Dell s'affirme dans les réseaux avec un switch haut de gamme et le support d'Open Flow - Actualités RT Réseaux

Dell s'affirme dans les réseaux avec un switch haut de gamme et le support d'Open Flow

le 25/03/2014, par Didier Barathon, Réseaux, 679 mots

Après une multitude de rachats dans les réseaux, le stockage et la sécurité, Dell donne une cohérence à l'ensemble. Il s'est également manifesté lors du Mobile World Congress aux côtés de Red Hat dans l'environnement open source, la base de ses offres pour le réseau.

Dell s'affirme dans les réseaux avec un switch haut de gamme et le support d'Open Flow

La dernière offensive de Dell dans les réseaux passe d'abord par un commutateur, le Z9500 Ethernet Fabric (en photo), qui succède au Z9000 lancé il y a deux ans. Un adversaire frontal du Cisco Nexus 9000. C'est deux fois la densité (par unité de rack, RU), un temps de latence divisé par deux, un tiers de la consommation de son prédécesseur et 10 Tbps de débit. Le  Z9500 est conçu pour répondre à l'agrégation 1G/10G/40G, avec une densité de 528 ports en 10GbE  et 132 ports en 40GbE. Il est top of the rack. Le Z9500 est basé sur un chipset Trident II de Broadcom. Autre caractéristique, au lieu d'un grand châssis, il s'agit de trois unités, ce qu'on appelle le spine and leaf.

Sur le même sujetDans les réseaux, le monde open source serre les rangsDominique Vanhamme, directeur de la division networking de Dell pour la région EMEA insiste sur les avantages pratiques de cette offre. Elle assure la simplification du réseau et se veut très évolutive, permettant de commencer petit et d'augmenter progressivement sa capacité réseau. Le constructeur a également soigné la partie invisible des coûts, le câblage et la connectique, ainsi que le montage. Sur ce dernier point, il propose un « kit de montage » sans outil supplémentaire, l'Enterprise ReadyRails. Il n'y a pas de petits avantages pour grignoter les positions de HP ou Cisco.

Une formule de « pay-as-you grow »

Les prix de Dell se veulent également attractifs, le Z9000 était à 3/3500 dollars par port, le Z9500 se situe à 2 000 dollars par port, avec un paiement de type « pay-as-you grow » . Deux arguments qui devraient susciter une réaction des concurrents. Ce commutateur sera disponible au mois d'avril prochain aux États-Unis, à partir de juin dans le reste du monde.

Dell procède à une deuxième annonce. Entrevue lors du Mobile World Congress à Barcelone en février dernier, elle repose sur un nouveau contrôleur, l'Activ Fabric Controller, l'AFC. Il est mis au point avec Red Hat, donc entre dans le cadre d'une offre open stack. Il n'est pas défini comme un contrôleur SDN, s'adresse au gestionnaire de réseau et non pas à l'administrateur de réseau, pour des déploiements openstack et openflow. AFC assure à la fois le contrôle des réseaux et des déploiements de type NFV donc pour le marché des opérateurs. Dell n'a pas à proprement parler de stratégie NFV, il se concentre sur les outils qui permettent de relier SDN et NFV pour les faire interagir de manière plus rapide et plus facile.

Sur le même sujet et en complément, Dell rappelle le lancement l'été dernier d'Activ Fabric Manager 2.0 qui gère l'automatisation de la gestion matérielle et logicielle des datacenters, en réduisant de 86% leur coût de déploiement. Ce logiciel se fait fort d'éliminer les tâches manuelles liées à ce déploiement et d'assurer la meilleure topologie souhaitable. Jusqu'alors les administrateurs réseaux utilisaient le scripting qui ne permet pas de déployer beaucoup de commutateurs en centralisé ou pas.

Dell, co-chair du groupe cloudNFV

En plus de ces annonces produits, commutateur et contrôleur, Dell fait un rappel de ses positions sur SDN et NFV.  Là encore, il a beaucoup accéléré et affirmé ses prises de position ses derniers mois. Le texan s'investit dans les organismes de normalisation, devenant par exemple co-chair du groupe cloudNFV au sein de l'ETSI. Il a par ailleurs signé fin 2013 un accord fondateur avec Red Hat. Il concerne l'AFC mais aussi un POD Dell, avec lequel le client continue de travailler avec ses fournisseurs habituels.  L'annonce a été faite au MWC avec Red Hat.

L'engagement Open Source de Dell accompagne une évolution de marché certaine. Sur 10 déploiements SDN,  90 sont Open Flow ou open standard. En 2014, OpenStack règnera en maître. Aujourd'hui, le SDN représente 2 à 3% du CA de Dell. Entre février et novembre dernier, un demi-million de ports Open Flow étaient déployés par le constructeur, ils seront un million d'ici le mois de juillet prochain.

(*) Force 10 Network et Cumulus

Arista lance son routeur 7500R en se basant sur FlexRoute et Jericho

Après ses succès dans la commutation pour centres de données, Arista s'attaque de plus en plus au routage. Une offensive directement dirigée contre les bases installées de Cisco et Juniper. Arista a lancé...

le 31/03/2016, par Jim Duffy / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 392 mots

Lors de son Partner Summit, Cisco met l'accent sur les centres de...

Rachat de CliQr, entrée dans l'hyperconvergence, lancement de Digital Network Architecture : c'était les 3 grands thèmes du Partner Summit de Cisco. Réuni à San Diego la semaine dernière les partenaires...

le 07/03/2016, par Zeus Kerravala / Network World (adapté par Didier Barathon), 551 mots

NextiraOne change sa gouvernance et mise sur la sécurité

NextiraOne réunit en kick-off l'ensemble de ses 1300 salariés cette semaine. L'occasion de tourner la page des années noires. Repris par Walter Butler au mois de juin dernier, NextiraOne se réorganise, du...

le 19/01/2016, par Didier Barathon, 319 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »