Des Clouds interconnectés par des tunnels Ethernet chez Cisco - Actualités RT Infrastructure

Des Clouds interconnectés par des tunnels Ethernet chez Cisco

le 11/02/2010, par Jacques Cheminat avec IDG News Service, Infrastructure, 668 mots

Les entreprises auront recours à des services de Cloud Computing hébergés dans des centres informatiques dispersés. Cisco propose une optimisation de leur interconnexion par un protocole propriétaire, également adapté au maniement des serveurs virtuels de son partenaire VMWare.

Des Clouds interconnectés par des tunnels Ethernet chez Cisco

Le numéro un mondial des routeurs, Cisco annonce des solutions destinées à faciliter l'interconnexion des centres de calculs distants et optimiser les ressources dans le cadre d'une stratégie de Cloud Computing et de virtualisation de serveurs. Les produits concernés sont les commutateurs Ethernet, Nexus 7000 et Catalyst 6500 et 4900M. Le premier est doté d'un système d'exploitation baptisé Overlay Transport Virtualization (OTV) qui facilite l'interconnexion entre des salles dispersées géographiquement, en optimisant le routage des adresses Ethernet MAC. Ce protocole OTV encapsule et crée des tunnels Ethernet par un routage de niveau 3, réunissant ainsi les différentes salles informatiques dispersées au sein d'une seule entité logique. Les administrateurs réseaux peuvent alors gérer les charges de travail des différents centres de calcul sans avoir à redéfinir ni reconfigurer leurs réseaux. Cet élément trouve toute son importance dans la mise en place de solution de virtualisation, telles que VMotion de VMware pour répartir les charges de travail entre des centres de calculs éloignés. Si d'autres solutions d'interconnexion existent, comme la technologie Pseudowire, dans le cas d'un réseau MPLS ou de fibre optique, OTV peut alors être utilisé comme facilitateur ou accélérateur de ces interconnexions. Il sera disponible sur le Nexus 7000 en avril prochain. Cisco indique qu'il étendra cette solution à d'autres plateformes. En parallèle de cette annonce, Cisco indique que les commutateurs Nexus 7000 10 Gigabit Ethernet intégreront une licence logicielle évolutive en fonction de la taille de la table de routage et de la capacité des contrôles d'accès. Ces modules peuvent comprendre 8 ports 10 Gigabit Ethernet ou 48 ports Gigabit Ethernet avec une licence logicielle « XL » augmentant les entrées de la table de routage de 128.000 à 1 million. Le module 48 ports Gigabit XL, sera disponible en avril, au prix de 27.000 dollars. Aucun prix n'est encore annoncé pour le module 8 ports 10 Gigabit. Les prix sont en revanche connus pour les modules 10 GBase-T des commutateurs Cisco Catalyst 6500 et 4900M. Ainsi, pour le Catalyst 6500 avec un superviseur 720, le module 16 ports GBase-T coûtera ... Photo : Le commutateur Nexus 7000 de Cisco ... 22 500 dollars. Il permet d'étendre de 100 mètres la connexion via la paire de cuivre entre serveurs et représente une alternative moins coûteuse à la connexion fibre basée sur le module 10 Gigabit du Catalyst 6500. Pour le Catalyst 4900M, serveur au sommet des baies, Cisco déploie un module de 8 Ports 10 GBase-T pour un prix de 3.500 dollars. Il permet également d'étendre la connexion des serveurs via la paire de cuivre à 100 mètres. Ces modules seront disponibles à second trimestre 2010. Avec le développement du Cloud Computing, du mode Saas (Software as a Service) et de la virtualisation, Cisco répond aux besoins d'accélération et d'optimisation des applications. Il le fait à travers deux solutions. La première déjà disponible se nomme WAAS (Wide Area Application Services) qui intègre les applications dans l'environnement Cloud ou en mode SaaS, comme WebEx par exemple. Il se charge d'automatiser certaines règles de sécurité comme le cryptage SSL et d'optimiser la délivrance du service à l'utilisateur final. De son côté, ACE (Application Control Engine), dédié à la répartition de charge, intègre un module logiciel additionnel qui permet aux utilisateurs des solutions de virtualisation de VMware d'obtenir une surveillance plus efficace des machines virtuelles à partir de la console de supervision maison vCenter. Ce logiciel est essentiellement une interface de programmation (API) qui s'intègre dans la suite de gestion d'applications de Cisco (Application Networking Manager) avec l'outil vCenter. L'objectif étant pour les utilisateurs des différentes solutions de disposer d'un tableau de bord unique pour gérer la répartition des charges des différents serveurs. Cette évolution logicielle sera disponible au mois de mars. Enfin, Cisco annonce sa volonté de créer des modules dédiés à la technologie Fibre Channel sur Ethernet (FCoE) pour le Nexus 7000 et les serveurs de stockage MDS SAN dans la seconde moitié de cette année. Actuellement cette technologie est disponible sur le commutateur 10 Gigabit Nexus 5000.

HPE va lancer une offre hyperconvergée

Cisco va entrer sur le marché de l'hyperconvergence en co-développant un produit avec Springpath, HPE se lance également ce mois-ci. Pour IDC c'est un marché qui doit progresser de 60% par an jusqu'en 2019...

le 04/03/2016, par James Nicolai / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 487 mots

Quel avenir pour Juniper, après les rapprochements Cisco/Ericsson et...

Ericsson et Nokia ont engagé des rapprochements qui obligent leurs concurrents à revoir leurs positions. Juniper paraît le plus isolé, mais dispose aussi d'arguments pour  rassurer ses clients.  A peine...

le 12/11/2015, par Jim Duffy / Network World, 692 mots

Cisco et Ericsson signent un partenariat, en particulier pour le SDN...

Au moment où Nokia vient de clore le rachat d'Alcatel-Lucent, Cisco et Ericsson signent un accord de grande envergure. Le secteur se recompose ainsi de deux manières différentes, sous les yeux de leurs grands...

le 10/11/2015, par Jim Duffy, IDG NS, 464 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »