Des dizaines de millions de boîtes aux lettres sur Exchange Online d'ici 5 ans - Actualités RT Messagerie

Des dizaines de millions de boîtes aux lettres sur Exchange Online d'ici 5 ans

le 20/05/2008, par François Lambel, Messagerie, 348 mots

Exchange Online est une offre proposée aux Etats-Unis par Microsoft. Il s'agit de la mutation d'une première brique vers le modèle "logiciel et services" qui va être suivie de près par d'autres comme celle de Sharepoint.

Chez Microsoft, l'offre Cloud Computing (informatique à la demande) débute par les serveurs de messagerie. D'ici cinq ans, Microsoft prévoit que son offre Exchange Online hébergera des dizaines de millions de boîtes à lettres professionnelles. L'offre nécessite un informaticien C'est la première annonce de la mutation d'une offre entreprise du modèle logiciel à celui de "logiciel et services" que Microsoft met progressivement en place. Chez Microsoft France, on insiste sur le fait que l'offre s'adresse à des entreprises qui disposent d'un service informatique. Il faudra toujours un informaticien pour paramétrer les services proposés. "D'ici cinq ans, la moitié des boîtes à lettres Exchange seront gérées sur Exchange Online, déclare Chris Capossela, qui préside aux destinées de la ligne de produits Office. Cela représente effectivement des dizaines de millions de comptes si l'on considère les chiffres communiqués par les analystes de Radicati. Pour eux, 210 millions d'utilisateurs professionnels sont gérés par un serveur Exchange cette année et ce chiffre atteindra 319 millions en 2012. Microsoft affirme qu'il étoffe chaque mois ses centres informatiques de 10 000 serveurs. 70 000 comptes chez Coca Cola Microsoft brandit déjà le succès qu'il a remporté avec Exchange Online auprès de Coca Cola. Le plus gros producteur mondial de sodas vient d'abandonner IBM Lotus Notes pour confier ses 70 000 adresses emails aux soins de Microsoft Online. Pour les entreprises, le glissement vers une solution hébergée pourra se faire soit en gardant le modèle de facturation à la licence, soit en optant pour un modèle basé sur l'abonnement. Si Microsoft envisage une réduction de ses marges, il prévoit une augmentation de son chiffre d'affaires. Il n'y a pas que le serveur Exchange qui entame sa mutation du logiciel vers le service. Les variantes hébergées des serveurs Sharepoint, Office Communication Online et Office Live Meeting sont en phase bêta. Microsoft France précise que les dates des bêtas francisées (y compris pour Exchange Online) ne sont pas encore connues.

Interview de Patrick Bergougnou, Pdg de Cirpack

Réaliser des échanges sans qu'aucun plugin ne soit nécessaire, tel est l'avantage du WebRTC (Web Real-Time Communication, pour : communication web en temps réel). Les grands opérateurs s'y intéressent de près...

le 05/05/2015, par Didier Barathon, 537 mots

StarLeaf se développe en France pour bousculer le marché de la...

Skype, Lync, Webex, Chromebox for meetings, plusieurs solutions de grands acteurs tentent de simplifier la visioconférence. Avec son profil de start-up, l'anglais StarLeaf a l'intention de les...

le 24/04/2015, par Didier Barathon, 363 mots

AT&T entrouvre la porte aux plateformes UC comme Lync ou Jabber

AT&T a lancé jeudi « UC Federation service » qui autorise une communication ouverte, avec des plates- formes de communication unifiées externes, à certaines conditions. Cette initiative d'ATT permet...

le 23/01/2015, par Stephen Lawson, adaptation Didier Barathon, 387 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »