 2,1 millions fin décembre 2013. C'est 28% de progression en un an. Ce bilan inclut également les abonnés au VDSL2, lancé au mois d'octobre dernier. Dans ces abonnés très haut débit, on distingue trois catégories :

. les abonnés très haut débit en fibre optique (FttH et Ftt0), ils sont 540 000, en augmentation de 72% sur un an,
. le très haut débit supérieur ou égal à 100 Mbit/s (y compris les accès fibre optique avec terminaison en câble coaxial) concerne 765 000 abonnés, l'augmentation est de 23% sur un an,
. les autres abonnements à très haut débit concernent les débits compris entre 30 et 100 Mbit/s (y compris nles accès fibre optique avec câble coaxial et ceux en VDSL2) en augmentation de 11%.

900 000 abonnés en plus en un an

A ces 2,1 millions d'abonnés au très haut débit, on peut ajouter les abonnés au haut débit (débit maximum descendant inférieur à 30 Mbit/s), ils sont 22,8 millions. Essentiellement des abonnés xDSL (débit inférieur à 30 Mbit/s), soit 22,5 millions. Les autres, câble, wifi, satellite ou BLR s'élèvent à 405 000. Le total des abonnés haut + très haut débit donne 24,9 millions fin 2013. C'est 900 000 de plus qu'il y a un an.

Deuxième chapitre, celui du marché de gros, où les progressions s'affichent comme étant spectaculaires. 7 608 NRA sont dégroupés au 31 décembre, c'est 1 113 de plus en l'espace d'un an. 11,6 millions de lignes sont dégroupées, c'est +6,3% en un an.

La comparaison entre le câble et le FttH tourne en faveur de ce dernier. Le câble progresse en effet plus faiblement. Fin 2013, 8,6 millions de logements sont éligibles à des offres très haut débit en fibre optique avec terminaison en câble coaxial (FttLA ou HFC), celles supérieures ou égales à 30 Mbps. C'est 1,6% de plus sur un an. 5,2 millions d'entre elles sont éligibles à des offres supérieures ou égales à 100 Mbit/s, là c'est + 8,5% en un an. 3,5 millions de ces logements se situent en dehors des zones très denses.

FttH : 2,988 millions de logements éligibles

Le FttH concerne au 31 décembre dernier 2,988 millions de logements éligibles, en hausse de 38% sur un an. Pour 1,5 million d'entre eux, au moins deux opérateurs sont en position de commercialiser les offres, grâce à la mutualisation. Sur ces 2,988 millions de logements, 586 000 sont en dehors des zones très denses, 484 000 se font via les RIP.

Il est à noter que les opérateurs alternatifs utilisent de plus en plus les offres de gros pour l'accès aux infrastructures de génie civil d'Orange. 13 165 km de génie civil sont ainsi loués au 31 décembre 2013, c'est 80% d'augmentation sur un an. 11 millions de logements se retrouvent éligibles au très haut débit, en incluant le VDSL2. Sur ces 11 millions, 2,977 sont en fibre optique jusqu'à l'abonné, le FttH, en hausse de 38% sur un an. Les 2,9 millions se répartissent entre 2,493 d'initiative privée et 484 000 d'initiative publique.

Concernant le dégroupage, l'étude note que le nombre d'accès achetés à Orange par les opérateurs alternatifs s'élève à 12,922 millions fin décembre 2013, 557 000 de plus qu'un an auparavant. 11 598 millions sont en dégroupage, 10,805 millions en dégroupage total et 793 000 en dégroupage partiel. Reste 1 324 444 logements, ils sont en bistream, 219 000 en adsls classique, 1 105 00 en ADSL nu + bistream pro (DSLE).   

(photo Bretagne.fr)

 

Nordnet recrute 150 partenaires de plus pour installer la fibre en...

Pour soutenir le déploiement de la fibre dans l'Hexagone, Nordnet, filiale d'Orange, veut passer par son réseau de revendeurs et installateurs. Il compte ainsi en recruter 150 supplémentaires l'année prochaine...

le 18/10/2018, par Nicolas Certes, 211 mots

L'Allemagne veut la fibre partout d'ici 2025

Le gouvernement allemand a adopté sa «Stratégie numérique 2025», le prochain grand projet de réforme pays, a rapporté le Süddeutsche Zeitung . C'est ce qu'a confirmé le n°2 du gouvernement, Sigmar Gabriel...

le 21/03/2016, par Didier Barathon, 546 mots

Fibre ou Gfast : le patron de Deutsche Telekom s'en prend au...

Le Pdg de Deutsche Telekom PDG appelle à moins de réglementation sur la montée en débit du cuivre. Une série de déclarations fracassantes contre le régulateur allemand, mais prononcées à Londres. Tim...

le 03/12/2015, par Didier Barathon, 368 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...